L’autonomie d’un scooter électrique

5 Oct 2022 10:59 ·
L’autonomie d’un scooter électrique

60, 80, 100 kilomètres, voire plus… l’autonomie d’un scooter électrique peut énormément varier en fonction de la capacité de la batterie, du parcours réalisé, mais aussi des indications du constructeur. Nos explications pour vous aider à y voir plus clair…

Gare aux annonces des constructeurs de scooters électriques

La première chose à savoir lorsqu’on s’intéresse à l’autonomie des scooters électriques, c’est qu’il n’existe aucune procédure normalisée pour la calculer. Si les voitures électriques sont encadrées par la norme WLTP, le monde du scooter électrique se résume à un vaste néant.

Résultat : chaque constructeur y va de son petit calcul, certains annonçant des autonomies réalistes et d’autres des choses complètement déconnectées de la réalité. Aussi, la vigilance est de mise face à des marques parfois peu scrupuleuses.

Tout dépend de la capacité de la batterie du scooter électrique

Pour mieux évaluer l’autonomie réelle de la batterie, ou du moins comparer les modèles, la meilleure chose à faire est sans doute de regarder la capacité embarquée dans la batterie. Exprimée en kWh, celle-ci permet de connaitre la taille du « réservoir » de notre scooter électrique. En règle générale, plus la valeur sera élevée, meilleure sera l’autonomie.

À noter que tous les constructeurs ne communiquent pas systématiquement la capacité de la batterie. Aussi, un petit calcul peut s’avérer nécessaire. Dans la pratique, il vous faut deux informations pour calculer l’autonomie de la batterie : sa tension et son ampérage. Ensuite, il suffit de multiplier le voltage par l’ampérage pour connaitre la taille de notre réservoir. Par exemple, une batterie de 48 V et 32 Ah représente environ 1500 Wh d’énergie embarquée (48×32=1536).

À lire aussi Les différentes catégories de scooters électriques

Les facteurs qui influencent l’autonomie d’un scooter électrique

La puissance du moteur
Au même titre qu’une Ferrari consommera davantage qu’une Twingo, un petit scooter électrique en catégorie 50 cc sera bien moins gourmand qu’un gros équivalent 125 cc.
La puissance du moteur a ainsi une incidence directe sur l’autonomie constatée.

Le mode choisi
Eco, normal, sport… certains scooters proposent différents modes de conduite qui peuvent influer sur la puissance et le couple du moteur, mais aussi sur la vitesse de pointe de l’engin.

Le mode de conduite utilisé choisi aura ainsi un impact direct sur la consommation et donc l’autonomie de votre scooter électrique.  C’est d’ailleurs la raison pour laquelle certains fabricants ont tendance à afficher des plages très larges. Pour économiser votre batterie électrique, préférez les modes « éco » ou « normal ».

La conduite de l’utilisateur
Si vous souhaitez optimiser l’autonomie de votre scooter électrique, il vous faudra recourir à un minimum d’éco-conduite. Inutile de démarrer plein gaz au feu ou de freiner à la dernière minute !

En adoptant une conduite plus douce, vous ferez de belles économies en termes de consommation et prolongerez l’autonomie de votre batterie électrique.

Le type de parcours
Descente, terrain plat ou forte pente… Le type de parcours emprunté aura des conséquences indirectes sur l’autonomie constatée, car plus il y a de dénivelé, plus vous poussez sur le moteur électrique, usant ainsi votre batterie plus rapidement. Là encore, lorsque vous voyez qu’un constructeur indique une autonomie maximale élevée, pensez que c’est sûrement sur terrain plat !

Les conditions météo
Car la batterie repose sur des éléments chimiques thermosensibles, la température extérieure pourra avoir des conséquences sur l’autonomie de votre scooter électrique. En règle générale, elle est moindre en hiver qu’en été, avec un différentiel de l’ordre de 20 à 30 %.

Le poids de l’utilisateur
Sans oser vous demander de vous mettre au régime, votre poids aura forcément des répercussions sur l’autonomie constatée. À noter : souvent, les autonomies annoncées par les constructeurs sont estimées avec des personnes de « petits gabarits » dont le poids n’excède pas les 60 kilos.

La pression des pneus
Un pneu sous-gonflé augmente le niveau de résistance sur l’asphalte et par conséquent fait grimper la consommation.

Aussi, pensez toujours à bien vérifier la pression de vos pneus en suivant les préconisations du constructeur. Pour des questions d’autonomie, mais aussi de sécurité.

Comment optimiser l’autonomie de votre scooter électrique ?

  • Gardez vos pneus toujours bien gonflés
  • Évitez la surcharge : bagages ou passagers, plus vous roulez léger, plus vous roulez longtemps !
  • Maîtrisez votre vitesse
À lire aussi Scooter électrique : quels sont les avantages et les inconvénients ?


Autres guides d'achat sur le scooter électrique

Annonces

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments