Essai Yamaha YDX Moro 07 : le premier VTT électrique de Yamaha est-il à la hauteur ?

Philippe SCHWOERER · 22 Nov 2022 17:30 ·
Essai Yamaha YDX Moro 07 : le premier VTT électrique de Yamaha est-il à la hauteur ?

Vélo à assistance électrique haut de gamme à exploiter en trail ou All Moutain, le Yamaha YDX Moro 07 affiche des caractéristiques salivantes. A travers un essai sur le terrain, Maxime Fontanier nous donne son avis sur un VTTAE à glisser peut-être dans sa liste au père Noël.

Cadre à barres dédoublées

Yamaha est bien connu comme marque de motos ou de scooters thermiques. Beaucoup moins pour sa gamme de vélos à assistance électrique. Et pourtant, le constructeur japonais n’hésite pas à rappeler à l’occasion qu’il a été le premier au monde à produire en série un VAE, il y a une trentaine d’années.

Commercialisé en 1993, après une présentation 4 ans plus tôt, il s’agit du PAS (Power Assist System) sur lequel le moteur entraînait déjà l’axe du pédalier. Le YDX Moro 07 est bien loin de ce modèle plutôt destiné à un usage urbain. Il vous appelle plutôt à sortir des sentiers battus pour un maximum de plaisir.

Un de ses points forts est ce cadre Dual Twin en aluminium où les tubes supérieur et inférieur sont dédoublés afin d’obtenir un meilleur équilibre entre rigidité et flexion. Ce qui doit se traduire pour le pratiquant par une appréhension plus nette du terrain. Disponible dans les 3 tailles S, M et L, ce nouveau modèle est proposé en 2 livrées au choix : Icon Blue, et Raven/Silver.

Souplesse des suspensions, puissance des freins

La souplesse du Yamaha YDX Moro 07 est confiée à des suspensions réglables à l’avant comme à l’arrière, avec un débattement maximal de 160 mm. C’est RockShox qui fournit la fourche (Lyrick Select Charger) sous le guidon et l’amortisseur (Super Deluxe Select 210×55) entre les jambes du cycliste.

« C’est vraiment agréable d’avoir un vélo tout suspendu comme ça. C’est très souple avec les réglages d’origine, et même mollasson avec les pneus Maxxis », lâche Maxime Fontanier à ce sujet dès le début de son essai. Taille des gros boudins (Minion DHF EXO+ 3C Maxx Terra à l’avant, et Rekon New EXO+ 3C à l’arrière) : 27,5 pouces.

Au centre de chacune des roues, un disque Storm CL de 203 mm de diamètre prêt à être pincé par l’étrier à 4 pistons du système de freinage Magura MT5 équipé d’un maître-cylindre à montage radial. En actionnant d’un doigt le levier au large guidon, l’effet est immédiat et puissant : «  En frein c’est aussi assez impressionnant ! ».

Un tout nouveau moteur

Au pédalier, le tout nouveau moteur très compact PWSeries X3 de Yamaha développe, pour un couple maximal de 85 Nm, une puissance de 250 W conforme au classement du YDX Moro 07 dans la catégorie des vélos à assistance électrique. Il entraîne un plateau à 36 dents qui active, via une chaîne, la cassette Shimano SLX 11s 11-46 dents. Le dérailleur 12 vitesses se commande avec le pouce droit.

Le système d’assistance est complété par la batterie lithium-ion 36 V d’une capacité énergétique de 500 Wh. Parfaitement intégrée au cadre, elle est amovible pour la recharger éventuellement au bureau ou chez soi en 4 heures.

Le petit boîtier à gauche de la potence indique le niveau d’énergie dans la batterie et le mode d’assistance. Il supporte aussi le boutons de mise en route, ainsi qu’une prise pour brancher un appareil ou effectuer un diagnostic. Il peut être connecté en Bluetooth basse consommation à un compteur Echowell, Sigma ou Garmin. « Et même à une montre Garmin », ajoute Maxime Fontanier.

Bien mieux qu’une moto tout-terrain

En plus des niveaux d’assistance classiques à sélectionner à partir d’une commande à bascule, il existe un mode automatique qui adapte le jeu du moteur électrique en fonction du rythme du cycliste. Ce qui « permet de rester concentré sur les vitesses ». Avec le VTTAE YDX Moro 07, les côtes sont avalées facilement.

« Quel confort ! La position de conduite est droite et très agréable. On a beaucoup de grip au niveau des poignées, c’est bien, elles ne sont pas trop grosses. Je me sens bien tout de suite sur ce vélo », découvre rapidement notre journaliste essayeur. Les chaussures accrochent merveilleusement aux pédales. Réglable rapidement avec une gâchette au guidon, la selle apparaît cependant dure.

Sur les chemins forestiers, les utilisateurs de cette machine vivront un peu les mêmes « sensations qu’avec une moto tout-terrain ultralégère ». Et cela dans un grand silence d’évolution, juste en fournissant ce qu’il faut d’effort « sans se faire mal ».

Machine équilibrée

Les pneus choisis par Yamaha pour son YDX Moro 07 sont convaincants, y compris sur le sable. « Ca part bien, on sent qu’on a un couple immédiat. Ca grimpe aux arbres », apprécie Maxime Fontanier en franchissant racines et caillasse. L’engin accepte de décoller facilement en jouant avec la compression.

Les images révèlent un parfait équilibre homme-machine : « On se prend vite pour un champion ». Le VTTAE japonais semble vouloir passer partout : « C’est le Defendeur du vélo ».

Les descentes sur sol instable exigent bien sûr de ne se retenir qu’avec le frein arrière et de l’adresse de la part du cycliste. Les 500 Wh de la batterie laissent espérer une autonomie de l’ordre de 40 km.

Le prix de la qualité japonaise

Ces 24 kg pour l’engin ne se ressentent pas vraiment, dans la moyenne pour ce type de deux-roues qui cache avec une très belle finition son assistance électrique. Ainsi la batterie bien intégrée au cadre et l’absence de câbles conducteurs de courant. « On est sur un produit Made in Japan », justifie notre journaliste.

Confort, performances, finitions, etc. : Tout cela a un prix. Il est de 5 490 euros. « Là ça pique. Yamaha compte sur sa réputation de fiabilité, sur la qualité de finition et de fabrication de ses produits, et sur son réseau… », conclut pour sa part Maxime Fontanier.

Le vélo tout-terrain à assistance électrique YDX Moro 07 sera ainsi diffusé chez les concessionnaires motos/scooters de la marque aux 3 diapasons. Un ensemble de 2 garde-boue est proposé en option à 22 euros.

Et vous ? Que pensez-vous de ce premier VTT électrique Yamaha ? Est-il de taille pour affronter les références du segment ? Son prix haut de gamme est-il justifié ? N’hésitez pas à nous donner votre avis dans les commentaires…

Nous vous invitons à retrouver sur Youtube nos essais de deux-roues électriques. En vous abonnant et en acceptant de recevoir les notifications, vous serez rapidement prévenu de nos nouvelles publications.


Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments