Motos et scooters électriques : comment bénéficier du stationnement gratuit à Paris ?

Michaël TORREGROSSA · 29 Août 2022 7:00 ·
Motos et scooters électriques : comment bénéficier du stationnement gratuit à Paris ?

À compter du 1er septembre 2022, les utilisateurs de scooters et motos thermiques devront payer leur stationnement dans la capitale. Si les propriétaires de deux-roues électriques pourront se garer gratuitement, certaines démarches doivent être impérativement réalisées. On fait le point !

Annoncé de longue date, le stationnement payant des deux-roues sera bientôt réalité à Paris. À partir du 1er septembre 2022, l’ensemble des propriétaires de deux-roues motorisés devront impérativement payer pour se garer dans la capitale, et ce, du lundi au samedi de 9 h à 20 h, hors dimanches et jours fériés. Une contrainte lourde pour les usagers qui devront s’acquitter d’une amende de 25 à 37,50 € s’ils ne sont pas en règle.

Les scooters et motos électriques exonérés

Classés dans la catégorie des véhicules « basse émission » (ou VBE) par la Mairie de Paris, les deux-roues électriques n’auront pas à payer de frais de stationnement. Pour bénéficier de cette gratuité, les propriétaires doivent :

  • avoir référencé leur véhicule auprès des services de la municipalité
  • demander régulièrement des tickets pour valider leur stationnement gratuit

Etape 1 : obtenir un droit de stationnement

La première étape est identique à celle de tous deux-roues motorisés et consiste à réaliser une « demande de droit de stationnement ». Rassurez-vous car vous n’aurez pas à vous déplacer ! Toutes les démarches passent par le site de la Mairie de Paris.

Il existe trois types de droit de stationnement :

  • Le droit de stationnement résidentiel, destiné aux particuliers dont la résidence principale est à Paris
  • Le droit de stationnement professionnel, pour les entreprises dont l’établissement est à Paris
  • Le droit de stationnement « visiteur » qui concerne notamment celles et ceux qui habitent en banlieue et travaillent dans la capitale.

Une fois connecté au site de la Mairie de Paris, le dépôt du dossier passe par la création d’un compte ou une connexion via France Connect qui regroupe d’autres services de l’Etat. Au moment de remplir le formulaire, il vous sera notamment demandé de renseigner l’immatriculation de votre véhicule. Une fois les démarches réalisées, vos droits seront activés pour une durée d’un an (à renouveler ensuite chaque année). Si l’immatriculation renseignée est associée à un véhicule électrique, vous n’aurez rien à payer !

À lire aussi Pourquoi Paris va limiter les trottinettes électriques à 10 km/h
Jusqu’ici gratuit, le stationnement des deux-roues devient payant à Paris à compter du 1er septembre. Une petite révolution !

Etape 2 : renouveler régulièrement vos tickets

L’obtention du droit de stationnement n’est qu’une première étape. Il faudra ensuite prendre des tickets renouvelables pour valider des durées gratuites de stationnement.

S’il est possible de passer directement par les horodateurs, il est aussi possible d’obtenir ces tickets via des applications mobiles autorisées par la ville de Paris. La municipalité en cite trois : PayByPhone, ParkNow et Flowbird.

La durée de validité de chaque ticket dépendra de votre statut : 20 heures pour un visiteur, 24 h pour un professionnel et 7 jours pour un résident. Une fois le ticket expiré, il faudra le renouveler. Pour les têtes en l’air, Frequens s’impose comme la solution pour éviter d’avoir à renouveler ses démarches grâce à un système de renouvellement automatique des tickets relié à PayByPhone. Le premier mois est gratuit, le service est ensuite facturé à partir de 9,90 €/mois.

A noter : pour les professionnels et résidents, la durée de stationnement dépend de la zone où vous stationnez (voir précisions dans le tableau ci-dessous).

  Zones Durée
Visiteur Totalité des places de stationnement payant de surface y compris bois Jusqu’à 20h de la journée en cours maximum
Résident Places payantes des voies mixtes des 4 zones autorisées autour du domicile 7 jours consécutifs maximum
Résident Autres places payantes (voies rotatives des 4 zones autorisées + places payantes de surface situées en dehors des 4 zones). Jusqu’à 20h de la journée en cours maximum
Professionnel Places payantes des voies mixtes des 4 zones autorisées autour de l’établissement 24 heures consécutives maximum
Professionnel Autres places payantes (voies rotatives des 4 zones autorisées + places payantes de surface situées en dehors des 4 zones). Jusqu’à 20h de la journée en cours maximum
Au-delà des classiques horodateurs, il est possible de passer par différentes applications pour régulariser son stationnement à Paris.

Stationnement deux-roues payant à Paris : quelles amendes risque-t-on ?

Même si vous roulez avec une moto électrique ou un scooter électrique, vous vous exposez à une amende si vous ne réalisez pas les démarches imposées par la Mairie de Paris.

En cas d’infraction, le montant du Forfait post-stationnement (FPS) correspond au tarif de la redevance visiteurs pour 6 heures de stationnement, soit 37,50 € en zone 1 et 25 € en zone 2 et dans les bois.

À lire aussi Dance lance ses scooters électriques par abonnement à Paris
Zone Montant FPS
Zone 1 (1er au 11e arrondissement) 37,50 €
Zone 2 (12e au 20e arrondissement) 25 €
Bois 25 €

 


Tous nos modèles de scooters électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments