Essai Motron Vizion : que vaut la mini moto électrique urbaine ?

Nass Mohamed · 20 Avr 2022 16:00 · 0
Essai Motron Vizion : que vaut la mini moto électrique urbaine ?

Qui a dit qu’on ne pouvait pas s’amuser en 50 ? Souvent associé aux petits scooters urbains, ce segment peut parfois nous réserver quelques surprises. La Motron Vizion en fait justement partie. Place à notre essai de la petite moto électrique urbaine.

Après notre essai du Motron Cubertino, accessible et réussi, on passe à l’urbain fun. La marque du groupe KSR laisse en effet le scooter électrique vintage, pour de la moto électrique 100 % moderne. Alors, que vaut la petite Motron Vizion 50 en milieu urbain ? C’est parti pour une journée au guidon de la bébête. Spoiler alert : ça envoie !

La Motron Vizion côté look : MSX dans le viseur

Fraîche et moderne, la petite Motron Vizion n’est pas tout à fait inconnue au bataillon. La moto électrique est en réalité la Cineco City Slicker, désormais distribuée par le groupe KSR. Elle affiche donc ce même design familier de mini-roadster urbain, parfaitement dans l’air du temps. Côté look, on ne peut s’empêcher de penser à une certaine Honda MSX, appartenant certes à la catégorie des 125. Petite mais plutôt musclée et sportive dans son approche, la Motron Vizion ne fait pas les choses à moitié. À l’image d’un modèle réduit, les proportions sont particulièrement séduisantes et les assemblages sont très soignés.

Le style est porté par un cadre treillis apparent façon Ducati Monster, et un réservoir plutôt anguleux. Éclairage tout LED, jantes de 12 pouces et selle bi-place complètent le look résolument « roadster sportif » de la moto. Matériaux et finitions sont de très bonne facture, mais il reste un petit effort à faire côté marquages. En effet, comme pour le Cubertino, les stickers « Motron » et « Vizion » tombent un peu comme un cheveu sur la soupe. Passé ce détail, les différentes protections (moteur, sabot, caches aspect carbone) contribuent à la qualité perçue de l’ensemble. La moto affiche des dimensions contenues : 1,76 m de long, 81 cm de large, et 1 m de haut. Un gabarit parfaitement adapté pour les petits trajets urbains du quotidien.

Performances : boule de watts

La Motron Vizion est propulsée par un moteur électrique central Bosch d’1,85 kW (3,7 en crête) et 14,6 Nm. De quoi grimper à 45 km/h sans problème et en silence grâce à la transmission secondaire par courroie. Gérée selon deux modes ECO et POWER, la moto s’adapte à nos besoins urbains. Il est ainsi possible de privilégier l’autonomie en ECO (30 km/h), ou la réactivité en POWER. Malgré son format mini et son équivalence 50, la Motron Vizion s’insère sans problème dans la circulation, électrique oblige. Le mode ECO, très pratique dans les rues de Paris, se révèle être largement suffisant pour les petits trajets du quotidien.

Le mode POWER est quant à lui idéal sur les grands axes urbains, évitant un différentiel de vitesse trop important. La petite Motron offre une accélération mi-sportive mi-progressive de manière générale, ce qui nous met en confiance. Plus vif qu’il en a l’air, le mini-roadster sait aussi se montrer très docile lors des manœuvres. Par son format compact d’une part, mais aussi grâce à la présence d’une marche arrière. Si celle-ci n’est pas indispensable au vu du poids de la bête (100 kg), elle reste appréciable au besoin.

Au guidon de la Motron Vizion: ergonomie et maniabilité

Les bonnes surprises se poursuivent donc au guidon. La Motron Vizion est une moto particulièrement bien finie, et ce jusqu’aux commandes. Guidon, pontet, poignées, boutons, écran digital… Il n’y a tout simplement rien à dire. Nous sommes agréablement surpris par la qualité perçue qu’offre le poste de pilotage, très moderne. En comparaison, le Motron Cubertino, de la même famille bien que vintage dans l’approche, ferait presque « cheap » !

