Il transforme sa Peugeot 101 en mobylette électrique

Matthieu Lauraux · 12 Mai 2023 15:30 · 1
Peugeot E-101 projet

Ingénieur, Joffrey Dionnet tient également la chaîne YouTube « Bricolage c’est cool ». Celui-ci a planché sur la modification d’une mobylette Peugeot 101 MT dans le but de la convertir à l’électrique façon rétrofit. Où quand la Peugeot E-101 prend vie !

Les mobylettes Peugeot sont une institution à elles seules. Une des plus emblématiques est sans conteste la 103, mais connaissez-vous les autres modèles et notamment la 101 MT ? Car c’est cette version précise qu’un Youtubeur a décidé de convertir à l’électrique.

Sur sa chaîne “Bricolage c’est cool”, Joffrey Dionnet explique son projet dont la réalisation lui a pris 8 mois. Il a sélectionné un millésime 1974 de la mobylette Peugeot 101 MT pour lui donner une seconde vie près d’un demi-siècle après sa mise en route. L’opération est ce qu’on appelle du rétrofit : conserver le style d’origine, et remplacer la propulsion thermique par de l’électrique en conservant la puissance de base. Et le jeune ingénieur y ajoute une réversibilité, pour revenir au thermique si besoin.

Il a donc tenu à restaurer le véhicule en y apportant le moins de touches modernes possibles. Pour ne pas dénaturer la Peugeot 101, il a même joué le collaboratif en demandant à sa communauté de voter pour certains éléments. C’est pourquoi on retrouve le vieux phare jaune et des étiquettes vintages. Une des seules concessions est à chercher au niveau de la présence d’un écran LCD flanqué à l’emplacement du bouchon de réservoir. Un écran qui sert en fait à indiquer l’état de la batterie. Certaines pièces comme la bavette ont nécessité le recours à une imprimante 3D pour être refabriquées sur mesure. Le tout est repeint, si bien qu’on pourrait la croire sortie tout droit des années 1970.

Des prestations proches de la Peugeot 101 originale

Or, il ne faut pas s’y méprendre, la Peugeot E-101 contient de nouvelles caractéristiques. Le réservoir d’essence disparaît pour devenir un boîtier renfermant une batterie lithium-ion d’environ 800 Wh via 45 piles Samsung de type 21700. L’autonomie du véhicule n’est pas encore connue, le concepteur devant réaliser quelques tests pour la définir. Espérons qu’il atteigne 35 à 40 km par charge (une Noil 103 réalise 45 à 60 km avec 1,4 kWh).

Comme expliqué plus haut, cette Peugeot E-101 respecte la puissance d’origine. Le moteur central en amont du pédalier développe 1 kW, assez pour maintenir la vitesse maximale de 35 km/h. La transmission d’origine est conservée, mais celle d’origine a été remplacée par un modèle flambant neuf, tout comme le système de freinage qui bénéficie de câbles neufs également.

Un financement participatif et collaboratif

Combien a coûté le rétrofit de cette Peugeot 101 ? Difficile de le dire, car ce sera l’objet d’une future vidéo. Mais l’Auvergnat a misé sur le financement participatif pour couvrir ses frais, via la plateforme Ulule. Et avec succès, puisqu’il a récolté plus de 8 000 €, contre son objectif de 1 000 €. Le Youtubeur invite par ailleurs à généraliser la conversion électrique, en livrant tous les fichiers du développement aux contributeurs !

Enfin, quel est son rêve ? Que Peugeot soit au courant du projet. On lui conseille de se liguer avec Noil, autre spécialiste du rétrofit ayant travaillé sur la Peugeot 103, pour attirer l’attention de la marque au Lion ! En attendant, on vous invite à regarder la vidéo explicative du projet.


Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
jack
9 mois il y a

mobylette était le nom des cyclos Motobécane, et non Peugeot. Donc n’employez pas n’importe quel nom pour définir un CYCLOMOTEUR. c’est un peu comme « Frigidaire ».