Essai Yadea C1S Pro : un scooter 125 électrique sérieux et efficace

Nass · 2 Déc 2022 17:30 · 2
Essai Yadea C1S Pro : un scooter 125 électrique sérieux et efficace

Yadea passe à l’offensive en Europe avec un scooter électrique au look original et aux performances urbaines prometteuses. Notre essai du Yadea C1S Pro, équivalent 125, le temps d’une semaine.

Présent sur le marché français depuis 2018, Yadea ne parle pas forcément à tout le monde. Et pourtant, il s’agit du plus grand fabricant de scooters électriques dans le monde, présent dans 77 pays. La marque entend bien gagner en notoriété sur notre territoire, et c’est plutôt bien parti avec le Yadea C1S Pro. Au programme, un scooter électrique urbain chic et équipé, parfait pour la ville mais capable d’en sortir.

Le Yadea C1S Pro côté look : un style signé Kiska

Avec pas moins de 7 modèles disponibles chez nous, Yadea met toutes les chances de son côté. À commencer par le look du Yadea C1S Pro, dont on doit le design au studio autrichien Kiska. Le scooter électrique interpelle par son allure assez originale et très épurée, parfaitement en phase avec sa nature électrifiée. Les lignes sont douces et minimalistes, et s’accompagnent d’un éclairage 100% LED joliment intégré de bout en bout. La signature lumineuse s’inspire par ailleurs du logo de la marque, à l’avant comme à l’arrière.

Le scooter est dans l’ensemble très bien conçu, assemblé et fini : la qualité perçue est au rendez-vous. Un ressenti confirmé au poste de conduite, tant au niveau des matériaux que de leur intégration (compteur, commandes, plancher, selle). Seuls les lettrages latéraux chromés « C1S Pro » ne sont, à notre goût, pas à la hauteur du reste.

La faute à leur placement sur une surface concave, ce qui donne l’illusion qu’ils ne sont pas droits. Bon, là je chipote. Ses dimensions : 1,80 m de long, 73 cm de large, et 1,19 m de haut. Un format plutôt compact donc, qui favorise la maniabilité en ville tout en restant assez valorisant. En comparaison, le concurrent NIU NQi GTS 80 fait par exemple un peu moins « costaud » et robuste.

Le Yadea C1S Pro tient sur des roues de 12 pouces, chaussées de pneus CST. Les jantes apportent une petite touche dynamique au style, sans trop en faire non plus. Enfin, les quelques éléments tels que la poignée passager et les repose-pieds sont eux aussi très bien intégrés à l’ensemble. Même chose pour le petit saute-vent noir sur la coque de guidon, qui participe à l’identité visuelle de l’engin. Le C1S Pro est donc moderne et présente bien, c’est réussi.

À lire aussi Essai Niu MQi-GT Evo : un scooter 125 électrique agile et efficace

Au guidon : confort et ergonomie

Prenons place au guidon. Le Yadea C1S Pro nous accueille sur une selle suffisamment large et moelleuse, perchée à 800 mm. Les bras sont à peine fléchis, et le dos assez droit. Ce qui surprend en revanche, c’est la position des jambes, et pour cause. Les batteries étant sous le plancher, celui-ci est plus haut que d’habitude. Nos pieds sont donc plus hauts et, en toute logique, nos genoux aussi. Avec nos 1,80 m, les cuisses sont moins « à plat » sur la selle, ce qui peut être déroutant. Heureusement, on s’y fait très vite et cela ne provoque pas d’inconfort. Les commandes au guidon sont simples et efficaces. Clignotants, feux, marche arrière, et avertisseur sonore à gauche. Feux de détresse, mode de conduite, régulateur de vitesse et démarrage à droite. Toutes les commandes sont de type poussoir, et il faut donc appuyer à nouveau dessus pour couper une fonction.

Appuyer sur un clignotant pour l’activer, appuyer à nouveau pour désactiver. Au centre, un écran de bord lui aussi très fonctionnel. Il indique le niveau des batteries, la vitesse, les totaliseurs kilométriques et le mode de conduite.

On regrette tout de même l’absence d’horloge, et il n’y a pas non plus de connectivité au programme. Géolocalisation et autres diagnostics via appli mobile ne sont donc pas disponibles, dommage. Une alarme sonore avec blocage de la roue arrière est tout de même présente, un bon point pour le scooter électrique. En solo comme en duo, le scooter électrique de Yadea est agréable à conduire et très maniable. Le rayon de braquage est court, parfait pour la ville. Seul bémol : le signal sonore des clignotants, dont le son est digne d’un jouet permet âge. Même après plusieurs jours d’utilisation, chaque changement de direction nuit au sérieux du scooter.

À lire aussi Yadea Keeness VFD : cette nouvelle moto électrique 125 pourrait faire un carton

Performances : efficacité en douceur

L’ergonomie générale profite tout de même d’une clé sans contact et d’un régulateur de vitesse. De quoi renforcer la dotation de série du scooter électrique. Côté performances, le Yadea C1S Pro s’équipe d’un moteur électrique placé au niveau de la roue arrière. Celui-ci développe 6 kW de puissance et 12,5 Nm de couple. Très silencieux, il permet d’atteindre 90 km/h en mode Sport, et 55 km/h en mode Eco.