Le compteur numérique, très lisible, nous rappelle même l’ambiance des récents roadsters Honda Neo Sports Café, c’est dire. Seul bémol : le dessin du réservoir. Soigné et pratique avec son compartiment de rangement, celui-ci pêche en matière d’ergonomie. La faute à des angles saillants qui arrivent juste entre nos cuisses. Si les moins d’1,70 m devraient moins être gênés, nos 1,80 m apprécient moins les « pointes » latérales du faux réservoir.

La position n’est malheureusement pas ajustable : la selle, bien que confortable, ne nous permet pas de reculer. Son dessin échancré et vers l’avant nous impose en effet une seule et unique assise. Heureusement, les suspensions sont assez progressives (seulement un poil plus ferme à l’arrière). De quoi absorber beaucoup d’irrégularités avant que nos cuisses ne viennent trop taper contre le réservoir. La maniabilité, en revanche, est à la hauteur des performances. Au guidon, la Motron Vizion brille par son agilité, avec un train avant très léger. L’arrière, guère plus lourd, nous permet d’emmener le petit roadster comme un vélo. Tellement agile que ça en devient amusant à piloter sur les trajets du quotidien ! Le freinage est entièrement confié aux leviers (pas de pédale de frein), et sait se montrer efficace sur le sec comme sur le mouillé.

Batterie et autonomie : gestion efficace

Sous son look très réussi, la Motron Vizion embarque une batterie amovible d’1,87 kWh / 26 Ah / 72 V. Là encore, celle-ci est mieux intégrée que dans le scooter Cubertino, bien que tout aussi fastidieuse à extraire et installer. La faute à une manipulation trop compliquée en pas moins de 5 étapes ! Dévisser et ouvrir le panneau latéral, déverrouiller la « cage », débrancher deux câbles (dont un pas facile du tout), retirer la batterie avec son plateau. Le tout pour une batterie de 16 kg tout de même. On prend vite le pli, mais cela reste un peu long si l’extraction est indispensable pour la recharge à domicile.

Le temps de charge s’élève à un peu plus de 4 heures, pour une autonomie annoncée à 67 kilomètres. Atteignable en roulant à 30 km/h stricts et constants en mode ECO, mais un peu moindre en conditions normales. Mais pas tant que ça. Il est tout à fait possible de réaliser jusqu’à 50 km en POWER, et 60 km en ECO. Des valeurs très correctes au vu des performances de la Vizion, et face à certains concurrents. On pense notamment au scooter électrique Yamaha NEO’s, qui peine à atteindre les 27 km pour 37 annoncés, par exemple. De son côté, le Piaggio One 50 affiche entre 35 et 40 km. Le mini-roadster survolté profite donc d’une gestion plutôt efficace de la batterie.

 

Une petite moto électrique à 3 599 € hors bonus

La Motron Vizion est vendue au prix (hors bonus) de 3 599 €. À défaut d’être la moins chère des 50 électriques, la mini-moto est assurément l’une des plus fun du marché. Stylée, compacte, et très agile au quotidien, la Vizion est un choix idéal pour la ville. Vous mesurez plus d’1m75 ? Essayez-la tout de même pour juger du confort aux jambes. Vous mesurez moins ? Allez-y les yeux fermés. Il n’y a plus qu’à espérer que la marque du groupe KSR nous gâte avec une version 125. En croisant les doigts pour que Honda n’électrifie pas ses MSX et Monkey avant !

Motron Vizion – Bilan de l’essai

On a aimé On a moins aimé
  • Design sportif et moderne
  • Finitions très soignées
  • Performances et maniabilité
  • Bonne autonomie urbaine
  • Pas d’ABS (mais anecdotique)
  • Forme du réservoir
  • Manipulation de la batterie

 

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments