Duel Tech : Decathlon vs. Intersport, qui a le meilleur vélo électrique à 799 € ?

Régis Jehl · 1 Déc 2023 10:15 · 1

Decathlon et Intersport semblent se livrer une bataille sans merci dans le domaine des vélos électriques à grand renfort d’offres promotionnelles. Les deux enseignes françaises ont ainsi dégainé deux vélos électriques bradés à 799 € : le Rockrider E-ST 100 et le Nakamura Crossover LTD. Au style opposé, mais aux caractéristiques techniques proches, ces vélos proposent de bons rapports qualité prix, mais lequel faut-il privilégier ?

Quel est le juste prix des vélos électriques vendus dans les grandes enseignes sportives françaises ? On pourrait se le demander tant les promotions se succèdent sur l’ensemble des gammes de Decathlon et d’Intersport. Coup sur coup, les deux rivaux se sont montrés particulièrement agressifs sur le plan tarifaire en proposant des modèles à 799 €.

On trouve ainsi le Decathlon Rockrider E-ST 100 (en bleu ou blanc), un VTT à assistance électrique habituellement vendu 999 € et le VTC électrique Intersport Nakamura Crossover LTD dont le « prix catalogue » est de 1 299,99 €. S’ils ne sont pas censés jouer dans la même catégorie, ils proposent néanmoins des caractéristiques assez proches. L’occasion pour Cleanrider de vous proposer un duel, fondé sur différents points techniques de ces vélos qui devraient se vendre en masse.

Note : les Rockrider E-ST 100 concernés par cet article sont exclusivement ceux proposés en coloris bleu ou blanc. Decathlon propose sous la même dénomination des modèles au cadre bi-ton, blanc rouge et blanc bleu, vendus au même prix initial (999 €) mais dont la commande électronique diffère.

Moteur : couple similaire, la connectivité en plus chez Intersport

Decathlon Rockrider E-ST 100 Intersport Nakamura Crossover LTD
Moteur
  • Type : moyeu arrière
  • Couple : 42 Nm
  • Puissance : 250 W
  • Capteur : pédalage
  • Type : moyeu arrière
  • Couple : 45 Nm
  • Puissance : 250 W
  • Capteur : pédalage
Commandes
  • Boutons : 3
  • Afficheur : monochrome à segments
  • Connectivité : non
  • Boutons : 4
  • Afficheur : non
  • Connectivité : oui, Bluetooth

Dans les deux cas, on se trouve face à un moteur logé dans le moyeu de la roue arrière et dont le faible couple (42 Nm pour le Rockrider et 45 Nm pour le Nakamura) n’invite franchement pas à gravir des montagnes. Cela sera néanmoins suffisant pour partir en forêt ou sur des terrains vallonnés. Agréable en randonnée champêtre donc, mais pas nécessairement en ville où l’absence de capteur de couple nécessite de faire un bon tour de pédale pour enclencher l’assistance, ce qui est peu confortable quand les arrêts sont fréquents.

Cette motorisation est commandée par trois boutons positionnés aux côtés d’un écran monochrome à segment sur le vélo Decathlon. De quoi avoir toutes les informations utiles sous le coude : vitesse, autonomie, odomètre, etc. C’est un peu plus rustre chez Intersport qui se contente d’un module de contrôle à 4 boutons accompagné par un simple indicateur LED renvoyant l’autonomie restante sur cinq niveaux.

Le Nakamura se rattrape néanmoins grâce à sa connectivité Bluetooth lui permettant d’être relié à l’application Naka E-Power. Celle-ci permet de gérer ses parcours (avec vue en temps réel de la vitesse), de consulter l’état complet du vélo, etc. Une connectivité qui fait défaut au E-ST 100.

Batterie et autonomie : match nul

Decathlon Rockrider E-ST 100 Intersport Nakamura Crossover LTD
Batterie
  • Type : sur cadre
  • Capacité : 380 Wh
  • Recharge : sur vélo ou délogée
  • Autonomie : 60 km
  • Type : sur cadre
  • Capacité : 345 Wh
  • Recharge : sur vélo ou délogée
  • Autonomie : 60 km

On retrouve également de belles similitudes sur la batterie. La capacité est pratiquement identique, ce qui donne lieu à une autonomie maximale de 60 km pour les deux vélos. Dans la pratique, assistance au maximum, on sera plus proche de 40 km ce qui correspond à des sorties de deux heures environ.

