Essai Motron Cubertino : un scooter électrique vintage à petit prix

Nass · 2 Fév 2022 7:45 ·
Essai Motron Cubertino : un scooter électrique vintage à petit prix

Le confort et la simplicité de l’électrique sous un look familier et indémodable. Tels sont les atouts du Motron Cubertino, le petit scooter électrique (très) accessible et efficace en ville que nous avons pu essayer le temps d’une longue balade parisienne.

Chez Motron, il y en a pour tous les goûts : du thermique en rétro, roadster, ou trail, mais aussi de la moto et du scooter électrique. Et c’est justement sur ce dernier que nous avons jeté notre dévolu ! Au programme de notre matinée : un Motron Cubertino au look classique et sympathique, parfaitement efficace pour évoluer en environnement urbain. C’est parti !

Côté look : inspirations Cub

Le bien nommé Motron Cubertino est un petit scooter électrique au design soigné et particulièrement familier. Pourquoi ? Parce qu’il est bien évidemment inspiré du mythique Honda Super Cub ! Pour rappel, celui-ci n’est autre que le véhicule à moteur le plus produit de l’histoire, avec plus de 100 millions d’unités depuis son arrivée en 1958. Si les technologies évoluent, force est de constater que le style est quant à lui toujours aussi intemporel. Notre Cubertino a de l’allure, avec ses grandes roues à rayons, son phare rond, et sa selle en deux parties.

Très soigné de bout en bout et rehaussé de petits détails esthétiques (badge « Cubertino », logo de Motron, inserts chromés ici et là), le scooter électrique affiche un look valorisant et une bonne présentation générale. Ce n’est en réalité qu’une fois le contact mis, que l’éclairage tout LED du Cubertino trahit sa modernité bien cachée.

Les rétroviseurs ronds, que vous ne verrez par sur les photos, sont tout aussi raccord avec le style. En revanche, ils sont aussi faciles à voler que n’importe quelle paire de rétroviseurs, le temps de faire un arrêt. Les finitions, aussi bien côté partie cycle que côté carénages, n’ont rien à envier à des concurrents plus onéreux. Bien vu Motron.

Performances : un Motron Cubertino efficace

Le Cubertino est propulsé par un moteur-roue électrique d’1,5 kW, ce qui le classe en équivalent 50cc. Sur ce type de scooter électrique, nos attentes sont simples : un démarrage timide, des relances très (trop ?) douces, et une vitesse plafonnée à 45 km/h.

En pratique, notre petit e-scooter nous surprend par sa réactivité au départ arrêté, sans latence ni inertie ! Au stop comme au feu rouge, le Motron Cubertino fait preuve de suffisamment de pêche. Merci aux 32 Nm de couple. De quoi se mettre rapidement au niveau de la circulation, et éviter un différentiel de vitesse trop important. Si l’on ne peut pas en dire autant des reprises, un peu molles à la relance, la vitesse est tout de même au rendez-vous puisque l’on atteint en réalité jusqu’à 50 km/h sans aucun problème. Parfait pour la ville, donc.

L’autre bonne nouvelle, c’est la simplicité au quotidien. Motron a compris que multiplier les modes de conduite sur un 50, ça n’avait pas grand intérêt. Le Cubertino ne demande donc qu’à accélérer et à freiner, ni plus, ni moins. Exit également la marche arrière, qui aurait été de toute façon bien superflue sur un scooter aussi léger. Agréable sur les grands axes urbains, l’e-scooter est tout plaisant à 30 km/h dans les petites rues.

À lire aussi Essai Piaggio 1 Active : un scooter électrique 125 à petit prix

Au guidon : maniabilité et ergonomie

Parlons dimensions. Avec seulement 1,89 m de long et 78 kg sur la balance, le Motron Cubertino est du genre compact. Le scooter électrique est très léger et on ne peut plus facile à manipuler. Des qualités qui se ressentent lors des manoeuvres à l’arrêt, mais aussi dans la circulation. Le rayon de braquage court et la position naturellement droite aident à maîtriser l’engin en toutes circonstances.

L’assise, assez large pour les deux occupants, offre un confort suffisant pour des trajets urbains d’une dizaine de kilomètres. Notons simplement que nos genoux ont tendance à toucher le carénage avant. Un désagrément vite corrigé en reculant un peu sur la selle, mais à prendre en compte pour les plus d’1,75 m. Autrement, le Motron Cubertino offre une bonne protection face au vent, des suspensions confortables, et l’essentiel en matière d’ergonomie.

Le compteur fait ce qu’on lui demande, mais nous aurions aimé une jauge de batterie un peu plus précise. Les commandes sont elles aussi réduites à l’essentiel, mais intègrent tout de même des feux de détresse.

Côté freinage, pas de disques, mais des tambours ! Un peu daté, ce système nécessite de freiner un peu plus fort, pour une efficacité limitée lors des freinages d’urgence. Nous avons préféré rouler à 40 km/h et laisser de bonnes distances devant nous.

L’espace sous la selle ne peut accueillir que de petits accessoires, c’est léger mais suffisant. Enfin, une prise USB est placée juste au-dessus du vide poche, pratique pour recharger son smartphone tout en roulant. Du reste, le Cubertino est un scooter électrique équilibré, facile à prendre en main, très stable et confortable en ville.

Batterie capricieuse, autonomie urbaine

On vous rassure, ce n’est pas la batterie en elle-même qui est capricieuse. Avec ses 10 kg et ses 26 Ah, la batterie amovible du Motron Cubertino s’en sort plutôt bien : sur les 56 km annoncés, nous en mesurons plutôt 45 en cycle polyvalent. Nul doute que la dizaine restante peut-être atteinte en étant doux en permanence. Une autonomie restreinte dans l’absolu, mais cohérente avec les ambitions urbaines du scooter électrique.

Ce qui est capricieux en réalité, c’est la manipulation permettant d’extraire et d’installer ladite batterie. N’étant pas sous la selle mais sur le côté, celle-ci se doit d’être sécurisée. Pour ce faire, Motron a opté pour une petite platine verrouillée à clé, cachée derrière un panneau latéral amovible.

Dans l’ordre : retirer le panneau (pas facile, un coup à prendre), puis la platine, puis extraire et débrancher la batterie. Une opération tout de même fastidieuse compte tenu de la fréquence de recharge d’un tel véhicule. Les utilisateurs ayant la chance d’avoir un garage pourront quant à eux brancher le scooter. Tout simplement. La recharge requiert quant à elle 5 à 6 heures pour un cycle complet. Vous l’aurez compris, le Motron Cubertino est un petit urbain plutôt simple et efficace taillé pour le quotidien. Son design intemporel est idéal pour se démarquer avec style, tout en roulant électrique à petit prix !

Un scooter électrique à moins de 2 000 €

Le Motron Cubertino 50 est vendu au prix (hors bonus) de 1 999 €. Compte tenu de sa puissance réduite, il permet de bénéficier d’une aide de seulement 100 €. Reste qu’à 1 899 €, il représente un choix idéal de confort et de simplicité en ville. Le tarif tombe à 1 000€ pour les professionnels et auto entrepreneurs, grâce à une aide de 999 €.

À lire aussi Essai BMW CE 04 : le meilleur des maxi-scooters électriques ?

Motron Cubertino 50 – bilan de l’essai

On a aimé On a moins aimé
  • Style indémodable du Honda Super Cub
  • Réactivité au démarrage
  • Confort et maniabilité
  • Excellent rapport qualité/prix
  • Pas d’appel de phare
  • Espace de rangement limité
  • Accès à la batterie
  • Freinage un peu léger

 


Tous nos modèles de scooters électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments