Les ventes de scooters et motos électriques reculent en Europe

Michaël TORREGROSSA · 2 Déc 2023 7:30 · 8

Selon les données publiées par l’association des constructeurs européens (ACEM), les immatriculations de motos et de scooters électriques en Europe ont largement diminué depuis le début de l’année. Le marché du 50 cc est particulièrement impacté…

Il n’y a pas que le secteur du vélo qui en crise. Sur le segment du deux-roues motorisés, les ventes se rétractent également après plusieurs années de hausses consécutives.

Selon les données communiquées par l’ACEM, 77 671 deux-roues électriques ont été immatriculés entre janvier et septembre 2023. C’est 23 % de moins qu’à la même période en 2022.

Gros coup de frein sur le 50 électrique

Si on regarde plus en détail les chiffres de l’ACEM, on constate que le segment des scooters électriques équivalents 50 cc est le plus impacté. Avec 49 467 unités écoulées sur les neuf premiers mois de l’année, le marché recule de 30 % par rapport à l’an dernier. A noter que cette baisse n’est pas réservée au seul segment de l’électrique puisqu’elle est également constatée sur les équivalents thermiques (-24 %).

Dans le détail, c’est aux Pays-Bas et en France que le recul est le plus marqué avec respectivement 52 et 26 % d’immatriculations en moins que l’an dernier. Même constat en Italie où les ventes ont reculé de 16 % en 1 an. À l’inverse, la Belgique et l’Espagne restent stables.

Aussi sur le 125

Le segment du 125 électrique recule aussi, mais de façon moins marquée. Sur une sélection de pays représentant 80 % du marché européen (incluant UK), l’ACEM recense 28 204 immatriculations sur le segment, soit 14 % de moins que l’an dernier. L’électrique va même à l’inverse de la tendance puisque les ventes de 125 thermiques ont progressé de 13 % sur la même période.

Le Royaume-Uni et l’Espagne sont les deux pays où le recul des immatriculations est le plus fort, à respectivement -37 et -30 %. La France totalise 6 620 immatriculations sur les 9 premiers mois de l’année, soit un recul de 13.7 % par rapport à l’an dernier.

De nombreux facteurs

Comment expliquer ce recul des ventes de deux-roues électriques en Europe ? Pour tenter de comprendre, sans doute faut-il analyser individuellement chaque segment.

Sur le marché du 50, il est très probable que les ventes soient cannibalisées par d’autres catégories de véhicules. On pense aux vélos à assistance électrique mais aussi aux trottinettes électriques. Dans des zones urbaines où le 30 km/h est en passe de devenir la norme, le scooter électrique 50 cc et ses 45 km/h parait probablement moins pertinent aux yeux des utilisateurs.

Sur le segment du 125 électrique, deux grands facteurs affectent probablement le marché. En premier lieu : l’absence des constructeurs historiques qui concentre une grosse partie de l’offre sur des fabricants asiatiques qui ne bénéficient pas du même réseau ni de la même image de marque. A cela s’ajoute la problématique du prix sur un marché européen où le pouvoir d’achat a nettement diminué au cours des derniers mois.


Tous les modèles de motos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Bruce
1 mois il y a

J’en rajoute une couche concernant la fiabilité aléatoire, le réseau de distribution et surtout de maintenance anémique, sans parler des performances annoncées totalement fantaisistes IRL (notamment l’autonomie) de la production asiatique actuelle. Ma première tentative plutôt calamiteuse en scoot électrique équivalent 50cc ne m’incite pas du tout à passer à l’équivalent 125 comme prévu initialement, et me ramène aussi invariablement que malheureusement au thermique. C’est incroyable de constater le manque de maturité criant du secteur, en ce début 2024 !?!

Bruno
2 mois il y a

Pas étonnant que le marché recule. Le deux roues n’a quasiment pas bénéficié des avancées des voitures électriques. Je possède un cevolution LR, modèle sorti en 2014, amélioré sur l’autonomie en 2017. Il n’y a toujours rien de mieux sur le marché en terme de rapport qualité prix. Zero et Energica pratiquent des tarifs elitistes et en entrée de marché il y a toutes les chinoiseries avec un faible support technique. Meme le nouveau BM est moins bien. Faible protection et moindre autonomie, pour plus cher qu’avant. Les gens ne sont pas des pigeons à ce point.

Charlie_41
2 mois il y a

Pourquoi s’embêter avec un cyclomoteur (catégorie 50 cm3) ou une moto légère (catégorie 125 cm3) alors qu’en trottinette on a un véhicule qui peut prendre les transports en commun, les pistes cyclables, les trottoirs, les passages piétons… sans avoir de permis et presque sans assurance ?

Le rapport efficacité/prix est imbattable !

Louis
3 mois il y a

/// l’absence des constructeurs historiques qui concentre une grosse partie de l’offre sur des fabricants asiatiques qui ne bénéficient pas du même réseau ni de la même image de marque \\\ Oui je suis d’accord mais j’ajouterais les problèmes de fiabilité qui ont affecté plusieurs modèles (en particulier ceux des composants électroniques qui apparemment ont pris au dépourvu les constructeurs eux-mêmes)

Toto
3 mois il y a

C’est sûr, tout le monde ne peut pas se payer un scoot neuf. Heureusement, dans 100 ou 150 ans, les élus locaux prendront leurs responsabilités et interdiront les 2RM.

Charlie_41
2 mois il y a
Reply to  Toto

Techniquement, les trottinettes électriques et VAE SONT des 2RM…

Paris a déjà fait la chasse à la location des premières, l’immatriculation des seconds est en projet.

Disciplus
3 mois il y a

Alors, je pense que votre analyse est partiellement juste.
Le seul problème est le surtout de l’engin électrique VS le prix au km avec de l’essence.
Exemple : forza 125 5500€ neuf: 2,5l/100km , 3000km/an = 2€x2,5×30=150€/an de carburant
Vs électrique : BMW c0x 9000€ et c’est un tape cul sans rangement… je vous laisse faire l’amortissement… 20ans si on ne paie pas l’elec. Pour une zero ? 40ans … cette blague

Sapiensaucarre
3 mois il y a

Bonjour,
Je pense que, compte tenu des prix pratiqués par les constructeurs des véhicules électriques, le marché risque fort de stagner voire de diminuer.
Il va bien falloir que les constructeurs arrêtent de vouloir s’en mettre plein les poches, et qu’ils arrêtent surtout de nous dire que le prix c’est à cause du prix des batteries, si on ne crois pas celle là,……