Bientôt une moto électrique sans freins chez Harley-Davidson ?

Harley-Davidson, par l’entremise de sa marque de moto électrique Livewire, a déposé un brevet détaillant la possible suppression des freins mécaniques sur une des roues de ses motos. Utilisant le freinage régénératif, le système permettrait d’alléger les motos et de (légèrement) en réduire le coût de fabrication.

« Si les freins sont ramollos, tu finis dans le caniveau ». Cet adage du Joe Bar Team, le confirme : pas de moto sans frein. Pourtant les constructeurs  aimeraient bien s’en passer !

En effet, la complexité d’un système de freinage hydraulique (qui s’accroît en fonction de la puissance et du poids du deux-roues) surenchérit le coût de fabrication. C’est la raison pour laquelle, les constructeurs de motos électriques planchent sur le moyen de le remplacer. Dans le domaine du vélo électrique, Porsche a, par exemple, exploré la piste du frein magnétique qui vient soulager le système mécanique.

L’idée ? Mieux exploiter le freinage régénératif propre aux motos électriques (vs les motos thermiques). Le principe en est simple : le moteur électrique va tout simplement s’opposer à la rotation de la roue arrière, la ralentissant en transformant son énergie cinétique en énergie électrique (ce qui permet de recharger la batterie).

Le freinage régénératif est utilisé comme seul mécanisme pour freiner la moto électrique

C’est exactement le sens du brevet déposé par Livewire qui, dans son introduction synthétique, précise que « les modes de réalisation décrits ici fournissent des procédés et des systèmes pour freiner de manière régénérative au moins une roue d’un véhicule, comme, par exemple, une moto électrique. Dans certains modes de réalisation, le freinage par récupération est utilisé comme seul mécanisme pour freiner une roue du véhicule, comme la roue arrière d’une moto ».

Il semble donc bien que LiveWire cherche à supprimer le traditionnel frein arrière hydraulique de ses futures motos électriques. Une évolution qui peut paraître, de prime abord, déconcertante (surtout aux motards « historiques »), mais qui est somme toute logique.

En effet, les freins régénératifs sont devenus si performants que BMW annonçait récemment que ses véhicules électriques avaient de telles capacités de régénération que les conducteurs n’avaient pas besoin d’utiliser la pédale de frein ; ou que Mercedes-Benz précisait , dés 2019, que les freins adaptatifs de son EQC était si puissants que le constructeur avait introduit la possibilité d’en régler l’efficacité.

 

Jean-Luc Poncin
Jean-Luc Poncin

Journaliste

De formation scientifique, Jean-Luc est un journaliste diplômé du CFPJ. Passionné par les projets et les technologies qui gravitent autour de la transition écologique, il collabore régulièrement sur différents médias liés à l'énergie et à la mobilité.


Tous les modèles de motos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Louis
33 secondes il y a

Je pense que un title avec « un frein (mécanique) » serait plus véridique que « sans freins ».. En tous cas je ne sais pas si un véhicule équipé d’un frein seulement régénératif pourrait être homologué en Europe.