Essai Askoll NGS2 : ce scooter électrique à grandes roues fait un sans-faute

La rédaction · 17 Nov 2022 16:00 · 1
Essai Askoll NGS2 : ce scooter électrique à grandes roues fait un sans-faute

Montée en grade pour l’italien Askoll, qui nous propose un scooter électrique urbain original et très efficace au quotidien. Notre essai de l’Askoll NGS2, équivalent 50 de la gamme, dans les rues de Paris. 

Du nouveau chez Askoll ! La marque italienne étoffe sa gamme de scooters électriques avec deux modèles plus design et toujours aussi prometteurs. NGS3 pour le modèle 66 km/h, NGS2 pour le 45 km/h. Pour notre essai 100% urbain, on a choisi l’Askoll NGS2.

L’Askoll NGS2 côté look : un style signé Italdesign

En Italie, les Askoll eS2 et eS3 sont légion. Avec leur style minimaliste, presque filiforme à l’ancienne, ils sont atypiques dans le paysage urbain. Avec les NGS, la marque poursuit dans le néo-rétro tout en soignant le look, plus valorisant. C’est donc au studio italien Italdesign que l’on doit l’allure rétro-futuriste de cet Askoll NGS2.

La silhouette est plus « remplie » que jamais, avec un tablier plus bombé et une coque arrière intégrale. La selle, plutôt que d’épouser la coque, semble flotter à l’arrière ce qui lui permet d’intégrer les poignées passager.

Visuellement, le sentiment de robustesse est autrement plus marqué que sur les aînés eS2 et eS3. Même constat du côté du guidon et de l’éclairage tout LED, parfaitement dans l’air du temps. La signature italienne est toujours au rendez-vous, avec des grandes roues de 16 pouces caractéristiques de la marque.

L’Askoll NGS2 innove donc en matière de design, mais il pense aussi à soigner son apparence. En témoignent la construction soignée et les finitions impeccables de ce scooter électrique conçu et assemblé en Italie.

Boutons, crochets, compteur, repose-pieds, feux, plancher, kit déco… Tout est très sérieux et parfaitement intégré. Autant de détails qui participent à la qualité perçue du scooter urbain.

Ses dimensions : 1,74 m de long pour 73,5 cm de large et 1,13 m de haut. La selle culmine à 76 cm, pour une garde au sol de 15 cm et un empattement de 1,24 m. Le tout pour un poids plume de 88 kg avec deux batteries. Un gabarit idéal pour nous mettre en confiance au guidon, tout en restant léger et agile dans la circulation urbaine.

Au guidon : confort et ergonomie

Au guidon, notre Askoll NGS2 est des plus accessibles, parfaitement intuitif. Comme nous l’indique la marque : « è uno scooter pragmatico ». Comprenez par-là que la marque ne fait pas dans le superflu et va droit à l’essentiel. À gauche : feux de croisement/route, clignotants, et avertisseur sonore. À droite : une seule commande réunit « R » pour la marche arrière, feux de détresse au centre, et « D » pour rouler.

Un bouton permet de choisir entre deux niveaux de récupération d’énergie, et le démarreur permet aussi de parcourir les modes. Un appui pour basculer entre les trois modes ECO, standard (pas d’icône dédiée), et PWR. Seul un vide-poche aurait été parfait pour accompagner le port USB.

L’affichage est assuré par un compteur simple et très lisible en toutes circonstances, qui peut être personnalisé depuis l’application mobile. Heure, totaliseur, vitesse, niveau des batteries, et autonomie sont au rendez-vous.

On apprécie par ailleurs l’affichage de l’autonomie, en bas au centre, qui évolue en temps réel selon le mode choisi ainsi que notre conduite. Les commandes sont réactives, et l’Askoll NGS2 est confortable sur la route.

Si la selle semble compacte au premier abord, elle se révèle être très adaptée pour du duo en réalité. Notre passager de quelques minutes salue également les poignées bien placées. Notre posture est droite et naturelle au guidon, et le confort de conduite est essentiellement dû aux grandes roues. Tout comme les eS3 et eS2, le NGS2 est maniable et sécurisant grâce à ses roues de 16 pouces.

Les bénéfices sont d’autant plus flagrants sur les pavés parisiens que nous avons empruntés toute la journée. Le plancher plat accueille bien nos chaussures en 42, mais manque un peu d’adhérence. Les suspensions, un poil fermes, restent agréables même en conduite « dynamique ».

Performances : jusqu’à 48 km/h !

En parlant de dynamique justement, voyons les performances. L’Askoll NGS2 adopte un moteur électrique en position centrale pour 2,7 kW et 130 Nm de couple. Les performances et l’agrément sont au-dessus de la moyenne sur ce segment. Très silencieux avec sa transmission par courroie, il est parfaitement réactif et linéaire dans ses accélérations.

Les modes de conduite limitent la vitesse à 30 et 40 km/h en ECO et standard. Là, cela suffit à évoluer un peu partout en ville. Sur les axes à 50 km/h, le mode PWR prend le relais. Toujours sans nous brusquer, il atteint rapidement les 48 km/h au compteur. Soit 45 « vrais » km/h sur Waze.

Lors de notre essai, nous avons privilégié les modes standard et PWR pour ne pas être trop en retrait sur le mode ECO. Un mix idéal pour le quotidien en milieu urbain selon nous.

Ces performances satisfaisantes s’accompagnent d’une partie cycle précise -merci à l’inertie apportée par les grandes roues-, et de freins efficaces. Pas d’ABS évidemment, mais un freinage combiné efficace en plus d’être moins intrusif que chez beaucoup de concurrents.

Les disques de 190 mm sont suffisants, et les freinages appuyés ne bloquent pas les roues trop tôt. Autre point positif : le contacteur de frein en attrapant les leviers ne coupe pas l’accélération. Pour ceux comme moi qui aiment évoluer à allure modérée dans la circulation, filet de « gaz » d’un côté et doigt sur le frein de l’autre, c’est l’idéal. Et ce contrairement à de nombreux autres modèles.

Autonomie et recharge : jusqu’à 87 km

Il existe en réalité deux versions de l’Askoll NGS2. La version 1.4 avec une batterie, et 2.8 avec deux batteries. Notre modèle d’essai embarque donc deux batteries amovibles de 7,5 kg chacune. Faciles à extraire et à installer sous la selle, elles se transportent aisément grâce à leur format en longueur. Notons par ailleurs l’espace sous la selle, avec un emplacement dédié au chargeur. Plutôt astucieux pour qu’il ne se balade pas dans tous les sens lors de la conduite.

En roulant exclusivement seul et en mode ECO, il est possible d’approcher les 87 km d’autonomie annoncés par Askoll. En standard, l’autonomie est plutôt de 60 km ce qui est très correct. Enfin, le mode PWR (Power) tombe inévitablement sous la barre des 50 kilomètres, ce qui est toujours bon à savoir pour les plus pressés !

Deux niveaux de régénération

Pour finir, focus sur ce fameux bouton de récupération d’énergie, situé à droite sur le guidon. Peu importe sa position, la récupération d’énergie à la décélération et au freinage n’intervient que lorsqu’au moins une des deux batteries passe sous les 80 %. Il est donc inactif lors des premiers kilomètres après avoir rechargé les batteries. D’ailleurs, il faut compter 3 heures pour la recharge complète de chacune des batteries.

En position basse, le « frein moteur » fait office de récupération d’énergie à la décélération uniquement. En position haute, vient s’ajouter la récupération dès que l’on attrape les freins pour une régénération supplémentaire. Une fonctionnalité qui nous permet de choisir la récupération la plus confortable ou efficace selon nos besoins et préférences. La différence entre les deux est suffisamment marquée pour influencer notre expérience au guidon.

 

Askoll NGS2 2.8 : à partir de 4 490 €

Pour résumer, l’Askoll NGS2 est un scooter électrique urbain rafraîchissant, original, et très efficace en ville. Pragmatique, comme promis, il fait ce qu’on lui demande au quotidien. Comme ses aînés Evolution eS3 et eS2, il peut compter sur ses grandes roues pour renforcer maniabilité et mise en confiance en milieu urbain. Le petit deux-roues équivalent 50 est plus valorisant avec son look signé Italdesign, que l’on trouve joliment différenciant sur son segment.

Disponible à partir de 3 690 € en version mono-batterie 1.4, il grimpe à 4 490 € (hors bonus) dans sa configuration à deux batteries. Et au vu de la fiabilité des modèles de la marque, l’investissement semble bien en valoir la peine !

Prix Askoll NGS2

NGS2 1.4 3 690 €
NGS2 2.8 4 490 €

L’Askoll NGS2 en bref :

  • Un scooter électrique urbain équivalent 50
  • Un design original néo-rétro par Italdesign
  • Un scooter agile et très sécurisant en 16 pouces
  • Une selle confortable en solo comme en duo
  • Des batteries amovibles faciles à manipuler
  • Catégorie L1, permis AM
  • Vitesse maximale : 48 km/h (45 km/h réels)
  • Autonomie : jusqu’à 87 km
  • Prix : 4 490 € (hors primes et bonus écologique)

Askoll NGS2

Envie d'en savoir plus sur le Askoll NGS2 ?


Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments