GasGas, Husqvarna… les ventes en berne de vélos électriques obligent Pierer Mobility à réduire ses effectifs et à se fournir en Chine

À mi-année, le groupe Pierer Mobility anticipe des résultats encore plus mauvais que ceux prévus. Face à baisse des ventes estimée entre 10 et 15 % pour 2024, le groupe autrichien a décidé de réduire ses effectifs et diminuer ses coûts de fabrication en transférant une grosse partie de ses approvisionnements, jusqu’alors européens, en Chine et en Inde.

Les mauvais résultats 2023 de Pierer Mobility avait conduit le fabricant autrichien de vélos électriques et musculaires à anticiper une année 2024 difficile. Dans ce contexte, sa direction avait annoncé envisager la suppression de près de 300 emplois et la probable délocalisation de ses approvisionnements vers la Chine et l’Inde.

Les premiers indicateurs pour le premier semestre 2024 sont encore pires qu’attendus. Avec une baisse prévisionnelle des ventes de 10 à 15 %, le résultat opérationnel prévisionnel de Pierer Mobility pour 2024 (qui s’était déjà effondré en 2023, mais restait positif) est largement négatif avec un déficit prévu de sa branche vélo (Husqvarna, GasGas, …) de plus de 100 millions d’euros. En cause, le marché qui ne redécolle pas, les surstocks qui obligent les fabricants à accorder de grosses remises ; mais aussi, alors que les besoins en trésorerie n’ont jamais été aussi importants, des taux d’intérêts toujours très élevés.

Conséquence de cette situation, Pierer Mobility a décidé de mettre en œuvre le plan de restructuration (entamé courant 2023 avec la décision de cession des marques R Raymon et Felt), dont les contours avaient été dessinés lors de l’annonce de ses résultats 2023.

L’évolution des salaires et les réglementations surenchérissent les coût de fabrication en Europe

Il est désormais clair que les 300 suppressions d’emploi vont être réalisées. Comme le souligne un des dirigeants, « compte tenu de la situation du marché, il faut désormais adapter le nombre d’employés. Cette réduction des effectifs après des années de hausse de l’emploi est douloureuse, mais nécessaire pour maintenir et sécuriser la compétitivité du site de production ».

Selon Pierer Mobility, les coûts de production en Europe ont augmenté en raison des accords salariaux élevés et de l’accroissement des coûts liés aux réglementations et à la bureaucratie. Le volume de production de l’usine nationale de Mattighofen va donc être considérablement réduit et, en parallèle, le fabricant va redéployer son réseau d’approvisionnement en Inde et en Chine.

Vous aimez le véhicule GasGas MC-E 3 ? Réservez votre essai
Jean-Luc Poncin
Jean-Luc Poncin

Journaliste

De formation scientifique, Jean-Luc est un journaliste diplômé du CFPJ. Passionné par les projets et les technologies qui gravitent autour de la transition écologique, il collabore régulièrement sur différents médias liés à l'énergie et à la mobilité.


Tous les modèles de vélos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
ARNAUD
29 jours il y a

Gasgas et Huskvarna…c’est pas les moins chers aussi…des vttae..