Essai O2Feel iSwan City Boost 8.1 : le vélo électrique urbain à transmission automatique

Nass Mohamed · 16 Fév 2022 8:30 · 2
Essai O2Feel iSwan City Boost 8.1 : le vélo électrique urbain à transmission automatique

Comment rendre le vélo électrique encore plus agréable ? Avec une transmission automatique bien sûr ! C’est en tout cas ce que nous propose l’O2Feel iSwan City Boost 8.1, un VAE clairement taillé pour le quotidien.

Spécialiste du vélo à assistance électrique depuis 2009, la marque française O2Feel a su développer une gamme complète pour tous les usages. Urbains, utilitaires, sportifs, dynamiques : il y en a pour tous les goûts. De notre côté, nous avons choisi l’O2Feel iSwan City Boost 8.1. Ce vélo électrique urbain met l’accent sur un confort tout particulier : le passage automatique des vitesses. C’est parti pour une balade parisienne à la sauce boîte auto.

L’O2Feel iSwan côté look : hollandais dans l’âme

Issu de la gamme « Comfort » de la marque, l’O2Feel iSwan City Boost 8.1 est on ne peut plus urbain. En témoigne son style de vélo hollandais modernisé, à la fois sobre et premium.

Notre iSwan s’équipe d’un cadre bas, d’un guidon cintré, d’une selle confort, et d’un petit porte-bagages. Ce combo idéal du citadin est habillé de finitions sérieuses et soignées, grâce au SlickShape : un procédé de polissage des soudures afin d’obtenir des surfaces absolument impeccables.

Garde-boues, freins à disque, et phare avant complètent à la fois le style du vélo et notre sécurité. Enfin, seuls les marquages O2Feel et les flancs des pneus Schwalbe Road Cruiser K-Guard contrastent avec l’allure sombre et discrète de notre vélo.

Pas d’assemblages disgracieux, l’iSwan fait dans la simplicité au profit d’un compagnon 100% fonctionnel et efficace. L’association d’un cadre bas et de tubes plus carrés que ronds confère un style chic, presque néo-rétro. De quoi se démarquer avec élégance, sans trop en faire non plus.

Confort et ergonomie : parfait pour la ville

Côté confort, le vélo de ville premium s’équipe de poignées ergonomiques, qui épousent parfaitement la forme de nos mains. Le guidon cintré permet une position naturelle et reposante, comme sur un vélo hollandais traditionnel. Une bonne préhension doublée d’une assise moelleuse et confortable. La selle renforcée Ergon nous a plus que convenu au fil des kilomètres parcourus avec l’O2Feel iSwan City Boost 8.1.

Coussinets de gel et tige suspendue nous permettent de nous sentir parfaitement à l’aise à mesure que l’on roule. Une selle que l’on ne peut qu’apprécier ! À défaut d’être doté de suspensions à l’arrière (un peu ferme donc), le VAE excelle de l’avant. Ceci grâce à une fourche Suntour NEX dont les 50 mm de débattement sont les bienvenus dans les rues de Paris, entre nids de poule et pavés.

Le petit ordinateur de bord contribue à l’expérience premium, avec l’affichage des données essentielles lors des trajets. Vitesse, autonomie, compteur journalier, et totalisateur kilométrique sont affichés sur le petit écran LCD. L’indicateur de rapport engagé peut également être affiché en lieu et place des données citées précédemment.

Le niveau d’assistance ainsi que celui de la batterie sont affichés en permanence, et la navigation se fait à l’aide de trois boutons. Simple, efficace. Même chose à droite, avec des commandes de vitesses accessibles et intuitives, mais nous y reviendrons plus bas. Vous l’aurez compris, l’ergonomie est au point, et il n’y a pas grand chose à redire sur cet iSwan !

Performances et autonomie : boîte auto ou rien !

Toute cette partie cycle de grande qualité est propulsée par un moteur haut de gamme Shimano Steps E6100. Un petit moteur électrique de  250 watts et 60 Nm de couple, pour un poids d’à peine 2,7 kg. Suffisamment puissant et réactif pour évoluer en ville, il est aussi et surtout secondé d’une transmission automatique et d’une courroie !

Grâce à l’ordinateur de bord intégré, le système Shimano Nexus Di2 gère intelligemment les 5 vitesses du vélo. Plus besoin de gérer les rapports, bien que cela reste possible en séquentiel grâce aux boutons à droite du guidon. Au démarrage, le vélo s’adapte très rapidement en passant les trois premières vitesses, et il faudra ensuite accélérer la cadence afin de passer les deux dernières vitesses pour conserver le rythme et éviter de mouliner en approchant des 25 km/h.

Très silencieux et précis avec la transmission par courroie Gates Carbon Drive, l’O2Feel iSwan City Boost 8.1 est un régal. La gestion des vitesses rend les passages quasiment transparents, ce qui nous rappelle la première fois que l’on prenait le volant d’une voiture avec boîte automatique : le confort de la simplicité.

Même efficacité côté freinage, les disques de 160 mm assurent des arrêts puissants et sécurisants, surtout dans la circulation parisienne. Équipé d’une batterie iPowerPack 540 Wh, notre VAE peut parcourir jusqu’à 180 kilomètres en fonction du niveau d’assistance. Une autonomie qui s’élève à environ 160 km selon nos mesures, en utilisation polyvalente et en jonglant entre les modes.

Un vélo électrique au tarif premium

Le vélo électrique O2Feel iSwan City Boost 8.1 est vendu au prix de 3 799 € avec sa batterie iPowerPack de 432 Wh. Un prix qui grimpe à 3 999 € avec la batterie iPowerPack 540 Wh de notre modèle d’essai.

Efficace en milieu urbain, et autrement plus confortable avec sa transmission automatique, l’iSwan est à n’en pas douter un modèle de luxe à tous les niveaux dans sa catégorie. Choisissez parmi 3 tailles, et 2 types de cadre, et c’est parti pour profiter du quotidien en boîte auto.

O2Feel iSwan – bilan de l’essai

On a aimé On a moins aimé
  • Style urbain moderne et élégant
  • Équipement haut de gamme
  • Transmission automatique
  • Confort global
  • Un peu ferme à l’arrière
  • Sonnette très discrète
  • Prix un peu élevé

 

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Andretvt
3 mois il y a

Je suppose que le moteur est de 250 W et non de 500 Wh.

Administrateur
3 mois il y a
Reply to  Andretvt

Effectivement. On a corrigé !