Vélo électrique Tesla : Les résultats de cette étude pourraient tout accélérer

Si le lancement d’un vélo électrique Tesla ne fait pas partie du dernier Master Plan du constructeur, les résultats de cette étude pourraient encourager Elon Musk à revoir sa position.

Porsche, Polestar et même Rivian… Alors que bon nombre de constructeurs automobiles premium s’attaquent à la mobilité légère, Tesla reste campé sur sa gamme de véhicules à quatre roues. Malgré les nombreux appels du pied des fans et des investisseurs, le constructeur ne semble résolument pas prêt à investir le segment. S’il est fermement opposé au lancement d’une moto électrique Tesla, Elon Musk avait pourtant offert une lueur d’espoir en 2018 lors d’une interview où il jugeait « envisageable » le lancement d’un vélo électrique par la marque. Depuis, silence radio ! Cette récente étude pourrait toutefois le faire changer d’avis.

Menée par eBikes.org, celle-ci a confirmé la forte attente du public, notamment masculin, de voir apparaitre sur le marché un premier vélo électrique Tesla.

À lire aussi Moto électrique Tesla : pourquoi Elon Musk ne veut (toujours) pas y aller

Des consommateurs prêts à payer

Apple, Amazon et même… Disneyland et Marvel. L’étude lancée par eBikes.org proposait lors du sondage 69 marques susceptibles de lancer un jour (ou pas) un vélo électrique. Si Amazon et Apple occupent – sans grande surprise – les deux premières places, Tesla ressort clairement au-dessus sur un facteur clé : celui du prix !

Les sondés seraient ainsi prêts à payer plus cher pour acquérir un vélo Tesla : 2 254 $ en moyenne, soit environ 2 000 €. Une valeur hors taxes qui reviendrait à 2 400 € chez nous. C’est beaucoup comparé aux autres marques du panel mais très peu au regard de la très forte montée en gamme du marché du vélo électrique où il n’est désormais pas rare de retrouver des vélos facturés 3 000 à 4 000 €.

Reste à savoir si les conclusions de cette étude inciteront la marque à accélérer le mouvement. Mais, une chose est sûre : Tesla pourrait adapter ses différentes briques technologiques au secteur du deux-roues et aurait toute légitimité pour se lancer !

À lire aussi La moto électrique d’Harley-Davidson face à la Tesla Model S Plaid

Michaël TORREGROSSA
Michaël TORREGROSSA

Rédacteur en chef

Suivant le marché du deux-roues électrique depuis le début des années 2000, Michaël est rédacteur en chef et co-fondateur de Cleanrider.


Les bons plans vélos électriques

Tous les modèles de vélos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
GEORGEON
8 mois il y a

Mettre un prix pareil, dans un vélo qui ne dépasse pas les 25 km heure, alors qu’on est sur des vélos à trois roues équipés de freins hydrauliques, avec une stabilité fortement avantagé, la même ligislation que la patinette électrique, je vois vraiment pas l’intérêt ?