On a découvert les premières motos électriques Can-Am !

Michaël TORREGROSSA · 14 Nov 2023 17:30 · 2
On a découvert les premières motos électriques Can-Am !

En marge du salon EICMA, Cleanrider a pu découvrir à Milan les futures motos électriques de Can-Am en première européenne. L’occasion de revenir avec l’un des responsables de la marque sur la philosophie des deux modèles et les prochaines étapes d’ici au lancement, prévu pour début 2025 en Europe.

C’était un peu le contre-événement d’EICMA 2023. S’il ne disposait pas de stand sur place, le canadien Can-Am a profité de l’aura internationale du salon pour convier la presse et ses distributeurs à découvrir la Pulse et l’Origin, ses deux premières motos électriques.

« Can-Am est né en 1973 en faisant des motos. On revient donc à nos racines mais en regardant vers le futur avec de l’électrification » nous résume Dominick Lemerise-Gauvin, en charge de la stratégie électrique de Can-Am.

Deux motos électriques très complémentaires

Les deux premières motos électriques de Can-Am ciblent des marchés très complémentaires. Directement liée au passé du constructeur, l’Origin se classe dans la catégorie des motocross tandis que la Pulse s’adresse à un public beaucoup plus urbain.

Batterie, moteur… les deux motos de Can-Am partageront les mêmes composants sur la partie électrique mais avec des différences de réglages notables sur la partie électronique, notamment sur la gestion et la répartition du couple. « Au final, on aura deux motos qui s’adressent à des publics très différents » promet le représentant de Can-Am.

Puissance, vitesse, capacité de la batterie… pour l’heure, Can-Am ne donne aucune information sur ses deux premières motos électriques. Le constructeur nous donne toutefois quelques indices. En premier lieu, chaque modèle sera décliné en deux niveaux de permis : A1 et A2. Avec le permis A1, les deux motos électriques de Can-Am seront donc accessibles avec le permis B et une formation de 7 heures.

En marge d’EICMA, Cleanrider a pu s’entretenir avec Dominick Lemerise-Gauvin, responsable stratégie électrique chez Can-Am.

Autre précision importante : Can-Am n’est pas parti d’un châssis existant ! Développées à partir d’une feuille blanche, les deux motos électriques ont ainsi été conçues dès le départ pour accueillir les différents composants électriques dont l’imposante batterie, installée dans un bloc jaune assez visible. « C’est un bijou au centre de la moto que l’on a voulu célébrer » justifie Dominik Lemerise-Gauvin. En pratique, les packs seront directement assemblés par Can-Am à partir de cellules issues d’un fournisseur extérieur.

Pour la motorisation, c’est une technologie maison qui sera utilisée. Basé en Autriche et propriété de BRP, maison mère de Can-Am, Rotax est chargé du développement et de la fourniture dont – on le rappelle – aucune caractéristique n’a été révélée. Côté recharge, le représentant de Can-Am évoque une compatibilité avec les bornes Level 2. Une configuration qui correspond à de l’AC chez nous et semble exclure la possibilité d’une charge rapide en courant continu (DC).

Une instrumentation héritée du thermique

En matière d’instrumentation, le grand écran installé au centre du guidon hérite de la nouvelle interface du Can-Am Spider RT. Tactile et avec environ 10 pouces de diagonale, celui-ci pourra être couplé au dispositif Apple CarPlay. Côté connectivité, un système de mises à jour à distance sera également proposé.

Sur les équipements additionnels, le principe sera identique aux autres modèles de la marque. Baptisée Linq, la gamme d’accessoires proposées par Can-Am sur ses motos électriques n’est pas encore officielle mais devrait notamment comprendre des rangements et un second siège pour le passager.

Les motos électriques Can-Am hériteront du système inauguré sur la Spyder RT et seront compatibles avec Apple CarPlay

Pas avant 2025 en Europe

Les motos électriques étaient à l’origine prévues pour mi-2024 mais Can-Am a préféré peaufiner sa copie en décalant la sortie de quelques mois. Assemblées dans l’une des usines de Can-Am au Mexique, les Can-Am Pulse et Origin ne débuteront finalement leur industrialisation que fin 2024, ce qui porte les premières livraisons pour l’Europe à début 2025. A quel tarif doit-on s’attendre ? Si les prix des motos électriques Can-Am ne sont pas communiqués à date, le représentant de la marque promet de rendre la technologie « accessible ». Si on regarde ce que fait la concurrence et compte tenu de la volonté de Can-Am d’être « agressif » sur le marché, on pourrait espérer un tarif de base de l’ordre de 15 000 € avant application du bonus moto électrique.

En matière de réseau de distribution, Can-Am travaillera avec ses concessions historiques tout en s’élargissant à d’autres acteurs intéressés par la distribution. A Milan, nous avons pu échanger avec un distributeur visiblement enthousiaste à l’idée de toucher un nouveau segment de marché. « C’est une nouvelle clientèle qu’il nous faudra aller chercher » a-t-il toutefois reconnu.

Can-Am Pulse

Envie d'en savoir plus sur le Can-Am Pulse ?


Tous les modèles de motos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Cinos
13 jours il y a

« Agressif », l’adjectif de marketeux pour ne rien dire.
Zero est là depuis longtemps et les prix n’ont jamais réussi à baisser, CAN-AM avec en plus un moteur maison ne risque donc pas de faire mieux, sauf si la version A1 se retrouve limitée avec 11kW en pic et 6kW nominal.
Mais même ainsi je ne crois pas qu’ils puissent agresser autre chose que le compte bancaire du client.

Ce n’est jamais bon signe quand une marque n’expose pas immédiatement ses plans, ils obtiennent juste de la publicité gratuite pour au final dévoiler un produit en dehors des attentes réelles.