Essai Dualtron Victor : que vaut la trottinette électrique haute puissance ?

Nass Mohamed · 15 Juin 2022 18:00 · 2
Essai Dualtron Victor : que vaut la trottinette électrique haute puissance ?

Une trottinette électrique puissante et haut de gamme, capable d’abattre de longues distances au quotidien. Tel est le programme de la Dualtron Victor signée Minimotors. C’est parti pour un essai au guidon de la trottinette électrique hautes performances.

La Dualtron Victor est une trottinette électrique à double moteur conçue pour prendre la suite de la Dualtron 3. Concrètement, la Victor s’annonce plus puissante, plus sécurisante, et plus polyvalente que son aînée. Ceci en incarnant toujours l’identité moderne et colorée caractéristique des modèles de la marque. Alors, que vaut cette Victor au quotidien ?

La Dualtron Victor côté look : son et lumière

Enfin, lumière surtout. La Dualtron Victor nous surprend dès le premier contact, avec son format valorisant et sa conception haut de gamme. La trottinette reprend l’allure des autres modèles de la marque, avec sa conception entièrement pliable et son deck (ou plateau) large et antidérapant.

Très sérieuse, la Victor repose sur des roues de 10 pouces, des freins à disques hydrauliques et des finitions soignées. Ses dimensions : 110 cm de long pour 60,9 cm de large et 124 cm de haut. Dualtron oblige, la trottinette ne passe pas inaperçue grâce à son éclairage LED multicolore le long de la colonne direction. D’ailleurs, on peut personnaliser les couleurs grâce à la télécommande fournie (les gamers apprécieront !). Des inscriptions lumineuses doublées d’un éclairage sous le plateau. Si la visibilité n’en est que meilleure de nuit, on ne peut s’empêcher d’y voir un côté tuning.

Comme les néons sous le châssis d’une voiture ! Avouons tout de même que l’ensemble est plutôt bien intégré, sans oublier les feux LED à l’avant et à l’arrière. Placés sur les côtés du deck, les feux stop clignotent au freinage. Il est également possible d’activer les feux de détresse, pour un clignotement en continu.

Leviers de frein, câbles, serrages, les composants bénéficient de matériaux et de finitions de qualité. On aurait tout de même préféré une conception plus premium du côté du « tableau de bord ». Bien qu’efficace, l’interface avec boutons et écran rétro-éclairé n’est pas à la hauteur du reste de l’engin. La faute au matériau plastique, moins noble que l’ensemble tout métal dont est construite la trottinette. Au prix de la trottinette, une intégration plus raffinée n’aurait pas été de refus.

Au guidon : confort et ergonomie

Avant de prendre le guidon, parlons pliage et dépliage. Avec ses quelque 30 kg, la Dualtron Victor n’est pas des plus légères à transporter partout. En revanche, elle est suffisamment compacte et sécurisée une fois repliée, grâce à un petit loquet. Celui-ci permet de transporter la trottinette en soulevant la colonne, sans qu’elle ne se déplie pendant la manœuvre. La Victor passe dans le coffre d’une berline sans aucun problème, une fois les poignées repliées elles aussi.

Dépliée, la trottinette électrique de Dualtron bénéficie d’un double verrouillage à la base de la colonne, facile à goupiller et dégoupiller. Même chose du côté des poignées, qui se rabattent en retirant les verrous. Simple, efficace. On allume la petite instrumentation LCD, on choisit le mode de conduite, et c’est parti. Un bouton « MODE » permet de naviguer au sein des informations de distance parcourue et de temps écoulé.

Sur la route, la Dualtron Victor fait preuve d’un comportement sain et précis, grâce à son excellente partie cycle. Les suspensions sont assurément l’un des points forts de la trottinette, et gomment parfaitement les aspérités du quotidien. Elles sont doublées de pneus polyvalents, efficaces sur le mouillé et sur les sentiers (on a essayé !). La garde au sol importante est elle aussi permissive.

Très sécurisante, la Victor embarque des disques de 160 mm et un freinage magnétique avec ABS. En pratique, ça freine fort et droit, parfait pour garder le contrôle, haut perché sur le deck. On restera tout de même suffisamment engagé sur l’avant afin d’éviter d’être balancé vers l’arrière à chaque démarrage. Seule la petite béquille latérale, fonctionnelle, reste un peu légère et trop « libre » à notre goût. Suffisamment pour venir taper contre le garde-boue arrière. Là encore, un détail perfectible à ce niveau de prix.

Performances et autonomie : un monstre de puissance

La Dualtron Victor est propulsée par deux moteurs de 2 000 W, soit 4 000 W de puissance totale. Placés dans chaque roue, les moteurs sont gérés selon 3 niveaux de vitesse et deux modes ECO/TURBO. Les 3 niveaux permettent d’atteindre 15, 20, ou 25 km/h. Passer de TURBO à ECO permet d’ajuster la réactivité au démarrage, et ce n’est pas plus mal.

La Victor est particulièrement vive au départ, et nous surprend même à chaque fois. C’est très (trop) nerveux, et ça demande presque systématiquement à cabrer. Un démarrage beaucoup trop violent à notre goût, pourtant suivi d’une accélération très linéaire juste derrière. Passé cet aspect pouvant être compensé par le mode ECO, la trottinette est un modèle de réactivité au besoin. On aurait tout de même aimé un indicateur visuel afin d’éviter de nous faire surprendre en TURBO, alors que l’on pense être en ECO.

La Victor peut parcourir toute distance du quotidien sans aucun souci. La batterie PRO (60 V / 30 Ah – 1,8 kWh) composée de cellules LG assure environ 65 km d’autonomie. Une endurance largement correcte et suffisante au quotidien, accompagnée de deux ports de charge. De quoi pouvoir se brancher sur deux prises pour une recharge deux fois plus rapide.

Mieux : la Dualtron Victor peut même accueillir une batterie externe pour encore plus son autonomie. Allié urbain de choix, la trottinette fait aussi preuve de vraies performances routières. Sur route fermée, un débridage de la trottinette permet même d’atteindre 70 km/h ! On a préféré s’équiper d’un casque de moto et d’un blouson avant de tester. Le constat est sans appel : la Victor est un foudre de guerre, bien trop puissant tel quel pour la ville. Non, gardons tout ça bridé, en passant du mode 1 au 3 afin d’éviter les à-coups systématiques.

À lire aussi Essai Peugeot e-Ludix : passage réussi au scooter électrique

Dualtron Victor : à partir de 2 190€

La Dualtron Victor est disponible en deux versions. Un modèle Lite avec batterie de 24 Ah (2 190€), et notre modèle Pro en 30 Ah (2 490€). Pour ce prix, vous avez une trottinette électrique haut de gamme urbaine très aboutie, confortable au quotidien. Au-delà de la ville, la Victor est capable de s’aventurer sur des distances plus importantes, telle une vraie routière.

Reste certains petits détails tels que l’instrumentation, l’absence d’avertisseur sonore, ou encore la béquille latérale un peu trop light. Quelques optimisations sur ces aspects et l’e-scooter signé Minimotors sera tout simplement intouchable sur son segment.

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Roger
13 jours il y a

Excellent

10 jours il y a
Reply to  Roger

Bonjour est elle facile à débridé combien coûte d elle ou peut on l’a commander