Test Invoxia Bike Tracker : un traceur GPS discret pour sécuriser son vélo

Régis Jehl · 13 Juin 2023 7:00 · 1
Invoxia Bike Tracker GPS

Discret, le traceur GPS pour vélo Invoxia Bike Tracker permet de géolocaliser simplement l’emplacement de son vélo ou de sa trottinette. Associé à une application, ce catadioptre peut ainsi aider à signaler tout mouvement suspect ou retrouver un engin volé.

Plus de 1 000 vélos sont volés chaque jour en France. Un chiffre malheureusement stable depuis une dizaine d’années. Pour éviter cela, il est évidemment nécessaire de l’attacher avec un antivol de qualité, mais cela ne freine malheureusement pas toujours les ardeurs des gens malintentionnés. Et avec seulement 3% des vélos volés restitués à leurs propriétaires, il peut être intéressant d’ajouter une couche de sécurité supplémentaire en installation un traceur GPS.

C’est notamment ce que propose Invoxia avec son Bike Tracker. L’accessoire prend la forme d’un catadioptre rouge que l’on fixe sur la tige de selle. À l’intérieur de celui-ci, on y loge le module GPS, alimenté par une batterie. Le suivi se fait ensuite via smartphone, l’objet étant connecté aux réseaux bas débit et longue portée Sigfox et LoRa.

Vendu au prix public conseillé de 149 €, l’Invoxia Bike Tracker nécessite un abonnement pour fonctionner. Lors de l’achat, 3 ans sont offerts. Trois formules sont ensuite proposées : 6 mois à 19,95 €, 1 an à 29,95 € ou encore 2 ans à 49,90 €.

Installation

L’installation de l’objet est on ne peut plus simple. Fourni avec une clé torx adéquate, le catadioptre s’installe sans réelle difficulté à la plupart des tiges de selle d’un diamètre standard. La même clé permet d’ouvrir le catadioptre en plastique, laissant alors découvrir une pièce du même matériau permettant de loger le module GPS. Nous aurions préféré trouver un système moins classique avec une vis à la tête sécurisée. En l’état, il ne faut pas d’outils vraiment spécifiques pour déloger le traceur.

Ce module se présente sous la forme d’une petite dragée de 42 x 24 x 17 mm. Celui-ci embarque une batterie de 300 mAh (3,7 V – 1,11 Wh) permettant d’alimenter jusqu’à 3 mois le module selon le fabricant. La recharge passe par un connecteur micro-USB caché sous un petit volet en caoutchouc. Un minuscule câble de recharge USB-A est fourni. Il est à relier à un ordinateur ou à n’importe quel chargeur de smartphone ayant une prise de ce format.

Avant de cacher l’objet dans son écrin rétroréfléchissant (il n’est malheureusement pas équipé d’une led), il est nécessaire de l’appairer à l’application d’Invoxia. Une manœuvre encore une fois simple : on relie le traceur GPS à une source d’alimentation avec son câble USB-A et il se retrouve quasi instantanément détecté par l’app. S’ensuit un paramétrage basique : pays d’utilisation, type d’utilisation (chien, chat, vélo ou autre) et… c’est tout. À la fin du procédé, le Bike Tracker est enregistré dans le compte Invoxia de l’utilisateur puis mis à jour avec la dernière version du micrologiciel.

Une fois le traceur nommé – un point important pour les utilisateurs qui disposent de plusieurs traceurs de la marque – un petit tutoriel donne quelques indications. Un mail de confirmation plus loin et l’objet est prêt à être utilisé. On peut alors le loger dans son support, le reste de la configuration passant exclusivement par l’application mobile.

Configuration

Invoxia Bike Tracker GPS

Nous avons testé le Bike Tracker avec la version 4.72 de l’application d’Invoxia. Claire, celle-ci propose de paramétrer différentes options. La fréquence de la position peut être réglée sur 3 niveaux : élevée, moyenne ou standard. Un mode à la demande est également proposé. Le niveau élevé tirera logiquement le plus de batterie avec une autonomie comprise entre 3 jours et 2 semaines. Un grand écart qui s’explique par la possibilité d’appliquer des zones d’exclusion comme le domicile du propriétaire par exemple.

Des notifications peuvent être envoyées lorsqu’un déplacement significatif ou qu’un mouvement est détecté. Un mode intelligent permet de couper ces alertes dès lors que le smartphone de l’utilisateur se trouve à proximité, le Tracker étant équipé d’une connectivité Bluetooth.

Le signal Bluetooth peut par ailleurs être mis à parti pour retrouver son vélo. Ce mode radar fonctionne selon le système du « chaud / froid » à mesure que l’on s’approche ou s’éloigne du Tracker. Un mode qui sera toutefois un peu plus pertinent à utiliser pour retrouver un chat – Invoxia vendant un collier pour chats et un autre pour chiens.

Utilisation

Invoxia Bike Tracker GPS

À l’utilisation, l’Invoxia Bike Tracker se comporte comme attendu. Un changement d’inclinaison du vélo (notamment une chute ou une grosse secousse) se traduit par l’envoi d’une notification. Cependant, de par la méthode de fonctionnement sur réseau à faible bande passante, la réception de la notification peut être différée de plusieurs minutes.

Au passage, l’application garde également une trace des différentes haltes que vous pourriez faire lors d’une sortie à vélo. Il ne s’agira pas d’une trace au mètre près comme peuvent le faire les applications GPS classiques, mais une trace « étape par étape » moins précise donc sur le chemin parcouru. Cela reste néanmoins efficace pour savoir où se situe le vélo en cas de vol ou si l’on ne sait plus trop où on l’a parqué.

Réglé sur une fréquence de positionnement moyenne, notre Bike Tracker a perdu environ 25% de batterie en une dizaine de jours. Cela correspondra alors à un peu plus d’un mois de fonctionnement avant de devoir recharger le module GPS.

L’avis de Cleanrider

NOTE GLOBALE

Simple à mettre en place comme à utiliser, le traceur Invoxia Bike Tracker est une élégante façon de garder un œil sur son vélo. Les notifications, si elles arrivent parfois plusieurs minutes après un mouvement, ont le mérite d’être parfaitement paramétrables. On regrette toutefois que les vis soient assez classiques et qu’il faille passer par un abonnement passé les 3 premières années d’utilisation.

On a aimé On a moins aimé
  • Simple à installer.
  • Configuration aisée.
  • Autonomie.
  • N’intègre pas de led.
  • Vis classiques.
  • Abonnement nécessaire.

 

L’affiliation chez Cleanrider

Ce contenu vous est proposé par nos rédacteurs. Il est possible que cet article comprenne des liens d'affiliation : l'e-commercant pourra alors nous reverser une commission lors de l'achat d'un article. Pour vous, rien ne change. Les prix indiqués dans cet article sont susceptibles d'être modifiés.

En savoir plus


Annonces

Commentaires

1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Toto
8 mois il y a

Simple à installer, simple à désinstaller. Perso je préfèrerais un système impossible à désinstaller facilement, les voleurs ne sont pas forcément idiots.