Le moteur est très sage au démarrage, sans à-coups, puis se montre assez réactif jusqu’à 50 km/h. En mode Sport, les relances sont tout à fait satisfaisantes en milieu urbain, avec une accélération fluide et réactive. Des prestations qui nous mettent en confiance sur le périphérique parisien, ainsi que sur les départementales. On évitera tout de même nationales et autoroutes (surtout !) faute de vitesse suffisante. Comme pour d’autres modèles, l’équivalent « 125 » relève davantage de la différenciation marketing qu’autre chose.

Sans être le plus transcendant de sa catégorie, le Yadea C1S Pro se révèle être homogène et cohérent. En l’absence d’ABS, on veillera tout de même à ne pas trop prendre la confiance entre 70 et 90 km/h. Là, les freinages d’urgence peuvent être très risqués. Les pneus CST d’origine sont très corrects sur le sec, mais loin d’être aussi rassurants sur le mouillé.

Le freinage combiné avant/arrière est donc un minimum, mais pas suffisant dans l’absolu. Côté confort, les suspensions sont un poil fermes sur les irrégularités de la route et autres pavés parisiens. Cela participe cependant à la précision du C1S Pro, et à son comportement dynamique. Le pilotage est agréable et nous met en confiance. Il ne faudra pas oublier de rester raisonnable et ne pas prendre trop d’angle sur ses petites roues 12 pouces.

Autonomie et recharge : jusqu’à 72 km

Le Yadea C1S Pro s’appuie sur deux batteries de 72 Ah / 20 V (2 x 1,44 kWh, soit 2,88 kWh au total) situées sous le plancher. Leur emplacement et leur poids contribuent au centre de gravité du scooter électrique, puisqu’elles pèsent quand même 11,5 kg chacune.

Elles promettent une autonomie cumulée de 77 km en usage mixte, et jusqu’à 100 km en Eco. En pratique, compter 72 km en mixte sans trop de problème, ce qui reste très proche de l’autonomie annoncée. En conduite parisienne, entre 30 et 50 km/h, les 90 km sont atteignables sans forcer.

On notera tout de même une détérioration des performances à mesure que les batteries se déchargent. À 20 %, difficile de dépasser les 55 km/h en mode Sport. De la même manière, il devient compliqué de gravir les montées, même avec la poignée dans l’angle. Il est donc préférable de rester au-dessus des 30 % pour ne pas trop ralentir au milieu de la circulation.

Une charge pratique mais bruyante

Bonne surprise chez Yadea : le chargeur avec câble double est fourni de série. De quoi recharger les deux batteries en 5 heures, avec témoin lumineux pour surveiller l’avancement. Il y a tout de même un prix à payer : le bruit de ventilateur du chargeur, loin de passer inaperçu lorsqu’il est branché à la maison.

Il est également possible de se recharger en se branchant directement sur le port situé devant la selle du scooter. Comme souvent pour les batteries sous le plancher, la manipulation implique de se pencher pour en extirper les deux packs. Si l’opération n’est pas des plus difficiles, elle peut se révéler fatigante à la longue. Heureusement pour les utilisateurs 100% urbains, une grosse recharge par semaine devrait suffire en comptant sur 80 km d’autonomie moyenne.

À lire aussi Essai Askoll NGS2 : ce scooter électrique à grandes roues fait un sans-faute

Le Yadea C1S Pro côté prix : 5 690 b€ hors bonus

Pour résumer, le Yadea C1S Pro est un scooter électrique sérieux et soigné, idéal pour la ville mais pas que. Son design valorisant et son équipement de série sont au rendez-vous, sans oublier des performances plus que correctes. Confortable et silencieux, le C1S Pro offre également une autonomie tout à fait pratique. Il ne reste plus qu’à troquer le son de ses clignotants pour l’ABS, et c’est tout bon. Notons tout de même la présence d’un petit compartiment avec port USB, très pratique.

Disponible en deux coloris, le Yadea C1S Pro est vendu au prix de 5 690 € hors bonus. C’est loin d’être le plus compétitif, mais ce n’est pas non plus le plus cher. En face, le NIU NQi GTS 80 est plus abordable, au détriment de la qualité/robutesse perçue. Et vous, lequel choisiriez-vous ? N’hésitez pas à nous donner votre avis dans les commentaires !

Yadea C1S Pro – bilan de l’essai

On a aimé On a moins aimé
  • Design moderne et valorisant
  • Confort et maniabilité
  • Régulateur de vitesse
  • Autonomie urbaine
  • Pas d’ABS
  • Pas d’appli mobile
  • Bip de clignotant gênant
  • Performances réduites en batterie faible

 


Les bons plans scooters électriques

Tous nos modèles de scooters électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Untypelambda
2 mois il y a

Gros fab mais SAV de m***e, rien qu’à voir les avis ça fais peur.