ebike-generation.com devient cleanrider.com

Vélib’ : JCDecaux hors course, Smoove en passe de rafler la mise

Michaël TORREGROSSA · 4 Avr 2017 10:58
Vélib’ : JCDecaux hors course, Smoove en passe de rafler la mise

Opérateur historique des vélos en libre-service de la capitale, JCDecaux a été écarté de l’appel d’offre au profit du groupement Smoove – Marfina – Indigo – Mobivia, en passe de rafler la mise.
 
Dans un communiqué de presse publié ce samedi 1er, le groupe français juge cette décision « troublante » et met dans la balance les emplois des quelque 315 personnes qui assurent depuis dix ans la bonne marche des vélos en libre-service parisien. La stupeur est d’autant plus grande que le groupe français, associé à des poids-lourds comme la RATP ou la SCNF, était donne largement gagnant pour le renouvellement de cet appel d’offres.
 

Un critère prix décisif

Selon JCDecaux, c’est le critère prix qui a permis à son concurrent de l’emporter. Le Groupement JCDecaux/RATP/SNCF revendique ainsi la meilleure note sur tous les critères de notation non financiers, c’est-à-dire le critère « exploitation, entretien, maintenance du dispositif, communication institutionnelle, suivi du service » et le critère « conception, fabrication et déploiement du système ».

«  Ainsi, le Groupement retenu présenterait une offre financièrement étonnamment inférieure à celle du Groupement JCDecaux/RATP/SNCF qui s’est pourtant positionné au prix le plus juste possible au regard du niveau de sécurité, de qualité et du nombre de collaborateurs affectés que nécessitent les enjeux du nouveau Vélib’. Le Groupement s’inquiète que cet écart se fonde sur un dumping social, avec une proposition excluant la reprise de l’ensemble des personnels et reposant sur de nouvelles équipes inexpérimentées, moins nombreuses et à des conditions sociales et salariales dégradées » martèle le communiqué du groupe.
 

Une belle opportunité pour Smoove

Pour Smoove, qui est associé à Indigo Mobivia et Marfina sur cet appel d’offres, ce nouveau marché est une véritable aubaine. Installée à Montpellier, la société fournit déjà plusieurs dizaines de systèmes libre-service à travers le monde et pourrait connaitre un nouvel essor si la décision est actée par un vote du syndicat prévu le 12 avril prochain.
 
Concrètement, ce nouveau marché entrera en vigueur le 1er janvier 2018 pour une durée de 15 ans et prévoit d’intégrer jusqu’à 30 % de vélos électriques. A suivre…
 

Sur le même sujet

La France, 5ème pays où l’on roule le plus à vélo
Fusion, le vélo électrique libre-service et longue durée
Decathlon dévoile son futur vélo cargo électrique !
Re:Move : l’étrange vélo-cargo électrique de Polestar présenté à Munich

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments