Comparatif – Voici les meilleurs gonfleurs électriques portables en 2023

Régis Jehl · 26 Avr 2023 18:30 ·
Sélections gonfleurs électriques portables

Compacts et pratiques, les gonfleurs électriques portables se destinent aussi bien aux vélos qu’aux motos, scooters et mêmes voitures. Facile à transporter, ils permettent de gonfler entièrement des pneus ou de faire l’appoint en cas de besoin. Alors, quels sont les meilleurs gonfleurs électriques portables ?

Pour gonfler un pneu, il existe deux solutions : la pompe à air manuelle et le gonfleur électrique, autrement appelé compresseur. Et si jusqu’ici, les gonfleurs étaient plus ou moins encombrants (les mini compresseurs pour allume-cigare ont la taille d’un gros roman), une nouvelle génération est désormais sur le marché avec des modèles fonctionnant sur batterie et à l’encombrement réduit. Ils peuvent ainsi être transportés dans une sacoche de vélo, sur un porte-bidon ou logé dans une boite à gant.

Ces compresseurs de poche peuvent être utilisés pour gonfler entièrement un pneu de vélo électrique (ou musculaire évidemment). Cela est notamment pratique pour les sorties en VTT ou VTC lors des crevaisons – et donc du changement ou après réparation de la chambre à air. Pour les pneus plus grands – voitures, motos ou scooters – il s’agit plus globalement de permettre de réaliser un appoint d’air sans avoir à sortir le gros compresseur du garage.

L’offre est pléthorique, allant d’une trentaine d’euros à près d’une centaine d’euros, mais certains modèles se démarquent toutefois de la masse. Pour vous aider dans votre choix, nous avons sélectionné trois références qui se démarquent du lot : le Xiaomi Mi Portable Air Pump 1S, le Osram TYREinflate 2000 et le Veeape – ce dernier étant également vendu par Norauto sous la marque Wayscral. Nous les avons ensuite passés à notre banc de test afin de les évaluer sur plusieurs critères : rapidité de gonflage, autonomie, bruit et fonctions annexes. De quoi vous livrer un avis éclairé sur les meilleurs gonfleurs électriques portables.

Notre procédure de test des gonfleurs portables

Nous avons appliqué la même procédure de test à chaque gonfleur. Dans un premier temps, nous chronométrons le temps nécessaire au gonflage d’un pneu de VTT à 3 bars (27,5 x 2,10″), puis celui nécessaire au gonflage d’un pneu de 14″ à 2,2 bars (155/65R14) et, enfin, le temps nécessaire au gonflage d’un pneu de Tesla Model Y de 19″ à 2,9 bars (255/45R19). Ces résultats sont confrontés à ceux obtenus avec un compresseur sur batterie Ryobi R18I, moins transportable mais plus puissant. Nous évaluons également le bruit émis par ces petits appareils en tenant un sonomètre à un mètre lors du gonflage ainsi que leur autonomie maximale.

Xiaomi Mi Portable Air Pump 1S

 

Le gonfleur portable Xiaomi de seconde génération ressemble comme deux gouttes d’eau à la première itération. Néanmoins, il offre du changement par rapport à version 1 « tout court » avec une autonomie décuplée et un débit d’air augmenté. Le corps en plastique est de bonne facture et on retrouve le tuyau (fixe) qui vient se loger en arc de cercle dans le gonfleur. Sortir le tuyau de son emplacement a pour effet d’allumer l’écran.

L’afficheur est minimaliste et les menus se manipulent à l’aide d’un anneau de navigation comportant cinq boutons. Un ensemble qui donne au Mi Portable Air Pump 1S un petit air d’iPod. Une fois allumée, la pompe propose des réglages prédéfinis pour gonfler un pneu de vélo, de scooter, de voiture ou un ballon. La pression est ajustable à l’aide des touches +/- et une petite led d’éclairage peut être activée pour y voir plus clair lors du branchement du tuyau. On regrette simplement que l’autonomie restante ne soit pas clairement indiquée : seule une led passe du blanc à l’orange à l’approche de la fin de la batterie.

Côté, accessoires, Xiaomi livre un embout adapté au gonflage des ballons ainsi qu’un adaptateur pour valve Presta pour les vélos. Un étui de rangement en velours est également de la partie. La recharge s’effectue par l’intermédiaire d’une prise USB-C flanquée sous l’appareil et protégée par un capuchon en caoutchouc. Un câble USB-A vers USB-C est fourni pour initier la recharge qui s’effectue en 4 heures environ (aucun adaptateur secteur n’est fourni). En revanche, le fabricant n’a pas jugé bon de proposer un mode batterie d’appoint : ce modèle ne peut pas recharger un smartphone ou autre appareil USB.

