Comment Vespa lutte contre les copies chinoises de ses scooters

Soufyane Benhammouda · 27 Déc 2023 13:30 · 1

Vespa vient de remporter une bataille contre des copies chinoises de ses scooters. Mais la route est encore longue.

Si le nom Vespa n’est pas encore une antonomase, il n’en est pas moins un synonyme d’une déclaration de style sur deux-roues, portant dans ses lignes toute la Dolce Vita italienne. Sa silhouette reconnaissable immédiatement est celle qui inspire le plus les scooters concurrents. Ce qui n’est guère au goût de la marque italienne, qui a décidé de contre-attaquer.

À lire aussi Essai 2Twenty Roma : le scooter électrique chic à batterie amovible

Et c’est plus particulièrement contre le groupe Zhejiang Zhongneng Industry Group et sa marque Znen que Vespa a formulé sa plainte. Selon cette dernière, plusieurs scooters thermiques singent de trop près le style des deux-roues italiens. Voilà qui a conduit, en 2014, à une première action devant l’Office Européenne pour la propriété intellectuelle. Cependant, de manière totalement inattendue, le groupe chinois a réussi à faire annuler cette décision dans la foulée.

Yego scooters électriques

D’autres scooters dans la ligne de mire de Vespa ?

Toutefois, la justice s’en est une nouvelle fois mêlée : la Cour de justice de l’Union européenne a déclaré que le style Vespa est « indubitable et ne peut pas être reproduit ». Cela signifie que le célèbre coup de crayon caractéristique est désormais considéré comme une marque à part entière. Ainsi, les ventes de Znen sont suspendues partout en Europe.

Cependant, si Vespa a gagné sa bataille contre ces scooters mimant les deux-roues italiens modernes, la route sera encore longue pour chasser ces innombrables copies chinoises : les 2Twenty Roma, Ecoxtrem Bella, Quazzar e-Divine, Sunra Ronic, Velca Tramontana ou même les Pink Style exploités par Yego ressemblent à s’y méprendre aux Vespa classiques.


Tous les modèles de scooters électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Louis
1 mois il y a

Comment l’Office Européenne pour la propriété intellectuelle avait osé faire annuler la décision initiale du 2014 ? Les scooters « copies » sont pratiquement des doublons de la vieille Vespa PK/PX sauf le carter et le feu arrière. Selon moi Piaggio aurait dû se concentrer complètement sur ces clones au lieu de poursuivre aussi Kumpan dont les produits étaient moins similaires.