Ce vélo électrique peut gravir l’Everest en une seule charge

Adeline ADELSKI · 1 Juin 2022 14:30 · 0
Ce vélo électrique peut gravir l’Everest en une seule charge

Optibike vient de sortir un gravel électrique d’une autonomie de 482 km (300 miles), soit la plus grande distance jamais parcourue par un vélo à assistance électrique. On se penche sur le R22 Everest, nommé ainsi parce qu’il « est le seul vélo électrique capable de gravir l’Everest en une seule charge… S’il y avait une route ».

Passée cette blague et l’idée saugrenue de gravir l’Everest à vélo, il semblerait que l’entreprise américaine Optibike ait réellement conçu un excellent vélo électrique de montagne. Excellent, il peut l’être à ce prix-là : 17 900 $ sans options, soit 16 677 € ! Auxquels il faudrait ajouter 840 € pour une livraison en Europe, mais passons.

Conçu dans le Colorado, la célèbre région des Rocheuses, le R22 Everest a un joli cadre en fibre de carbone qui dissimule une double batterie puissante dans l’épais tube inférieur. Cumulant 3 260 Wh de capacité, celle-ci loge dans un énorme boîtier pas très esthétique.

 

Un moteur fait maison pour monter les pentes abruptes

L’estimation de l’autonomie de 482 km est basée sur un cycliste de 72 kg roulant à 24 km/h avec une assistance faible. Optibike annonce qu’un conducteur de même poids pourra parcourir 354 km à 32 km/h, 161 km à 45 km/h et 89 km à 58 km/h. À condition bien sûr de pédaler un minimum.

Le R22 Everest puise sa force motrice dans le moteur central Optibike PowerStorm MBB de 1 700 W (2 500 watts en crête). Ce moteur électrique produit un couple de 190 Nm qui permet de tirer une remorque sans problème ou de gravir rapidement un sentier raide et escarpé. Dans cette courte démonstration filmée, Optibike assure que son vélo électrique peut même monter des pentes de 40 %.

Parcourez n’importe quel terrain

Optibike équipe le R22 Everest de cinq modes électriques et y intègre la fonction « Out and Back » : un interrupteur manuel permet de sélectionner l’une ou l’autre batterie afin d’avoir une deuxième batterie pleine à portée de main. De quoi garantir suffisamment d’assistance pour faire demi-tour et terminer le trajet de retour.

Beaucoup plus robuste que le gravel bike moyen, le R22 Everest adoucit les terrains accidentés grâce à sa fourche et à une suspension arrière Fox DHX à ressort hélicoïdal avec 200 mm de débattement disponible. Les freins à disques hydrauliques à quatre pistons pour descente assurent sécurité et réactivité.

À lire aussi Ce vélo électrique promet plus de 200 km d’autonomie

Le vélo made in Colorado pour les adeptes des longues distances

Optibike R22 Everest avec remorque

 

Bien sûr, il n’y a pas que le prix du R22 qui pèse… Le vélo électrique est estimé à un poids de 42 kg, dont presque 16 kg de batteries. Mais on se doute que la cible n’est pas le cycliste du dimanche qui cherche une conduite rapide et légère ! En revanche, si vous aimez les longues expéditions sur route et hors route avec des sacoches chargées, c’est sans doute un modèle adapté.

Source : Optibike

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments