Digne d’une Tesla, le nouvel OS des scooters électriques Ola est impressionnant !

Michaël TORREGROSSA · 24 Jan 2024 7:00 · 1

Le spécialiste indien du scooter électrique annonce l’introduction d’une série de fonctionnalités inédites, dont certaines basées sur l’IA.

Si bon nombre de fabricants de scooters et de motos électriques intègrent désormais des fonctionnalités connectées, l’indien Ola Electric a décidé de mettre la barre beaucoup plus haut. Baptisée MoveOS 4, la dernière mise à jour du constructeur annonce l’introduction d’une vingtaine de fonctionnalités inédites et plus d’une centaine d’améliorations.

Parmi les principales évolutions figure Ola Maps, une fonctionnalité de géolocalisation intégrant les conditions de circulation et un système de calcul d’itinéraires (un Google Maps à la sauce indienne !). En outre, les conducteurs ont accès à de nouveaux systèmes permettant de facilement géolocaliser le scooter et de partager sa position via l’application. En cas de mouvement suspect de l’engin en stationnement, l’utilisateur sera directement alerter via son application.

La conduite évolue également avec l’optimisation du frein régénératif. En sus des deux niveaux déjà proposés (faible et élevé), le constructeur a introduit une nouvelle fonction « off » permettant d’activer un mode « roues libres » lorsque la poignée de gaz est relâchée.

Un scooter électrique avec juke-box intégré

Parmi les autres fonctionnalités, on notera l’intégration de « Care Mood », qui résume les économies et réductions de CO2 réalisées, mais aussi un mode « Concert ». Permettant de transformer le scooter en véritable juke-box avec effets lumineux, celui-ci n’est pas sans rappeler certaines fonctionnalités proposées sur les voitures électriques Tesla.

Une interface dopée à l’IA

Grande tendance du moment, l’IA débarque à bord des scooters électriques Ola. Un mot valise derrière lequel se cache en réalité des fonctionnalités plus poussées en matière d’aides à la conduite. Au programme : un nouveau régulateur de vitesse, mais aussi un système inédit permettant d’alerter le conducteur des risques de chute ou de basculement. S’y ajoute la fonction Hillhold qui permet de mieux contrôler la vitesse de l’engin en descente.

Le constructeur indien a également pensé aux gestionnaires de flottes avec l’intégration d’un nouveau mode « garage » permettant de suivre plusieurs scooters à partir d’une seule et même application.

Toujours pas en Europe

En pratique, ces mises à jour concernent toutes les variantes du Ola S1. Aujourd’hui décliné en trois versions, le petit scooter promet 90 à 120 km/h de vitesse maximale. Il est vendu à partir de 89 999 roupies dans sa version de base, soit moins de 1 000 euros au cours actuel.

Malheureusement, le scooter électrique indien n’est toujours pas commercialisé en Europe. La marque avait pourtant annoncé son arrivée sur le Vieux Continent lors de sa participation fin 2022 au salon EICMA, à Milan… Peut-être aurons-nous droit à de nouvelles annonces dans les prochaines semaines…

 


Annonces

Commentaires

1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Toto
28 jours il y a

Pas mal, dommage que l’Inde ne soit pas aussi efficace et imaginative pour sortir du charbon.