Logées sur le tube diagonal de leurs cadres respectifs, ces batteries peuvent être rechargées à même le vélo. Elles peuvent par ailleurs être délogées de leur emplacement pour procéder à une recharge depuis n’importe quel endroit.

Partie cycle : plus d’amplitudes chez Decathlon, de meilleurs freins chez Intersport

Decathlon Rockrider E-ST 100 Intersport Nakamura Crossover LTD
Suspension
  • Fourche : SR Suntour XCT 30
  • Débattement : 100 mm
  • Fourche : modèle non précisé
  • Débattement : 100 mm
Transmission
  • Type : chaîne
  • Dérailleur : Microsfhit RD-M25S
  • Nombre de vitesses : 8
  • Plateau : 32T
  • Cassette : 11-34T
  • Manette : Microshift TS39
  • Type : chaîne
  • Dérailleur : Microshift, modèle non précisé
  • Nombre de vitesses : 7
  • Plateau : 36T
  • Cassette : 14-32T
  • Manette : Microshift, modèle non précisé
Freinage
  • Type : disques
  • Diamètre : 180 mm avant / arrière
  • Commande : mécanique
  • Modèle : Tektro TKD68
  • Type : disques
  • Diamètre : 160 mm avant / arrière
  • Commande : hydraulique
  • Modèle : Shimano, modèle non précisé

Destinés à prendre les chemins de campagnes, nos deux stars du jour ont droit à une fourche suspendue de 100 mm – une SR Suntour XCT 30 chez Decathlon, un modèle non communiqué chez Intersport. De quoi espérer un bel amortissement des chocs lors de la rencontre de crevasses, nids de poule et autres obstacles à gravir.

La transmission par chaîne est assurée par un système Microshift RD-M25S à 8 vitesses chez Decathlon qui a par ailleurs opté pour une manette Microshift TS39. Le plateau avant de 32 dents est associé à une cassette 11-34 dents promettant une belle amplitude. Intersport a également opté pour une transmission Microshift mais se contente de 7 vitesses sur une cassette 14-32 dents et un plateau avant de 36 dents. L’amplitude risque d’être un peu moins bonne avec notamment un braquet peu adapté aux grosses montées.

Côté freinage, force est de constater que Decathlon y est allé à l’économie. On trouve bien des freins à disques (diamètre 180 mm), mais ce modèle Tektro TKD68 se contente de commandes mécaniques, bien moins progressives que les commandes hydrauliques d’origine Shimano proposées sur le modèle d’Intersport (disques 160 mm).

Decathlon Rockrider E-ST 100 Intersport Nakamura Crossover LTD
Poste de pilotage
  • Cintre : 720 mm
  • Poignées : Rockrider Sport (caoutchouc)
  • Potence : ajustable (5 niveaux)
  • Tige de selle : rigide
  • Selle : Rockrider Ergofit Sport
  • Cintre : 680 mm
  • Poignées : sport (caoutchouc)
  • Potence : fixe
  • Tige de selle : rigide
  • Selle : Sport Confort
Pneumatique
  • Roues : 27,5″ avant / arrière
  • Pneus : Rockrider All Terrain Light
  • Section : 2,2″
  • Bande de roulement : crampons
  • Roues : 27,5″ avant / arrière
  • Pneus : Chaoyang
  • Section : 2,0″
  • Bande de roulement : crampons

Côté poste de pilotage, rien de bien original avec dans les deux cas un cintre qui flirte avec les 700 mm et des poignées sportives en gomme qui n’ont rien d’ergonomique. La selle est typée sport sur les deux vélos qui ne ménageront qu’assez peu les séants avec leur tige de selle rigide. On note toutefois que, modèle tout chemin oblige, le Nakamura invitera plus à prendre une position semi-sportive avec un dos moins courbé que sur le Rockrider où la position du dos plus courbée sied mieux à un usage VTT.

On retrouve également des similitudes du côté des roues, en 27,5″ sur les deux vélos et aux pneus à gros crampons qui seront gages d’une bonne tenue de route sur revêtement sableux ou boueux. Ce sera moins roulant sur bitume, évidemment. Les pneus Rockrider All Terrain Light du E-ST 100 affichent par ailleurs une section de 2,2″, les Chaoyang du Nakamura se contentant d’une largeur de 2″, ce qui correspond plus à sa vocation « tout chemin ».

Accessoires : chez Intersport, c’est all inclusive !

Decathlon Rockrider E-ST 100 Intersport Nakamura Crossover LTD
Accessoires
  • Éclairage : non
  • Sonnette : non
  • Garde-boue : non
  • Porte-bagages : non
  • Béquille : non
  • Éclairage : oui, avant / arrière
  • Sonnette : oui
  • Garde-boue : oui, aluminium avant / arrière
  • Porte-bagages : oui, compatible MIK
  • Béquille : oui, près du pédalier
Poids
  • Taille S : 22,2 kg
  • Taille M : 22,3 kg
  • Taille L : 22,4 kg
  • Taille XL : 22,5 kg
  • Taille S : 24 kg
  • Taille M : 24 kg
  • Taille L : 24 kg

Du côté des accessoires, autant dire que, pour le prix demandé, Intersport fait fort. Le Crossover LTD est livré avec la totale : système d’éclairage, sonnette, garde-boue en aluminium, porte-bagages compatible MIK et béquille ajustable fixée aux côtés du pédalier. Le E-ST 100 est pour sa part livré nu, il faudra ainsi prendre ces accessoires en option. Decathlon propose ainsi un kit d’éclairage à 16 €, une sonnette à 2,90 €, un kit de garde-boue à 20 €, un porte-bagages à 35 € et une béquille à 14 € ; à budgétiser en fonction de ses besoins.

Alors, forcément, sur la balance, l’absence d’accessoires de série donnent un sérieux avantage à Decathlon dont le Rockrider E-ST 100 s’affiche entre 22,2 et 22,5 kg en fonction de la taille choisie (de S à XL). Le Nakamura Crossover LTD est pour sa part donné pour 24 kg, ce qui n’en fait pas pour autant le plus lourd de la catégorie.

L’avis de Cleanrider

Alors, au final, Decathlon ou Intersport pour ce match de vélos électriques parés pour les randonnées ? Avec leur moteur et leur autonomie (batterie) sensiblement identique et, à la lecture de ces spécifications techniques, force est de constater que le Nakamura Crossover LTD l’emporte d’une courte tête. Son système de freinage sera bien plus progressif – et plus mordant également, le système Tektro utilisé par Decathlon n’étant que peu brillant –, sa connectivité toujours bonne à prendre et, surtout, il se voit livré avec bon nombre d’accessoires. Le Rockrider E-ST 100 garde en revanche pour lui un système d’entraînement et des pneus qui seront moins à la traîne en montagne, même s’il faudra tout de même éviter les montées les plus raides.

Enfin, rappelons qu’il s’agit là d’une comparaison sur base de caractéristiques techniques. En l’absence de test de notre part, nous ne pouvons que vous encourager à essayer ces vélos. Cela tombe bien, Decathlon propose un retour sous 365 jours et Intersport sous 100 jours. De quoi se faire une belle idée en conditions réelles. Dans les deux cas, il est nécessaire d’avoir la carte de fidélité du magasin.

Régis Jehl
Régis Jehl

Rédacteur en chef adjoint

Journaliste depuis 20 ans, Régis est Rédacteur en Chef Adjoint de Cleanrider. Il est spécialisé dans les nouvelles technologies, les vélos électriques et passionné d’automobiles électriques. Une mixité d’intérêts qui lui permet d’avoir un attrait naturel pour tout ce qui touche au domaine de la transition énergétique.

L’affiliation chez Cleanrider

Ce contenu vous est proposé par nos rédacteurs. Il est possible que cet article comprenne des liens d'affiliation : l'e-commercant pourra alors nous reverser une commission lors de l'achat d'un article. Pour vous, rien ne change. Les prix indiqués dans cet article sont susceptibles d'être modifiés.

En savoir plus


Annonces

Commentaires

1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Zito
5 mois il y a

On peux les comparer mais ils ont tout de mème 300€ d écart, c est énorme sur un vélo à 1000€.
Et puis je trouve que maintenant les différentes marques équipent leur vélo avec de trop petits plateaux, on patine dans la semoule constamment puisque ce n est pas exactement des VTT.
Un 32 et un 36 dents pour le bitume, c est ridicule !