Cargowagen et Wonderwagen, les étonnants vélos cargos électriques de Cannondale

Cannondale Cargowagen et Wonderwagen

Au tour de Cannondale de se mettre au cargo électrique avec 2 premiers vélos : le longtail Cargowagen Neo et le biporteur Wonderwagen Neo.

Le vélo cargo a le vent en poupe, en particulier sur le Vieux Continent, motivant les plus grandes marques à se lancer dans l’aventure. En France, les ventes de vélos cargos ont ainsi pratiquement doublé en 2022 par rapport à 2021, dépassant les 35 000 unités. Le fabricant américain Cannondale ne pouvait rester absent de ce marché plus longtemps et y fait son entrée de belle manière avec non pas un, mais deux cargos électriques bien différents l’un de l’autre.

Cargowagen Neo, le longtail pas si long

Nommé Cargowagen Neo, le premier est un longtail, c’est-à-dire un vélo à porte-bagages allongé pour transporter marchandises ou personnes. Malgré un empattement plus long que celui d’un vélo classique (133,1 cm), Cannondale met en avant la compacité de son longtail. De fait, celui-ci est équipé de petites roues de 20 pouces (pneus Schwalbe Pick-Up de 2,6” de large), comme le Trek Fetch+ 2 récemment testé dans nos colonnes. Ainsi, sa longueur totale ne dépasse pas 185 cm. Sa hauteur est également réduite, facilitant la montée à son bord.

 

Le Cargowagen Neo a beau être un cargo relativement compact, sa capacité de charge n’est pas réduite pour autant. Il peut, en effet, supporter un poids total en charge de 200 kg (vélo et pilote compris). Son porte-bagages arrière peut supporter à lui seul 80 kg, soit un adulte ou deux enfants. Un porte-bagages avant supportant 15 kg de charge peut aussi être ajouté.

Concernant la motorisation, on y trouve sans surprise un Bosch Cargo Line développant un couple maximal de 85 Nm, contrôlé par une commande Led Remote associée à un afficheur Kiox 300 à écran LCD couleur.

Une deuxième batterie en option

L’ensemble est alimenté par une batterie Bosch PowerPack, de 545 Wh pour le Neo 2 et de 725 Wh pour le Neo 1. Celle-ci prend place derrière le tube de selle. Pour ceux qui en voudraient encore plus, un second emplacement pour batterie PowerPack est prévu pour tout bonnement doubler l’autonomie.

Assurément haut de gamme, ce longtail met l’accent sur le confort avec une très bonne fourche Suntour Mobie 34 cargo au débattement de 80 mm, ainsi qu’une tige de selle télescopique et suspendue TranzX (70 mm).

 

La transmission n’est pas en reste, avec un classique ensemble Shimano Deore à 10 vitesses pour le Cargowagen Neo 2. Le Neo 1 profite pour sa part d’une bien plus enviable transmission à variation continue Enviolo, très pertinente sur un vélo cargo. Quant au freinage, il s’agit d’un puissant système hydraulique Shimano MT420 à 4 pistons et disques de 203 mm (avant) et 180 mm (arrière).

Pour finir, on peut compter sur un puissant éclairage Cannondale Moto Light XE émettant pas moins de 260 lumens, avec un feu arrière Lezyne Super Bright offrant lui aussi une visibilité de premier ordre.

Un tarif à la hauteur de son équipement

Bien entendu, tout ce beau monde fait gonfler l’addition comme il se doit, le Cargowagen Neo 2 s’affichant à 4 699 €, tandis que le Neo 1 grimpe jusqu’à 5 499 € avec sa grosse batterie et sa transmission Enviolo. Et ce, sans compter les accessoires optionnels, mais indispensables pour le transport d’enfants (assises en mousse, poignées, cale-pieds, voire siège enfant pour les plus jeunes) ou de marchandises. On n’achète assurément pas ce type de vélo pour aller simplement chercher son pain au bout de la rue, mais pour qu’il devienne un mode de locomotion régulier, voire principal.

Wonderwagen, le biporteur à marmaille

Cannondale a aussi pensé aux familles qui auraient besoin de transporter plusieurs enfants et/ou des charges plus lourdes. En bon biporteur, son Wonderwagen Neo porte cette fois sa charge maximale à l’avant, dans sa cabine pouvant contenir jusqu’à 100 kg à elle seule.

 

Jusqu’à 250 kg de charge totale

Deux enfants (30 kg chacun maximum) peuvent y prendre place, attachés avec des harnais. Une troisième place est possible à l’arrière, sur le porte-bagages pouvant supporter jusqu’à 27 kg. Au total, le Wonderwagen Neo peut supporter jusqu’à 250 kg de charge totale (vélo et pilote compris).

 

Sur le plan technique, hormis son gabarit résolument plus imposant par rapport au Cargowagen (260 cm de long pour 203 cm d’empattement), le Wonderwagen est assez proche de son petit frère longtail. Roues de 20 pouces, moteur Bosch Cargo Line, mêmes batteries de 545 Wh et 725 Wh respectivement sur les modèles Neo 2 et Neo 1, même fourche, mêmes transmissions…

Notons tout de même une différence principale sur le freinage, avec un système toujours hydraulique à 4 pistons, mais signé Magura (MT C) et non Shimano. Quant à l’éclairage, ce n’est pas un, mais deux phares de 260 lm que Cannondale a intégrés à l’avant de la cabine, donnant des airs de petite voiture à ce Wonderwagen.

Le cargo plutôt que la voiture

Il ne lui manque finalement qu’un freinage ABS, mais cela aurait assurément fait gonfler une addition déjà salée. Comptez en effet 6 499 € pour le Wonderwagen Neo 2 et la bagatelle de 7 499 € pour le Neo 1. Il s’agit véritablement ici d’un vélo du quotidien, que l’on achète à la place d’une petite voiture pour circuler en ville plus facilement et limiter les frais d’entretien et de parking — quand bien même il faudra trouver un emplacement pour loger ce beau bébé et le sécuriser comme il se doit.

Fabien Pionneau
Fabien Pionneau

Journaliste

Cycliste et passionné de nouvelles technologies, Fabien a tout naturellement pris le virage du vélo à assistance électrique. Il en a fait l'une de ses spécialités en tant que journaliste tech et mobilité.


Les bons plans vélos électriques

Tous les modèles de vélos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments