Pionnier du vélo électrique, Flyer est au plus mal

Subissant de plein fouet le ralentissement du marché du cycle, le fabricant suisse Flyer va tailler dans ses effectifs.

Rien ne va plus pour Flyer. Fondé au début des années 90, le fabricant suisse spécialiste des vélos électriques haut de gamme va devoir licencier une partie de ses salariés pour se maintenir à flot. Environ 80 suppressions d’emplois sont prévues, soit plus d’un quart des 300 salariés que compte l’entreprise.

La fin de l’euphorie

Après le boom des ventes de vélos durant la période post-Covid, le fabricant a subi de plein fouet le ralentissement du marché.

« Depuis la fin de l’année dernière, la demande est en baisse. Nous parlons d’une réduction de moitié des ventes et des commandes en l’espace de deux ans » explique le fabricant dans sa note adressée aux salariés. Une situation aggravée par la hausse des prix de l’énergie, l’inflation, les problématiques de stocks mais aussi par le nombre croissant d’acteurs présents sur le marché du haut de gamme.

Effet plateau

Flyer n’est pas le seul fabricant au bord de la rupture. Alors que Vanmoof a été placé en faillite cet été avant d’être repris par Lavoie il y a quelques semaines, d’autres acteurs seraient difficultés avec des stocks compliqués à écouler.

« On est dans un effet plateau. Il y a, certes, une croissance de l’usage du vélo en France, mais aussi des tensions liées au pouvoir d’achat, les Français s’équipent moins » avait déclaré cet été Thibault Quéré, représentant de la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB).

Michaël TORREGROSSA
Michaël TORREGROSSA

Rédacteur en chef

Suivant le marché du deux-roues électrique depuis le début des années 2000, Michaël est rédacteur en chef et co-fondateur de Cleanrider.


Les bons plans vélos électriques

Tous les modèles de vélos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments