RTR 799e : la moto électrique Brésilienne

Moto électrique RTR 799e

Avec de premières livraisons programmées à la fin de l’année, la RTR 799e est présentée comme une moto exclusive qui bénéficiera d’une diffusion très limitée. Il est déjà possible de la précommander, grâce à un lien sur le site qui propose une prise de contact pour en savoir davantage sur la machine.

De Retrorides à RTR

Depuis une trentaine d’années, Gustavo Lourenço exprime sa passion des belles machines en personnalisant via son entreprise Retrorides des motos existantes et bien bruyantes au look de café racer, scrambler ou chopper des seventies.

Qu’est-il donc arrivé au Brésilien pour que le site Internet de sa société appelle en gros et tout en haut de la page d’accueil à découvrir sa moto électrique qui devrait sortir sous la marque RTR Motorcycles ? C’est une véritable révolution ! Qui est d’ailleurs discrètement cachée derrière le nom de 3 lettres. Une fois développé, il signifie « Ride the Revolution », c’est-à-dire « Pilotez la révolution ».

Gustavo Lourenço n’a pas perdu pour autant son amour des bécanes anciennes et stylées. Sa 799e est du style scrambler apparu avant le moto-cross. A partir de routières, il s’agissait de parvenir à des machines de compétition tout-terrain. D’où des modifications plus ou moins importantes pour les adapter à un tel usage. Notamment en se débarrassant du superflu afin d’alléger les motos.

Ce qui pouvait leur donner cette apparence minimaliste que l’on retrouve sur la 799e. Quoi qu’en la regardant bien, on n’a pas forcément envie de voir ce deux-roues recouvert de boue.

Scrambler assagi

Pour une utilisation fun, il n’est pas besoin de caractéristiques techniques mirobolantes. C’est pourquoi les quelques chiffres déjà communiqués n’ont rien pour faire frémir. Rechargeable en 5 heures, la batterie lithium-ion affiche une capacité énergétique de 7,7 kWh qui doterait la RTR 799e d’une autonomie de 120 km.

Pour comparaison, avec son pack 4,32 kWh, la Sur-Ron Storm Bee conçue pour l’enduro et que nous avions essayée l’année dernière offre 100 km de rayon d’action. Même si c’est suffisant pour procurer de furieuses accélérations, la machine brésilienne est également en retrait sur la puissance : 8 contre 10 kW de nominal. Elle prend cependant l’avantage avec une vitesse de pointe annoncée à 127 km/h, soit 17 km/h de plus.

Ce rapprochement arbitraire n’a été effectué que pour ressentir davantage les promesses de la 799e. Mais à l’arrivée, ce n’est pas la même clientèle qui est ciblée. Le futur scrambler branché vise une clientèle select plutôt en quête d’une certaine image et de souvenirs plutôt que d’aller se torturer sur les terrains les plus défoncés. RTR affiche d’emblée que le terrain de jeu de cet engin sera la ville.

À lire aussi Felo M-One : la Motocompo électrique qui n’a jamais existé

Une gamme qui se constitue…

La 799e sera une vraie machine électrique qui profitera des possibilités permises par cette technologie. Pas de vitesse à passer par exemple. Et une régénération couplée à un freinage mécanique à 2 disques. L’absence de réservoir d’essence a été exploitée pour loger un coffre dont on ne connaît pas à ce stade la contenance. A noter la présence d’une prise USB qui permettra de recharger son smartphone, d’un éclairage Led et d’un afficheur digital séduisant.

RTR assure que la 799e sera un modèle haut de gamme, assemblé à la main au Brésil avec des pièces de grande qualité. L’entreprise a d’ailleurs prévu la personnalisation de chacun des modèles : « Nous voulons donner à nos clients la possibilité de choisir des éléments et des finitions lors de la construction de leur propre moto électrique afin de la rendre pratiquement unique ».

Pour Retrorides, RTR Motorcycles offre une nouvelle aventure : développer ses propres modèles durables sous sa propre marque. Durable à 2 titres. Tout d’abord au niveau de la longévité. Mais aussi de l’impact environnemental. Au zéro émission à l’usage s’ajoute la volonté d’utiliser des matériaux nobles.

…et se poursuivrait avec une moto plus abordable

Actuellement en cours d’homologation, la 799e endosse la mission d’ouvrir une gamme de motos électriques évolutives et sécuritaires en employant les nouvelles technologies. Le discours de RTR Motorcycles emprunte à Tesla son plan pour aller vers un modèle plus populaire après s’être fait un nom et un outil industriel en lançant au départ un véhicule premium.

L’entreprise brésilienne a déjà annoncé pour suite à sa 799e « une moto électrique abordable ». Robuste, elle serait conçue pour être utilisée aussi bien dans les zones urbaines qu’en milieu rural. Dotée d’une autonomie importante et des meilleures capacités de recharge, elle serait proposée à un tarif compétitif par rapport aux machines thermiques équivalentes.

L’ambition de la nouvelle marque est de permettre « l’adoption massive de solutions propres de transport dans tout le Brésil, sans avoir besoin de développer d’infrastructures supplémentaires ». Ne vous attendez donc pas à voir débarquer RTR Motorcycles demain en France.

Philippe SCHWOERER
Philippe SCHWOERER

Journaliste

Auteur et journaliste, Philippe est un passionné de voitures électriques et de nouvelles mobilités depuis de très nombreuses années.


Tous les modèles de motos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Louis
11 mois il y a

/// 8 contre 10 kW de nominal. Elle prend cependant l’avantage avec une vitesse de pointe annoncée à 127 km/h \\\ Donc une vitesse plus haute et une puissance nominale plus faible… Peut-être ce couplage n’est pas le maximum pour les performances (rapport de transmission trop long ?) mais il faudrait connaître aussi la puissance en pic pour juger mieux cet aspect.

Han Solo
11 mois il y a

Fabriquer des motos en copiant et en modifiant légèrement les conceptions d’autres personnes est facile.

Découvrez la moto « Electric cafe racer » de Javier Gutiérrez publiée en 2021 sur le site Behance.

Les lignes de base, la configuration de sa structure et son système de propulsion sont les mêmes.