ebike-generation.com devient cleanrider.com

Pragma Industries mise sur le vélo électrique à hydrogène

Michaël TORREGROSSA · 2 Sep 2015 17:35
Pragma Industries mise sur le vélo électrique à hydrogène

Alors que Toyota s’apprête à lancer en Europe sa première berline à hydrogène, Pragma Industries souhaite également adapter la technologie sur les vélos à assistance électrique.

Des vélos électriques à hydrogène… Vous en avez rêvé ? Pragma Industries l’a fait ! Basé à Biarritz, le groupe français croit dur comme fer en l’avenir de l’hydrogène sur le segment du vélo électrique. Une technologie qui pourrait être amenée à remplacer nos actuelles batteries à l’horizon 2020.

Avec une capacité énergétique de l’ordre de 600 Wh, le réservoir à hydrogène permettrait de parcourir jusqu’à 100 kilomètres avec un plein. Surtout, il ne serait pas sujet à la perte de capacité et peu sensible aux conditions météorologiques qui ont tendance à limiter la durée de vie et les performances de nos batteries classiques.

Une flotte de dix vélos en octobre

Baptisé Alter Bike, le système développé par Pragma Industries avait déjà été présenté en 2013 sur un vélo électrique de marque Gitane en collaboration avec Cycleurope.

Depuis, la société a fait évoluer son concept avec un nouveau démonstrateur technologique, l’Alter 2, dont une dizaine d’unité devraient être produites à l’occasion du salon ITS World Congress qui se déroulera en octobre prochain à Bordeaux.

Lors de leur commercialisation, dont la date n’a pas été annoncée, les vélos à hydrogène de Pragma Industries devraient cibler en premier lieu les professionnels et notamment le Groupe La Poste dont la flotte actuelle de VAE a été fournies par Cycleurope.

De nombreux freins à lever

Si les vélos électriques à hydrogène peuvent se révéler intéressant sur le papier de nombreux freins restent à lever pour parvenir à démocratiser la technologie avec, en premier lieu, la problématique de coût. Compte tenu de la faible série et d’une technologie hydrogène encore chère, il faudra compter environ 5000 € par vélo, soit 4 fois plus qu’un vélo à assistance électrique à batterie.

Quant à la recharge, si seulement trois minutes sont nécessaires pour faire un « plein » (versus 3 heures pour une batterie), les stations de ravitaillement en hydrogène restent indispensables pour faire fonctionner le système. Or, si les prises électriques sont disponibles partout, les stations à hydrogène se font encore rares, surtout en France…

Et vous, croyez-vous en l’avenir du vélo électrique à hydrogène ?

Sur le même sujet

Vélo électrique : Yamaha présente un moteur encore plus performant
Fusion, le vélo électrique libre-service et longue durée
Decathlon dévoile son futur vélo cargo électrique !
Re:Move : l’étrange vélo-cargo électrique de Polestar présenté à Munich

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
zouc
5 années il y a

Il y a déjà  des taxis qui roulent dans Paris à  l'hydrogène. Un VAE à  l'hydrogène Ca serait bien je pense ; par contre le cycliste va devoir attendre encre longtemps malheureusement………………………… 5000 euros ; ouais c'est cher mais un Speed bike ; c'est à  dire un VAE rapide ( 45 km/h ) si vous voulez un bon vélo il faut compter 4000 euros donc le VAE à  l'hydrogène j'espère qu'il ne se fera pas trop désirer……………….
A+… Bon RIDE. OLIVER.