Bosch transforme les écrans des vélos en clés de sécurisation

Bosch Kiox 300

Bosch continue de faire évoluer son application eBike Flow destinée à la gestion des vélos électriques équipés de ses moteurs. La nouvelle mise-à-jour permet d’utiliser un écran Kiox comme une clé.

Nouvelle mise à jour estivale pour eBike Flow, l’application mobile de Bosch destinée aux vélos à assistance électrique équipés d’un moteur de la marque allemande. Pour ce mois d’août un peu maussade, l’équipementier a choisi de peaufiner la gestion de la sécurité des vélos.

En place depuis plusieurs mois, la fonction eBike Lock permettant de verrouiller électroniquement le moteur (et donc quelque part le vélo) évolue. Les possesseurs d’un vélo ayant un centre de contrôle Kiox 300 ou Kiox 500 peuvent désormais utiliser cet écran comme une clé physique. Une fois délogé de son emplacement – une manipulation aisée, il est seulement clipsé – l’écran agit comme une clé, lançant ainsi automatiquement le verrouillage du vélo.

À lire aussi Kiox 500 et Purion 200 : Bosch voit toujours plus grand avec ses écrans pour vélos électriques

Cela permet aussi à chaque membre d’une famille d’avoir son propre écran, avec sa propre personnalisation – Bosch autorisant depuis peu de totalement modifier à sa guise les informations affichées sur les tuiles de son interface. Bien vu sur le papier, même s’il faudra se délester de 100 à 150 € pour acquérir des Kiox 300 supplémentaires.

La remise en route du vélo se fait simplement en relogeant le Kiox 300 dans son emplacement. Le smartphone du propriétaire doit également être présent pour qu’il déverrouille entièrement le vélo via l’appairage Bluetooth.

Des fonctionnalités supplémentaires bienvenues, même si elles ne révolutionnent pas l’expérience utilisateur des vélos équipés d’un système Bosch. En revanche, nous apprécions toujours autant de voir que Bosch voit ses systèmes connectés comme des systèmes évolutifs, non figés dans le temps. L’interface d’un vélo doté d’un Kiox et les services connectés associés se bonifie ainsi dans le temps. Les autres fabricants seraient inspirés de prendre exemple sur cette démarche.

Régis Jehl
Régis Jehl

Rédacteur en chef adjoint

Journaliste depuis 20 ans, Régis est Rédacteur en Chef Adjoint de Cleanrider. Il est spécialisé dans les nouvelles technologies, les vélos électriques et passionné d’automobiles électriques. Une mixité d’intérêts qui lui permet d’avoir un attrait naturel pour tout ce qui touche au domaine de la transition énergétique.

L’affiliation chez Cleanrider

Ce contenu vous est proposé par nos rédacteurs. Il est possible que cet article comprenne des liens d'affiliation : l'e-commercant pourra alors nous reverser une commission lors de l'achat d'un article. Pour vous, rien ne change. Les prix indiqués dans cet article sont susceptibles d'être modifiés.

En savoir plus


Annonces

Commentaires

1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Chimel
10 mois il y a

C’est bien, mais pourquoi ne pas utiliser le téléphone avec un support dédié, ce qui permet de l’utiliser aussi pour le téléphone en Bluetooth, bien sûr, mais aussi le GPS, la musique, tout en le conservant toujours chargé entre 80-90 %.
L’écran dédié peut rester utile pour les enfants qui n’ont pas de téléphone, ou même pas du tout si le téléphone d’un parent peut également être utilisé pour verrouiller/déverrouiller à distance le vélo des enfants.