ebike-generation.com devient cleanrider.com

Essai Energica EGO RS : que vaut la moto électrique la plus rapide du monde ?

Michaël TORREGROSSA · 18 Mai 2021 9:00
Essai Energica EGO RS : que vaut la moto électrique la plus rapide du monde ?

Principale nouveauté 2021 de la gamme du constructeur italien, la Energica EGO+ RS était à l’honneur à l’occasion d’un roadshow français organisé par la marque et Total. Sur sa chaine Youtube, MaxReportage a pu l’essayer !

Si Zero Motorcycles a longtemps fait figure de référence dans le domaine de la moto électrique, d’autres marques ont désormais investi le marché. Outre l’emblématique LiveWire d’Harley-Davidson, les modèles de l’italien Enerica sont également particulièrement reconnus. Sélectionnée dans le cadre du premier championnat de motos électriques, la marque propose toute une gamme de modèles haut de gamme qu’elle fait évoluer chaque année. Principale nouveauté 2021 du constructeur, la version RS de la EGO+ s’impose comme la moto électrique de série la plus rapide au monde. Que vaut elle dans la réalité ? MaxReportage nous propose de la découvrir à l'occasion d'un essai vidéo.

Le tour du propriétaire

Fabriquée à Modène, comme les Ferrari, cette EGO+RS est la plus performante des motos électriques du constructeur italien. Cumulant 145 ch et 215 Nm de couple, son moteur est identique au reste de la gamme EGO. Le constructeur a toutefois optimisé l’électronique de cette version RS afin de lui permettre le 0 à 100 km/h en 2,6 secondes. C’est 0.2 seconde de mieux que la classique EGO+, qui boucle l’exercice en 2.8 secondes.

Du côté de la batterie, le pack hérite d’une technologie lithium-ion polymère. Identique à celui de la EGO+, il cumule 21,5 kWh de capacité, dont 18,9 utiles. L’autonomie est annoncée à 400 kilomètres en usage urbain.

Sur la partie cycle, la moto électrique d’Energica profite d’une belle qualité de fabrication. Basée sur un châssis en acier tubulaire, elle reçoit à l’arrière un mono-amortisseur légèrement décalé sur le bras oscillant en alu. A l’avant, on retrouve une grosse fourche inversée réglable en compression et en détente tandis. Le système de freinage est issu de Brembo.

Equipée de l’antipatinage de série, l’Energica EGO+ RS profite d’un combiné d’instrumentation numérique. Celui-ci permet de suivre le niveau d’autonomie, en kilomètres et en pourcentage, mais aussi de choisir parmi 4 modes de conduite (Eco, standard, wet ou sport) et 4 modes de régénérations.

Une moto électrique moins à l’aise en ville…

En ville, le mode Eco est à privilégier. Limitant la puissance tout en bridant la vitesse à 90 km/h, celui-ci correspond parfaitement à un usage urbain. Il permet également d’optimiser l’autonomie. En consommation, il faut tabler sur 6 kWh/100 km en cycle urbain en roulant cool, soit environ 315 km d’autonomie réelle.

Moins confortable de part sa position de conduite, cette EGO+ RS est également moins à l’aise en milieu urbain où deux points la pénalisent : son rayon de braquage trop réduit et son poids de 265 kilos. Malgré la présence d’une marche arrière, les manœuvres se révèlent compliquées. Il faudra aussi se méfier des trottoirs car la garde au sol n’est pas très élevée.

Niveau sonorité, le sifflement de la chaine est assez présent. S’il peut s’avérer pénible à la longue, il offre l’avantage de prévenir les autres automobilistes de son arrivée.

… que sur les grands axes

Passés les quelques inconvénients en milieu urbain, cette EGO+ RS est un vrai missile sur voies rapides. En mode sport, elle passe le 0 à 100 en 2,6 secondes et peut prendre 240 km/h de vitesse de pointe.

Compte tenu de son poids, la moto n’excelle pas en agilité mais reste extrêmement stable et peu sensible au vent latéral. Inconvénients : la position de conduite, vite épuisante sur les longs trajets, et l’absence de protection suffisante. Minuscule, la bulle ne sera utile que sur piste, le nez dans le guidon.

Près de 200 km d'autonomie réelle sur autoroute

La moto d’Energica est évidemment plus énergivore sur les grands axes. A vitesse stabilisée à 130 km/h, nous réalisons une consommation moyenne de 10 kWh/100 km. De quoi tabler sur une autonomie réelle sur autoroute de l’ordre de 180 km et envisager de vrais road-trip en moto électrique. D’autant que cette EGO RS dispose d’un connecteur pour la charge rapide.

Répondant à la norme Combo, celui-ci peut emprunter les bornes de charge rapide qui se multiplient le long des aires d’autoroute. La puissance max grimpe jusqu’à 22-23 kW et permet de faire un plein complet en un peu moins d’une heure. C’est intéressant mais la note risque d’être salée sur les bornes du réseau Ionity dont la facturation à la minute pénalise les véhicules dotés de faibles puissances de charge.

Un gros investissement

Culminant au sommet de la gamme Energica, la EGO+ RS reste un produit avant tout haut de gamme. Facturée plus de 30 000 €, elle répond avant tout aux amateurs de sensations fortes.

Si vous cherchez une moto électrique à la fois plus confortable et plus polyvalente, la Ego Esse Esse 9 sera sans doute le meilleur choix au sein de la gamme Energica. Dotée de performances honorables et de la même batterie que la RS, son prix tombe à un peu plus de 25 000 euros.


 

Crédit photos : Energica France

Sur le même sujet

Harley Davidson révèle un étonnant vélo chopper électrique

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Cinos
4 mois il y a

J'ai entendu 145 chevaux dans la vidéo, l'article en a 100 de trop.

Mikl ebike
4 mois il y a

Effectivement, petite erreur :/ c'est corrigé dans l'article 🙂