Avec ses 480 grammes sur la balance, il se positionne dans la moyenne du marché. Peu encombrant, il ne mesure que 12,5 cm de haut pour 7 cm de large et 4,5 cm d’épaisseur. La hauteur totale, avec le tuyau fermé est de 18,5 cm. Il se logera sans problème dans un sac à dos ou une boîte à gants.

Embarquant une batterie de 2000 mAh, il propose une autonomie de 18 minutes selon nos mesures. Cette autonomie ne lui permet pas de gonfler entièrement le pneu de notre Tesla Model Y qui restera finalement à 2,2 bars en lieu et place des 2,9 bars visés. En revanche, il se montre plutôt particulièrement rapide pour gonfler notre pneu de 14″, une tâche exécutée en 5min26s. C’est également le plus rapide de cette sélection pour gonfler entièrement notre pneu de VTT avec seulement 2min14 chronométré.

Très rapide à défaut d’être endurant, il produit un bruit dans la moyenne de ce type de produits avec 72,2 dB(A) à 1 m. Comme tout compresseur, cela n’est pas très discret, surtout si vous devez réaliser l’opération en pleine forêt ou le soir. Mais cela reste néanmoins supportable.

Osram TYREinflate 2000

Le fabricant allemand Osram propose un catalogue de gonfleurs électriques assez fourni, au sein duquel le TYREinflate 2000 se positionne comme une solution versatile, aussi bien destinée à accompagner les cyclistes que les motards ou les possesseurs de voiture. Il se présente sous un format cylindrique de type canette avec un corps en plastique qui est de bonne facture et inspire confiance.

Un afficheur est présent sur le haut de l’appareil. Celui-ci se pilote à l’aide de cinq boutons permettant de définir la pression souhaitée et d’enregistrer jusqu’à quatre préréglages. Un indicateur à trois barres permet de voir où en est l’autonomie de la batterie. On a vu plus précis, mais c’est mieux que rien. Il est aussi possible d’allumer l’éclairage led positionné sur le haut du gonfleur. Celui-ci offre une belle luminosité et permet d’y voir nettement mieux lors d’une manipulation nocturne notamment.

Le TYREinflate 2000 est par ailleurs un modèle d’intégration car son corps propose des espaces pour loger le tuyau de gonflage mais également les accessoires (embout pour ballons et adaptateur pour valve Presta). C’est bien vu et pratique car, s’il est livré avec une pochette de rangement, ce modèle est également fourni avec un porte-bidon spécifique. Un accessoire plutôt pratique permettant de le fixer directement au cadre d’un vélo. Parfait pour les sorties en VTT. En revanche, les capuchons en plastique mou qui viennent refermer hermétiquement le haut et le bas du gonfleur sont assez peu pratiques à se clipser. D’autant plus embêtant qu’il est nécessaire d’ouvrir les deux à chaque fois : le bas de l’appareil étant pourvu de trous, l’arrivée d’air étant située à cet endroit.

La recharge s’effectue depuis le port micro-USB présent sur la face inférieure du gonfleur. Un câble USB-A vers mUSB est fourni mais il faudra utiliser un adaptateur secteur de smartphone ou une prise USB pour la charge, le fabricant n’en fournissant pas. On regrette au passage que la charge ne passe pas par de l’USB-C, un type de connecteur qui devient peu à peu la norme. Enfin, un port USB-A est également présent et permet de recharger n’importe quel appareil qui y serait relié. Encore une fois parfait pour les sorties à vélo pour éviter la panne sèche sur un smartphone par exemple.

Pesant 506 grammes et mesurant 17 cm de haut pour un diamètre de 6,5 cm, le gonfleur d’Osram est le plus encombrant de cette sélection. Ces mensurations lui permettent néanmoins d’être emmené partout sans encombre, le format cylindrique étant par ailleurs plutôt facile à loger dans des poches de sac.

La batterie embarquée est généreuse avec pas moins de 5200 mAh de capacité. De quoi donner lieu à une autonomie de 27 min, la meilleure de cette sélection. Il a ainsi été possible de gonfler entièrement le pneu de notre Model Y à 2,9 bars, une opération qui aura toutefois nécessité pas moins de 24 min. Le gonflage à 2,2 bars du pneu de 14″ s’est fait en 6min10s, ce qui est honorable. Enfin, il ne lui aura fallu que 2min41s pour atteindre les 3 bars sur notre pneu de VTT.

Rapide et ultra endurant, il est en revanche très bruyant avec pas moins de 80 dB(A) à 1 m. Pas de quoi percer un tympan, mais sur la durée, c’est un peu embêtant pour votre entourage.

Veeeape / Wayscral : pompe à air électrique

Vendu sous la marque Veeape sur certaines boutiques en ligne et sous Wayscral dans les magasins Norauto – c’est la marque distributeur de l’enseigne – ce gonfleur électrique nommé sobrement « pompe à air électrique » est d’apparence assez ordinaire. Fabriquée en plastique noir assez quelconque il se présente sous la forme d’un boîtier cylindrique.

En façade, le petit afficheur rétroéclairé permet de connaitre la pression actuelle, la pression cible ou encore l’état de la batterie via un indicateur à quatre niveaux. Cinq boutons permettent de naviguer à travers le menu qui propose des préréglages pour les pneus de vélo, de voiture, de moto et les ballons. Un préréglage personnalisé est aussi proposé. L’éclairage s’allume par l’un de ces boutons. La torche led se situe sur le haut de l’appareil et propose un éclairage confortable.

Le tuyau est dévissable et quelques accessoires sont livrés : un embout pour ballons, un adaptateur pour valve Presta, une pochette de rangement et un câble de recharge. Cette recharge passe par un connecteur standard de type USB-C. Comme toujours, aucun bloc d’alimentation n’est fourni. En revanche, on trouve aussi un port USB-A sur le haut de l’appareil. Celui-ci permet de recharger n’importe quel périphérique USB, ce qui est pratique pour recharger son smartphone lors des sorties à vélo par exemple.

Avec ses 402 grammes sur la balance (tuyau compris), ce modèle est le plus léger de notre sélection. La compacité est également au rendez-vous avec seulement 15 cm de haut, 6 cm de large et un maximum de 3,7 cm de profond. Il trouvera ainsi sa place très simplement dans n’importe quel sac. On regrette néanmoins qu’aucun système de fixation du tuyau n’ai été prévu pour le transport. Mieux vaut utiliser la pochette livrée avec.

La batterie de 2000 mAh donne lieu à une autonomie de 25 min. Assez peu rapide (le débit d’air n’est pas très élevé), cela ne lui permet toutefois pas d’arriver à gonfler entièrement notre pneu de 19″ qui, avec 2,0 bars, reste assez loin des 2,9 bars ciblés. En revanche, notre pneu de 14″ est gonflé entièrement (2,2 bars), mais il faut tout de même 9min27s pour réaliser cette opération. Une lenteur que l’on retrouve également lors de notre test portant sur notre pneu de VTT où les 3 bars ont été appliqués en 4min tout rond.

Plutôt lent mais endurant, ce gonfleur émane 72 dB(A) devant notre sonomètre. Encore une fois, c’est clairement bruyant, surtout quand utilisé en extérieur dans une zone calme.

Notre verdict

Les résultats obtenus sur nos trois gonfleurs montrent bien qu’il sera impossible de gonfler entièrement quatre pneus d’une grande voiture avec ce type d’appareil. Pour les petits pneus, les motos et autres vélos, ils sont nettement plus à l’aise, notamment l’Osram TYREinflate 2000 qui est en mesure de gonfler les quatre pneus de notre Peugeot 107. Ce modèle est également particulièrement indiqué pour les VTTistes. C’est notre modèle coup de cœur.

En revanche, l’autonomie offerte par ces appareils est suffisante pour réaliser rapidement l’appoint d’air sur n’importe quel type de véhicule et n’importe quelle dimension de pneus. Les plus pressés s’orienteront vers le modèle Xiaomi Mi Portable Air Pump 1S – c’est le plus rapide de cette sélection –et ceux qui cherchent un modèle compact et pas trop lourd iront plutôt lorgner du côté de Veeape / Wayscral, un modèle qui est par ailleurs un peu moins onéreux.

À lire aussi Voici les meilleurs supports smartphone pour trottinette ou vélo électrique en 2023

 

L’affiliation chez Cleanrider

Ce contenu vous est proposé par nos rédacteurs. Il est possible que cet article comprenne des liens d'affiliation : l'e-commercant pourra alors nous reverser une commission lors de l'achat d'un article. Pour vous, rien ne change. Les prix indiqués dans cet article sont susceptibles d'être modifiés.

En savoir plus


Annonces

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments