Essai Trek Fetch+ 2 : le plus dynamique des vélos cargo électriques !

Nass Mohamed · 24 Août 2023 17:05 ·
Trek Fetch+ 2

Qui a dit qu’un cargo ne pouvait pas être fun ? Certainement pas Trek en tout cas. La preuve avec ce premier longtail dynamique et bien équipé. Notre essai complet du vélo cargo électrique Trek Fetch+ 2.

Spécialiste des vélos tout-terrain et hautes performances, Trek se lance dans le vélo électrique utilitaire avec deux modèles. Les Fetch+ 2 et 4. Deux vélos haut de gamme pour investir un segment très prisé, et tout nouveau pour la marque. On s’intéresse aujourd’hui au Trek Fetch+ 2, un longtail aux ambitions familiales qui conserve l’ADN dynamique et sportif caractéristique du fabricant. Entre performances et aspects pratiques, que vaut le Fetch+ 2 au quotidien ? Notre avis après quelques semaines à son guidon.

Le Trek Fetch+ 2 côté look : utilitaire mais séduisant

Au moins sur son segment, il faut bien l’avouer ! Le Trek Fetch+ 2 est un vélo cargo électrique qui ne laisse pas indifférent. Le longtail se distingue par sa silhouette un peu plus originale qu’à l’accoutumée, à travers notamment un cadre plus « vertical ». Le tube principal, qui contient la batterie amovible, est plus raide ce qui maximise l’accessibilité. Il accueille deux barres transversales, sous la potence et au-dessus du moteur. Celles-ci contribuent non seulement à la rigidité de l’ensemble, mais offrent aussi et surtout deux emplacements privilégiés pour l’antivol.

Notre modèle d’essai a de l’allure avec son équipement optionnel : barres de protection, banquettes avec dosseret. Dans le détail, construction et assemblages se veulent aussi premium. Quelques soudures encore très apparentes, mais secondaires quand on apprécie l’intégration des marquages, logos, badges, câbles… C’est globalement très propre.

Poignées ergonomiques, guidon, et éclairage LED y sont également pour quelque chose en matière de qualité perçue sur le cargo. N’oublions pas l’interface Bosch LED Remote et le support de smartphone de série, sur lesquels nous reviendrons plus bas.

Son style un peu plus original sur le segment, le Trek Fetch+ 2 le doit aussi à sa compacité. Celle-ci est rendue possible par l’adoption de roues de 20 pouces, à l’avant comme à l’arrière. De quoi réduire son encombrement en longueur, en plus d’un empattement contenu de 136,5 cm.

Finalement, et malgré sa large béquille latérale et ses plateformes latérales qui « chargent » l’arrière, le Fetch+ 2 en jette. Une belle petite réussite, visuellement rafraîchissante, qui bénéficie du savoir-faire haut de gamme de la marque. Et puis après tout, à ce prix, il y avait plutôt intérêt me direz-vous !

Au guidon : confort et ergonomie

Prenons place sur la selle du Trek Fetch+ 2. Premier constat : la conception du cadre facilite réellement l’enjambement du cargo. Que ce soit pour s’y installer ou en descendre, le cadre bien bas est un régal au quotidien. On adopte une position détendue, mais avec le dos tout de même assez droit. Les poignées sont confortables, tout comme la selle pour des trajets de tous les jours. Pour enchaîner régulièrement plus de 15-20 km en revanche, on privilégiera une selle bien rembourrée, éventuellement sur ressorts, pour un meilleur confort. Mais ça, c’est une affaire de goût.

À l’arrêt, compacité et petites roues favorisent les manoeuvres, malgré les 31 kg de la bête. Notre seul regret : l’absence d’une tige de selle télescopique. Cela aurait été plus premium, et plus pratique lorsqu’on est amené à se partager le vélo à deux (ou plus).

À lire aussi Essai Moustache Lundi 20.3 : le meilleur des vélos cargos électriques ?

Côté pratique : mention spéciale à la béquille centrale, large et robuste, qui procure une stabilité tout bonnement irréprochable en stationnement. Pour le reste, ça se passe au guidon. Le Trek Fetch+ 2 accueille l’interface Bosch LED Remote, que l’on découvrait entre autres lors de notre test du Moustache Samedi Trail 9.

Au quotidien, les indicateurs lumineux (mode d’assistance et niveau de batterie) font le job en toute discrétion. Les commandes sont réactives, du choix des modes à l’aide à la marche. Mais le gros du spectacle, c’est bien ce support de smartphone. Premièrement, il est solide et très bien conçu. Deuxièmement, il fait office de chargeur à induction puisque relié à la batterie du vélo électrique. S’ajoute à cela l’application Bosch eBike Flow. Données de conduite en temps réel, statistiques, navigation GPS… Difficile de faire plus complet et intuitif.

Des performances sportives…

Notre vélo cargo électrique embarque un moteur Bosch Cargo Line en position centrale. Avec 250 W de puissance et 85 Nm de couple, c’est tout simplement la référence parfaite pour ce longtail. Le Trek Fetch+ 2 atteint aisément les 25 km/h et se stabilise en douceur, sans nous « retenir ». Pas de limiteur désagréable donc, et une réactivité en toutes circonstances.

On notera tout de même une différence très marquée, en particulier entre les modes à chaque extrême. En mode Eco, c’est…Eco. Il faut faire travailler ses jambes pour déplacer le bestiau, l’assistance est presque anecdotique. Les modes Tour et Auto (adaptatif) ne sont quant à eux pas énormément plus puissants. Un peu plus que l’Eco certes, mais le vélo électrique semble vouloir nous solliciter autant que possible. Pas de repos pour les braves… Sauf en mode Turbo. Là, le moteur nous propulse avec tout ce qu’il a.

Poids oblige, de surcroît avec les petits et/ou quelques courses à l’arrière, on privilégie inévitablement ce mode Turbo. Pour simplifier : le Trek Fetch+ 2, c’est un peu « tout ou rien ». Eco tout doux, Tour et Auto doux, Turbo surpuissant. Le mode Auto reste bien sûr l’idéal pour faire de l’exercice tout en allant plus loin.

Le moteur est secondé par une transmission Shimano Deore 10S à 10 vitesses. Les manettes sont rapides, le cargo encaisse les passages à la volée en montée comme en descente. On remarque seulement un passage aléatoirement plus fastidieux de la 9 à la 10, à allure pourtant constante. Un réglage à voir sur notre modèle d’essai peut-être ? Quoi qu’il en soit, le VAE se démarque de la concurrence par ses qualités dynamiques. Très fun à emmener, il invite à profiter l’agilité et de la maniabilité qu’offrent les « petites » roues.

… mais une autonomie trop limitée

On veillera à ne pas trop prendre la confiance, cela reste un cargo électrique non suspendu de 31 kg. Heureusement, plusieurs aspects travaillent de concert pour optimiser le confort même en conduite plus « sportive ». Poignées ergonomiques et selle pour amortir, c’est bien. Pneus Schwalbe épais mais un poil sous-gonflés pour absorber les chocs, c’est mieux. Cerise sur le gâteau : le ressort de rappel sous la potence, qui rend la direction très confortable.

Alors oui, on a envie de s’amuser avec ce Trek Fetch+ 2. Seul petit hic : cela attaque la batterie, et pas qu’un peu. Ce qui nous amène au gros point perfectible de ce cargo premium : son autonomie. Pas de Bosch PowerTube de 625 ou 750 Wh ici, mais une batterie de 500 Wh. Pour faire court, avec un utilisateur de 76 kg, ce sera grand maximum 26 km en 100 % turbo. En Auto et en roulant chargé, on approche des 40 km (non sans efforts).

Pour un vélo aux ambitions utilitaires au quotidien, ça ne suffit pas. Selon vos parcours et votre usage du cargo électrique, les recharges risquent d’être fréquentes sur une semaine. Heureusement, on se console avec l’ingénieux système de batterie amovible. Un coup de clé et la batterie sort sur la droite.

Reste plus qu’à attraper la petite poignée intégrée pour l’emporter. Pas de chute, pas de cache individuel, c’est simple, bien conçu comme on aime. Pour ce qui est de la recharge, compter 4 heures pour remplir la batterie du Trek Fetch+ 2. Et si vous avez une prise à proximité du vélo, le port de charge latéral vous facilitera la vie.

Trek Fetch+ 2 : 4 999€ tout nu !

Pour résumer, le Trek Fetch+ 2 est donc un longtail plus dynamique que strictement utilitaire. Agile, maniable et puissant, il rend les trajets à vélo cargo plus fun que jamais. C’est réactif, ça freine fort, c’est high-tech, on aime. Mais on ne va pas se mentir, il y a beaucoup moins cher, pour plus endurant, mais aussi mieux équipé.

De série du moins… Car si notre VAE réunit plusieurs atouts pratiques, il reste… dépouillé à l’achat. Le Trek démarre tout de même à 4 999 €. À ce prix, pas de barres de protection, de banquette, ni même de garde-boues. D’ailleurs, on n’en avait pas non plus. À titre indicatif, notre modèle d’essai, dans sa configuration, s’échange contre quelque  5 300 €. C’est Trek, ce n’est pas donné, on le sait. Mais tout de même… Au moins la tige de selle télescopique… Siouplé ? Et vous, qu’en pensez-vous ?

Bonne nouvelle pour les plus intéressés d’entre vous : le prix en promo passe actuellement à 3 999 €.

Test Trek Fetch+ 2 : l’avis Cleanrider

NOTE GLOBALE
Confort & ergonomie
Conduite
Autonomie

 

On a aimé On a moins aimé
  • Design et construction
  • Aspects pratiques
  • Qualités dynamiques
  • Performances en Turbo
  • Modes Eco, Tour et Auto trop doux
  • Autonomie perfectible
  • Équipement cargo inexistant de série
  • Prix trop élevé

 


Les bons plans vélos électriques

Tous les modèles de vélos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments