Convertir son scooter à l’électrique : le guide rétrofit complet

5 Août 2022 18:37 ·
Convertir son scooter à l’électrique : le guide rétrofit complet

Depuis avril 2020, la loi française autorise le rétrofit, c’est-à-dire la conversion d’un véhicule thermique à l’électrique. Envie d’offrir une seconde vie 100 % électrique à votre vieux Solex ? On vous explique tout dans notre guide complet. 

Le rétrofit, qu’est-ce que c’est ?

Le rétrofit consiste à convertir en électrique un engin d’origine thermique. En pratique, le moteur thermique est remplacé par un bloc électrique. S’y ajoutent une batterie pour l’alimentation en énergie et un contrôleur qui gère la communication entre les différents éléments.

Le rétrofit d’une vieille Honda avec un moteur électrique intégré à la roue arrière.

Convertir son scooter électrique : quelle est la réglementation ?

Encadré par un décret publié en avril 2020, le rétrofit permet de ne plus avoir l’autorisation du constructeur pour transformer un deux-roues à moteur en scooter électrique.

Le cadre réglementaire du décret est toutefois assez strict :

  • Le scooter, mobylette, cyclomoteur thermique doit être immatriculé en France depuis au moins 3 ans.
  • Le nouveau moteur électrique ne doit pas dépasser la puissance maximale du moteur thermique qu’il remplace.
  • Le poids à vide du scooter électrique (après transformation) ne doit pas excéder de plus ou moins de 20 % celui du scooter thermique d’origine.
  • La répartition du poids à vide entre les essieux du nouveau véhicule ne doit pas dépasser de plus ou moins 10 % de celui du véhicule de base.
  • Il est obligatoire de passer par un professionnel pour réaliser la conversion du scooter thermique à l’électrique, qui devra utiliser un kit de conversion homologué.
  • Avant d’être autorisé à rouler, le nouveau scooter électrique devra passer une série de tests de conformité.
  • Après le processus de rétrofit, un nouveau certificat d’immatriculation est transmis au propriétaire du scooter.

Peut-on convertir soi-même son scooter à l’électrique ?

Au grand dam des amateurs de bricolage, il ne sera pas possible de réaliser soi-même la transformation d’un scooter ou d’une moto thermique en électrique. En France, le rétrofit ça n’est pas du Do It Yourself !

La réglementation impose que le retrofit soit réalisée par un professionnel certifié. Le kit utilisé pour la conversion doit surtout bénéficier d’une homologation spécifique. Un point qui contraint les fabricants à procéder à des certifications (coûteuses) auprès de l’UTAC, l’organisme en charge des homologations des véhicules. Surtout, chaque kit homologué correspond à un modèle bien précis. S’il doit être intégré à un autre modèle, le fabricant devra repasser l’homologation.

Au final, la procédure de rétrofit en France se révèle bien plus complexe que dans d’autres pays européens où le cadre est bien plus ouvert, facilitant le développement de la filière.

À lire aussi Scooter électrique : comment ça marche ?

Où peut-on convertir son scooter à l’électrique ?

S’il existe de nombreuses entreprises assurant la conversion de voitures ou utilitaires thermiques à l’électrique, la filière est encore peu développée dans le domaine du deux-roues. Lancée en 2019 par trois amis d’enfance fans de motos, la start-up Noil (pour No Oil) est pionnière sur le sujet. Située à Montreuil, l’entreprise convertit en électrique deux types de scooters : les Solex et les Peugeot 103. En 24 heures, l’équipe technique réalise la conversion en installant un moteur électrique et une batterie amovible sur le véhicule. Grâce à son réseau d’installateurs, et notamment un partenariat avec Feu Vert, Noil intervient dans toute la France.

Bientôt, Noil devrait pouvoir convertir aussi les BMW C1 et les Vespa.

A noter : On ne parle ici que de la conversion des deux-roues thermiques à l’électrique. Pour en savoir plus sur le rétrofit des voitures, jetez un œil à cet article d’Automobile Propre.

Noil propose la conversion à l’électrique du Peugeot 103 avec un kit permettant d’obtenir 45 à 60 kilomètres d’autonomie avec une charge.

Quel est le prix de la conversion d’un scooter thermique à l’électrique ?

Le prix du rétrofit dépend du modèle de deux-roues concerné.

Chez Noil, par exemple, la conversion d’un Solex coûte 1 599 €, et tandis que celle d’un Peugeot 103 s’élève 1 999 €. Un coût qui s’ajoute évidemment à celui du modèle d’origine.

Quelles primes pour convertir un scooter à l’électrique ?

La France dispose d’une aide spécifique pour la conversion de véhicules thermiques en électrique.

La prime de conversion pour scooter électrique offerte par l’État est généreuse puisqu’elle peut aller jusqu’à 1 100 € par véhicule, soit de quoi couvrir une grosse partie de l’opération. Si le professionnel qui assure la conversion bénéficie d’un contrat avec l’État, la prime sera automatiquement déduite de la facture d’achat. À défaut, il faudra faire l’avance de la subvention et faire un dossier auprès de l’Agence de Service et de Paiement (ASP) pour obtenir le versement de l’aide.

À cette subvention nationale peuvent s’ajouter des aides locales. Aussi, pensez à vous renseigner auprès de votre commune ou de votre agglomération.

À lire aussi Scooter électrique : bonus 2022, prime et aide à l’achat

 


Les bons plans scooters électriques

Autres guides d'achat sur le scooter électrique

Annonces

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments