Les scooters et motos bientôt intégrés aux crash-tests Euro NCAP

Adeline ADELSKI · 1 Déc 2022 14:30 · 3
Les scooters et motos bientôt intégrés aux crash-tests Euro NCAP

Le Programme Européen pour l’Évaluation d’Automobiles Neuves NCAP renforce ses procédures de crash-test afin de les rendre aussi réalistes que possible. Cela veut dire intégrer les deux-roues afin d’évaluer les assistances à la conduite.

Renforcer la sécurité des usagers de la route en prenant en compte les deux-roues

Depuis plus de 20 ans, l’Euro NCAP (New Car Assessment Program) établit la norme en matière de sécurité automobile européenne grâce à des tests de collision rigoureux. Jusqu’à maintenant, ces tests concernaient les voitures, mais l’organisme cherche à renforcer encore la sécurité en ajoutant les deux-roues motorisés. Les motos étant plus que jamais à la pointe de la technologie, il est logique qu’elles soient aussi soumises à une évaluation pour déterminer leur niveau de sécurité global. L’augmentation des accidents liés aux motos impliquant des systèmes de pilotage automatique est certainement une motivation supplémentaire.

Des tests conformes aux conditions de circulation des motos

Euro NCAP prévoit de moderniser ses tests pour les rendre plus conformes aux conditions de circulation typiques, en incluant notamment des variables météorologiques pour tester leur influence sur l’efficacité des aides à la conduite, ainsi que des tests sur la communication entre véhicules et le régulateur de vitesse adaptatif AAC. Ce dernier sera testé sur des routes autres que les voies rapides à partir de 2024 dans des projets intégrant automobiles et motos.

Des crash-tests plus complexes mais essentiels

L’objectif d’Euro NCAP est double : évaluer la sécurité des véhicules les plus représentés dans les accidents de la circulation (motos et scooters en tête), et fournir aux fabricants des informations précieuses sur l’efficacité de certaines aides à la conduite telles que l’ABS sensible à l’inclinaison et l’antipatinage.

Afin de s’assurer du succès de ces crash-tests, plus compliqués à mettre en place que ceux des voitures, car les accidents à moto sont plus imprévisibles, Euro NCAP estime que la coopération de l’industrie de la moto sera essentielle.

À lire aussi Crash-test : les meilleures voitures électriques… et les plus mauvaises


Tous nos modèles de motos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Cinos
1 mois il y a

C’est idiot, le pilote est forcément éjecté lors de l’impact et ensuite la physique continue son travail. En général on en sort pas indemne si vivant tout court.
Le barème va être assez inutile.

Untypelambda
10 jours il y a
Reply to  Cinos

Cela n’est pas idiot, ça permettras de faire le tri. Vous vous rappelez de la Tata nano, est bien grâce à tout cela elle est interdite en Europe, elle est plus accidentogène qu’une 2cv qui ne se retourne pas.

Cinos
10 jours il y a
Reply to  Untypelambda

Pour une voiture je peux le comprendre car physiquement l’individu est dans une boite.
En deux roues à moins d’harnacher le pilote au véhicule il sera toujours éjecté.
Les seuls critères qui pourront êtres contrôlés seront la présence d’ABS, d’un gyroscope, d’un antipatinage et sûrement d’autres.
Tout cela n’empêchera pas les dégâts d’une collision avec le bitume et autres obstacles.

On parle de crash test auto, dans lesquels des manequins sont utilisés, s’ils font de même en deux roues on verra alors ces mannequins venir s’écraser et finir dans des positions affreuses. Ce qui ferait une très bonne série de vidéos pour la sécurité routière au final.