Est-ce difficile de faire du vélo électrique ?

Adeline ADELSKI · 17 Déc 2023 11:00 · 3
Est-il difficile de faire du vélo électrique ? ©u_d7hddm5o from Pixabay
Vous n’avez encore jamais roulé à vélo électrique ? Quelle chance, un nouveau monde s’ouvre à vous ! Il est normal d’avoir quelques craintes lorsqu’on ne connait pas ces sensations, mais rassurez-vous : conduire un vélo électrique est aussi simple qu’enfourcher votre bonne vieille bicyclette ! Et c’est même une expérience très agréable.

Un vélo qui vous aide à pédaler, c’est sympa

Le principal avantage du vélo électrique réside dans son système d’assistance au pédalage. Équipé d’un moteur électrique, il vous aide littéralement à avancer. Si vous êtes d’accord pour dire que de conduire un vélo classique dans les montées ou sur de longues distances est difficile, alors vous allez adorer l’e-bike ! Cette fonctionnalité vous permet de maintenir une vitesse constante avec moins d’effort physique.

Un moteur qui démarre plus ou moins promptement

Si vous savez déjà faire du vélo, la transition vers un vélo électrique est vraiment facile. Choisissez un vélo sur lequel vous vous sentez à l’aise, réglez la selle à la bonne hauteur et apprivoisez son poids. Une fois sur route, commencez avec une assistance électrique minimale et augmentez progressivement en fonction de votre confort. En peu de temps, vous serez en mesure de profiter pleinement des avantages de votre e-bike.

Le démarrage peut être source d’appréhension au départ. La sensation va en réalité être différente en fonction de la nature du moteur qui équipe le vélo ainsi que des capteurs qui lui sont associés. Sur un moteur pédalier (central), on trouve ainsi la plupart du temps un capteur de couple. Le démarrage est alors facilité par l’assistance électrique qui démarre dès la première pression exercée sur la pédale. Le moteur ne s’emballe pas, il monte en puissance de manière progressive en fonction de la force exercée sur les pédales.

Le comportement est un peu différent avec les moteurs logés dans le moyeu de la roue arrière. Sur certains vélos, ce type de moteur a tendance à n’être associé qu’à un capteur de pédalage. Le premier tour de roue est alors entièrement musculaire, l’assistance électrique ne se mettant en branle qu’une fois un tour de pédale complet ayant été effectué.

Cela demande donc un peu plus d’efforts, plus même qu’avec un vélo musculaire car le moteur apporte une certaine résistance au pédalage et le poids du vélo bien plus élevé n’aide pas non plus. Une fois lancé, ce type de moteur est souvent moins progressif sans son assistance, moins précis lors des changements de rythme. Rien de dramatique, mais c’est un pédalage moins naturel qui demande quelques kilomètres pour s’y habituer.

À lire aussi Comment fonctionne un vélo électrique ? Mode d’emploi d’un VAE

Vous contrôlez votre vitesse

Lorsqu’on ne connaît pas le vélo électrique, on peut s’imaginer que le moteur va s’emballer et qu’on va se laisser emporter par la vitesse. Or, c’est tout l’inverse : les VAE ne sont pas des cyclomoteurs, le moteur ne s’active que si vous pédalez. Si vous avez envie de vous dépasser, d’économiser votre batterie ou de ralentir, vous pouvez toujours désactiver l’assistance ou choisir un mode plus faible. En effet, de nombreux modèles proposent plusieurs modes : assistance à la marche, éco, sport, etc.

Des fonctionnalités innovantes pour vous simplifier la vie

L’utilisation des vélos électriques est souvent simplifiée par des commandes conviviales. Grâce aux boutons situés sur le guidon, vous pouvez régler l’assistance électrique et d’afficher des informations telles que la vitesse, le niveau de batterie ou votre itinéraire. Ces caractéristiques rendent l’e-bike accessible même aux plus novices !

Des vélos aux designs ergonomiques

Industrie en plein essor, la fabrication de vélos électriques est à la pointe de la recherche et développement, et les marques accordent une attention particulière à la conception ergonomique de leurs modèles. Les batteries, généralement légères et bien intégrées, n’affectent pas l’équilibre du vélo. Idem pour les moteurs, cependant pensez à vérifier où se situe le vôtre : certains sont sur la roue avant, d’autres sur la roue arrière ou au niveau du pédalier. Un moteur placé sur un moyeu affecte l’équilibre du poids du vélo et son centre de gravité, mais rien de grave : après quelques minutes de prise en main, vous serez totalement habitué.

Une maintenance accessible

Bien que les vélos électriques nécessitent une maintenance régulière, celle-ci n’est pas tellement plus difficile que pour un vélo traditionnel. Si vous n’êtes pas sûr de vous, vous pouvez confier les réparations et l’entretien à des professionnels, ou bien lancez-vous avec un bon tuto !

À lire aussi Combien coûte l’entretien d’un vélo électrique ?
« WATT THE FAQ ? » est une rubrique hebdomadaire qui répond à toutes vos questions sur l’univers du deux-roues électrique.


Annonces

Commentaires

3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Davesnes
2 mois il y a

Vous oubliez le plus important. Il ne suffit pas de choisir un mode d’assistance, il faut choisir la bonne vitesse selon le relief. Sinon vous risquez de forcer inutilement ou d’abîmer la transmission.

Toto
2 mois il y a

En ce qui me concerne, le plus dur a été de taper le code de ma CB chez le vendeur. Une fois que c’est fait, tout le reste est juste fun.

FOUILLADE
2 mois il y a

Tout à fait d’accord, je pratique et teste des vélos électriques depuis 5 ans, n’hésitez pas à me rappeler pour informations pratiques ou techniques. Sportivement