Essai Cowboy 3 : que vaut le vélo électrique connecté ?

Michaël TORREGROSSA · 29 Avr 2021 12:00
Essai Cowboy 3 : que vaut le vélo électrique connecté ?

Jeune pousse spécialiste du vélo électrique, Cowboy a lancé l’an dernier la troisième génération de son modèle. Que vaut-il dans la réalité ? Nous avons pu le tester sur nos trajets quotidiens.

Si la plupart des marques généralistes ont désormais intégré l’électrique à leur gamme, d’autres en ont fait leur spécialité. C’est le cas du belge Cowboy dont l’offre repose sur un seul et unique modèle connecté.

Un design simple et élégant

Classé dans la catégorie des vélos électriques connectés, le Cowboy en est aujourd’hui à sa troisième génération. En matière de style, cette nouvelle version reste très proche du modèle précédent. Le rendu esthétique est vraiment réussi avec des feux à LED intégrés à l’avant et à l’arrière et des passages de câbles très discrets. Notre modèle d’essai est en coloris noir mat. C’est très élégant mais il faudra en prendre soin pour éviter les rayures !

Uniquement disponible en cadre homme, le Cowboy 3 impose une position conduite plutôt sportive. A taille unique, il est conçu pour des cyclistes de 1,7 à 1,95 m. Si vous faites partie des petits ou des grands gabarits, le Cowboy ne sera malheureusement pas fait pour vous !
 

Batterie amovible

Contrairement aux vélos électriques de VanMoof, le Cowboy 3 dispose d’une batterie amovible. Discrètement placée derrière le tube de selle et verrouillée par une clé, celle-ci cumule 360 Wh de capacité. Elle pèse 2.4 kilos et peut être facilement rechargée chez soi ou au bureau. Plutôt pratique même si on aurait aimé disposer d’une petite poignée pour faciliter son transport.

Côté motorisation, le vélo électrique de Cowboy reçoit un moteur de 250 watts. Directement intégré à la roue arrière, celui-ci assiste l’utilisateur jusqu’à 25 km/h.

Avec sa batterie, le Cowboy 3 ne pèse que 16.4 kilos. C’est peu par rapport à la plupart des vélos électriques du marché mais une grosse partie de la masse est placée à l’arrière. Si cette répartition du poids ne se sent pas vraiment à l’usage, elle sera plus gênante s’il faut soulever le vélo à la main. Par exemple pour monter un escalier. 

Sur la partie cycle, l’équipement est plutôt correct. La courroie prévient tout risque de déraillement et les freins à disque sont de mise à l’avant comme à l’arrière. Seuls regrets : la fourche rigide et l’absence de béquille latérale.

En 27.5 pouces, les pneus disposent d’une couche de protection anti-crevaison et sont relativement lisses. Cela accroche plutôt bien sur route sèche mais il faudra sans doute se méfier sur un revêtement mouillé.

Un vélo électrique qui se pilote grâce à votre smartphone

Contrairement à la plupart des vélos électriques du marché, le Cowboy 3 n’intègre pas de console au guidon : il faudra impérativement lier le vélo à une application mobile à installer sur son smartphone. Outre le fait d’activer le vélo et l’assistance, celle-ci permet de suivre le niveau de charge de la batterie et d’accéder à la navigation. Il est également possible de consulter l’historique de ses trajets et même de visualiser un état des lieux de la qualité de l’air sur une carte mise à jour en temps réel. Cerise sur le gâteau : à l’image d’une Tesla, l’application vous permet de mettre à jour le logiciel du vélo.
 

S’il faudra acheter un accessoire complémentaire pour fixer son téléphone au guidon et suivre son trajet, il est tout à fait possible de le garder dans la poche, d’autant que le niveau de charge de la batterie peut être observé via un affichage à cinq LED intégré au tube horizontal.

Au guidon

Sur un seul niveau, l’assistance électrique se révèle plutôt efficace. A la fois progressive et sans à-coup, elle est polyvalente et bien dosée. Malgré la configuration mono-vitesse de la transmission, le Cowboy s’en sort plutôt bien sur le plat et les trajets légèrement vallonnés. Sur les pentes plus marquées, l’assistance fonctionne mais l’effort physique sera beaucoup plus marqué.
 
Vous l’aurez compris : ce vélo électrique n’est clairement pas fait pour gravir des cols, d’autant que le système mono-vitesse pose rapidement problème. En montée mais aussi sur le plat où il sera compliqué d’aller au-delà des 25 km/h de l’assistance compte tenu de l’effet moulinet du pédalier.
 
En matière de confort, le Cowboy n’excelle pas particulièrement. Outre sa géométrie sportive qui impose une position de conduite « le nez dans le guidon », la fourche rigide renvoi la moindre aspérité. Pas idéal !
 

Quelle autonomie réelle pour le Cowboy 3 ?

Cumulant 360 Wh, la batterie n’affiche pas une capacité exceptionnelle par rapport aux autres modèles du marché. Le constructeur annonce pourtant 70 km sur sa fiche technique. Qu’en est-il dans la réalité ? Nous avons pu tester le vélo électrique de Cowboy sur différents trajets, la plupart du temps sur des parcours mixtes. On arrive au final sur une autonomie réelle estimée de l’ordre de 60 km. C’est une bonne surprise ! 
 

Distance Durée Energie consommée
17.7 0h57 27 %
13 km 1h04 21 %

 

Pour conclure

Malgré quelques faux pas sur la partie cycle et un confort limité, le Cowboy 3 se distingue par sa simplicité d’utilisation et saura séduire les amateurs de beaux objets.  
 
Proposé à partir de 2379 € (hors garde-boues vendus 89 €), le Cowboy 3 n’est clairement pas le plus abordable des vélos électriques. Sur le segment des vélos électriques connectés, il se place entre le Vanmoof S3 (1998 €) et l’Angell Bike (2690 €).
 
 

On a aimé On a moins aimé
  • Design élegant
  • Autonomie conforme aux annonces
  • Simplicité d’utilisation
  • Transmission par courroie garantie 30 000 km
  • Fourche rigide
  • Position de conduite
  • Système mono-vitesse qui bride certains usages
  • Smartphone obligatoire pour démarrer et piloter le vélo

 

Sur le même sujet

E-Broh Bravo CR : une moto électrique « sportive » à prix réduit
Bientôt une prime de 6 000 € pour les scooters et motos électriques
Kawasaki promet trois motos électriques pour 2022
Vmoto Stash : la nouvelle moto électrique en détail à EICMA

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments