Essai Silence S01 Basic : le scooter électrique urbain idéal ?

Nass Mohamed · 6 Mar 2022 11:00 · 0
Essai Silence S01 Basic : le scooter électrique urbain idéal ?

Un deux-roues capable d’enchaîner les trajets urbains du quotidien, confortablement et avec style. Tel est le programme du séduisant Silence S01 Basic que nous avons pu tester dans le tout Paris.

Dans la famille S01, on demande le S01 Basic ! Le scooter électrique le plus abordable de la gamme 125 du constructeur espagnol, taillé pour le quotidien. Malgré quelques petites concessions face au reste de la gamme, le Silence S01 Basic a su nous convaincre. Voici pourquoi.

Le Silence S01 Basic côté look : urbain sérieux

Après un S02 à destination des professionnels, c’est au tour des particuliers de prendre le guidon des scooters espagnols. Notre Silence S01 Basic est donc un scooter électrique urbain, dont le look séduisant se veut plus musclé que de nombreux e-scooters sur le marché, souvent plus petits en comparaison. Et pour cause, ses très généreuses dimensions : 2 mètres de long pour 70,5 cm de large, et 1,31 m de haut. Un gabarit à la fois valorisant et sécurisant. Disponible uniquement en blanc, le Basic affiche des lignes racées subtilement anguleuses et très modernes. Son identité est marquée par une face avant caractérielle, dont l’éclairage LED est joliment intégré à l’ensemble.

Rien à redire en ce qui concerne les finitions et assemblages, très soignées. Le style dynamique de l’e-scooter est également porté par les jantes, les poignées passager, ou encore le pare-brise. Mention spéciale au cercle lumineux sur le côté de la (grosse) batterie, qui contribue au côté moderne de l’engin. De la selle à la batterie, en passant par les roues et le guidon, le scooter est plutôt bien proportionné. Une chose est sûre : le modèle d’entrée de gamme S01 n’a absolument pas à rougir face à la concurrence thermique… Ni même aux motos électriques pour la ville !

Performances : un S01 simple, Basic

Le Silence S01 Basic est propulsé par un moteur électrique de 5 kW, placé dans la roue arrière. De quoi atteindre une vitesse de 85 km/h, plus que suffisante pour la ville et ses environs. Le scooter nous propose deux modes CITY et ECO. Le premier, sur lequel le scooter démarre toujours par défaut, est parfait au quotidien. Réactivité à la poignée et accélération sont plus que convaincantes, avec un 0 à 50 km/h en 5,9 secondes.

Les phases de démarrage et d’insertion se font en toute sécurité, un bon point dans la circulation parisienne souvent très dense en heure de pointe. Sans surprise, le fonctionnement électrique fluide et silencieux prend par ailleurs tout son sens dans ces conditions. Si le mode ECO préserve la batterie (récupération d’énergie au freinage, performances modérées), le mode CITY privilégie quant à lui le confort de roulage.

À lire aussi Essai Piaggio 1 Active : un scooter électrique 125 à petit prix

Contrairement à l’immense majorité des véhicules électriques, celui-ci n’intervient pas du tout sur le frein moteur. Comprenez par là qu’en relâchant la poignée, nous passons en roue libre et non en décélération, même minime. Résultat : pas d’à-coups lorsque l’on relâche et reprend régulièrement l’accélération dans les petites rues. Et ça, c’est très appréciable sur les petits trajets du quotidien.

En dehors, le Basic atteint facilement les 85 km/h ce qui nous permet d’emprunter le périphérique parisien ainsi que les routes départementales. Par souci de sécurité, nous resterons à l’écart des nationales et autoroutes, pour des raisons évidentes de différentiel de vitesse. Notons également la présence d’une marche arrière, souvent anecdotique, mais plus pertinente ici au vu du gabarit du Silence S01 Basic.

Au guidon : maniabilité et ergonomie

Les bonnes surprises continuent au guidon du Silence S01 Basic. Large et généreuse, la selle invite à une position de conduite droite et bien amortie. Si les moins d’1,80 m risquent de ne pas avoir les pieds à plat, le scooter reste facile à tenir à l’arrêt. Mention spéciale à la béquille centrale, très bien placée, et sur laquelle il est vraiment facile de mettre le scooter. Le centre de gravité, très bas grâce à l’emplacement de la batterie, contribue à cet équilibre. L’ergonomie va droit à l’essentiel : un compteur, un guidon, une selle. Comme son nom l’indique, le Basic ne reprend pas l’équipement high-tech du Connected. Pas de connectivité, pas de prises USB. On aurait tout de même aimé un petit vide-poche, toujours pratique. En revanche, on aurait pu se passer du son du clignotant, qui devient gênant à la longue, surtout en ville.

Sur la route, le scooter électrique brille par son agilité et sa précision. S’il ne profite pas des pneus Pirelli qui équipent le reste de la gamme (il faut bien réduire les coûts), le Basic tient tout de même le pavé. Chaussées déformées et pavés parisiens, même mouillés, ne nous ont pas posé de problèmes particuliers. Le freinage offre un mordant largement suffisant pour les arrêts d’urgence, tout en gardant le scooter droit et équilibré. Un très bon point d’autant plus qu’aucun des Silence S01 n’est, à l’heure actuelle, équipé de l’ABS. Seules les suspensions nous ont semblé un brin fermes, par rapport au Connected qui reprend pourtant la même partie cycle. Passé ce détail, le Silence S01 Basic affiche des infos claires et lisibles au compteur, et une maniabilité de premier ordre de 0 à 85 km/h.

Batterie astucieuse, autonomie respectée

« Non non, c’est la batterie ! ». C’est ce que nous avons dû répondre à plusieurs reprises aux passants qui prenaient la batterie pour… Une enceinte ! Il faut dire qu’avec son format imposant, sa poignée télescopique, ses roulettes et son cercle lumineux, la confusion est compréhensible.

Sécurisée avec un « goujon » à déverrouiller avec sa clé dédiée, la batterie bénéficie d’un système d’extraction très bien conçu. Il suffit d’actionner le levier dans le coffre, tirer la batterie vers l’extérieur, sortir la poignée, puis extraire la batterie. Les deux petites roulettes se déploient toutes seules, et il n’y a plus qu’à emmener la batterie comme une valise. Un système de « trolley » bienvenu quand on connaît le poids de la batterie : 40 kg.

À défaut de pouvoir monter les escaliers avec, vous pourrez aisément prendre l’ascenseur ou la rapprocher d’une prise pour la mettre en charge. Bien sûr, un port d’alimentation est également situé sous la selle, accompagné d’un ingénieux petit passage de câble dans la coque. Enfin, le Silence S01 Basic reste cohérent jusque dans son autonomie, annoncée à 100 kilomètres en cycle WMTC.

En pratique, le scooter électrique peut aisément parcourir près de 90 km en ville, en jonglant entre ECO et CITY. Les 100 km sont donc respectés entre 30 et 50 km/h constants en mode ECO. Seul le temps de chargement, perfectible à notre goût, s’élève à près de 6 heures, et ce, uniquement via un câble d’alimentation type C13.

Le moins cher des S01

Le Silence S01 Basic est vendu au prix (hors bonus) de 5 890 €. À ce tarif, c’est un scooter électrique urbain confortable et abouti que nous propose le constructeur. Équilibré et sécurisant (l’ABS aurait été un plus), le S01 Basic est un deux-roues idéal au quotidien.

Reste à espérer un système de batterie encore plus ingénieux afin de réduire le temps de recharge à l’avenir. À part ça, il ne lui manque vraiment pas grand-chose.

À lire aussi Essai Piaggio 1 Active : un scooter électrique 125 à petit prix

Silence S01 Basic – bilan de l’essai

On a aimé On a moins aimé
  • Design moderne et valorisant
  • Puissance et réactivité
  • Maniabilité et sécurité
  • Système de batterie ingénieux
  • Pas d’ABS
  • Bip de clignotant gênant
  • Selle un peu haute pour certains

 

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments