Veolo, une remorque pour vélo robuste, très légère et compacte une fois repliée, à l’aise en ville ou en off-road

Philippe SCHWOERER · 24 Nov 2023 16:30 ·
Remorque pour vélo Veolo

Conçue pour un peu tout, transporter jusque 80 kg, s’adapter aux besoins, accepter d’être malmenée et se faire discrète dans le garage, cette remorque Veolo attend votre soutien sur Kickstarter. À l’approche de Noël, c’est une occasion d’offrir ou de s’offrir en un geste collaboratif et à prix préférentiel cet équipement vraiment bien pensé.

De la plage…

Vélo cargo ou simple, vélo électrique ou non ? Ces questions se posent lorsqu’il s’agit de transporter plus ou moins régulièrement des charges diverses, notamment pour remplir le frigo. L’équipe de Veolo pourrait bien vous décider de miser sur une remorque d’avenir extrêmement polyvalente. Le mot « extrêmement » est d’ailleurs tout à fait justifié. Avec un centre de gravité assez bas par défaut, ses suspensions indépendantes et une inclinaison des roues façon carrossage négatif, elle est capable de vous suivre sur les sentiers pour un bivouac ou quelques heures de surf.

Grâce au bras de 44 cm qui peut être remplacé par un modèle plus long (70 cm) et aux tubes additionnels à installer sur la plateforme (90 cm de long), cette remorque peut supporter la planche, un kayak, et un grand nombre de charges allongées jusqu’à un poids de 80 kg. Ce qui la prédispose également à une utilisation pour une randonnée de plusieurs jours. Des sangles seront disponibles au catalogue pour sécuriser, par exemple, une tente et quelques sacs.

… à la ville

De façon plus sage et plus courante, cette remorque pourra embarquer un volume assez important de produits ramenés du supermarché ou du magasin de bricolage. Un sac imperméable en stratifié de nylon X-Pac est proposé en accessoire pour cela, offrant un volume de 240 litres. Pour comparaison, c’est à peu près la capacité du coffre d’une Volkswagen Up!. Lorsqu’il est vide, il se fait oublier en reposant replié sur la plateforme. Il n’y a que les enfants que la remorque de Veolo ne pourra pas transporter.

Ne pesant que 8,5 kg, elle ne prend par forcément beaucoup de place dans un garage. Trois accroches sont prévues en option pour suspendre le cadre de 18,5 cm d’épaisseur au mur. Il faut au préalable retirer les roues qui vont se fixer couchées sur la plateforme. Ce qui se fait en quelques secondes grâce à un système comme il est possible d’en trouver sur des landaus et des poussettes. Il suffit s’appuyer au centre, là où se rejoignent les rayons, pour déverrouiller le mécanisme. Tout a été fait pour ranger ou rendre opérationnelle très rapidement cette remorque.

Empreinte carbone réduite

Créditée d’une durée de vie supérieure à 20 ans, la remorque de Veolo se veut également légère pour l’environnement en employant un maximum de matériaux recyclés dont de l’aluminium, mais peu de plastiques. Le tout est recyclable à hauteur de 95 %. L’assemblage sera effectué à Leipzig, en Allemagne, à partir d’éléments produits à 75-80 % dans le pays, le reste provenant aussi d’Europe. Le site « socialement responsable » sera également exploité pour le stockage et l’expédition des commandes.

Il s’agit pour l’équipe fondatrice composée de Johann Schmidt (concepteur et cycliste passionné), Fabian Sachsenröder (designer graphique et utilisateur d’une remorque attelée à un vélo) et de Pauline Kruger (responsable marketing) « de faire de la remorque cargo une extension sportive, attrayante et quotidienne du vélo ». Un tel équipement ne peut que se développer pour des utilisations visant à remplacer la voiture individuelle.

89 000 euros de financement à trouver

Jusqu’à présent, ce sont les fondateurs qui ont fourni les moyens d’amener leur projet jusqu’à la limite de la production et de la commercialisation. Avec l’opération de financement participatif lancée début novembre sur Kickstarter, Veolo espèrent réunir 89 000 euros, qui seraient en particulier employés en recherche et développement complémentaires (2 000 euros), main-d’œuvre (7 500 euros) et pour la fabrication (45 000 euros).

Il est fort probable que l’enveloppe sera réunie. Alors qu’il reste encore 24 jours à la date de l’écriture du présent article (23 novembre 2023), 117 contributeurs ont déjà promis 72 141 euros. Il faut dire que l’offre était alléchante, puisque les 50 premiers bénéficient d’une promesse de recevoir leur remorque à partir d’avril 2024 contre 490 euros, soit 300 euros de moins que le prix public avancé en phase de commercialisation (790 euros).

Pour les 150 suivants, le ticket d’entrée est relevé à 550 euros, puis à 650 euros au-delà. Les tarifs préférentiels s’étendent aux accessoires : 160 à la place de 230 euros pour le sac de transport, 180 contre 250 euros pour les barres pouvant supporter des charges longues comme une planche de surf, 99 au lieu de 150 euros pour les ridelles à disposer devant et derrière ou sur les côtés.

Un cadeau pour Noël ?

Un financement participatif compte toujours une part de risque non négligeable. Par ailleurs, la remorque ne sera pas livrée à Noël. Un glissement important sur le calendrier est toujours possible. Toutefois, aider une entreprise à accéder à la phase de commercialisation avec un produit qui nous a convaincus peut être une vraie source de fraîcheur dans une famille.

Je l’ai moi-même expérimenté avec mes enfants pour un produit bien éloigné de la mobilité. Il s’agissait du lave-vaisselle Bob porté par Daan Tech en Vendée. Nous avions fait ce choix en cadeau de Noël commun il y a quelques années. Du fait des difficultés rencontrées sur le terrain par la startup, nous avons dû l’attendre environ deux ans. Mais la jeune entreprise s’est battue pour parvenir au bout de son projet.

Chez nous, ce n’est pas un appareil comme un autre, avec plein de souvenirs attachés et une belle proximité avec Daan Tech. Aujourd’hui, on trouve Bob chez Darty et Boulanger. Demain, dans les magasins de vélos, ce sera peut-être cette remorque et un peu grâce à vous.


Annonces

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments