KTM, GasGas, Husqvarna… Pierer Mobility plombé par sa branche vélo électrique

Jean-Luc Poncin · 1 Fév 2024 13:45 ·

Le fabricant de vélos et de motos Pierer Mobility (qui comprend notamment les marques de vélos électriques Gasgas et Husqvarna) vient d’annoncer que, malgré une croissance importante de son chiffre d’affaires porté par le segment moto, ses résultats 2023 ne seraient pas bons, pénalisés par sa restructuration dans le domaine du vélo.

Paradoxalement le chiffre d’affaires 2023 de Pierer Mobility n’a jamais autant progressé. A 2,7 milliards d’euros, il fait de ce groupe l’un des acteurs majeurs du deux-roues au monde. Pourtant, avec une baisse de son résultat opérationnel de près de 32 % (253 millions d’euros en 2022 vs 160 en 2023) et l’effondrement de sa trésorerie (le besoin est passé de 2,8 millions à 411 millions d’euros en un an !) ; les perspectives ne sont pas bonnes.

En effet, malgré les performances de son département moto (qui regroupe Gasgas, KTM, MV Agusta et Husqvarna), le groupe est fortement impacté par la dégradation (conjoncturelle?) du marché des vélos (électriques et musculaires).

Les surstocks mondiaux de vélos électriques ont pénalisé les marges

Malgré une nette progression des ventes de vélos, passées de 118 465 vélos vendus en 2022 à 157 358 en 2023 avec une nouvelle progression pour les modèles électriques des marques GasGas et Husqvarna (74 479 unités en 2022 vs 100 640 en 2023), la marge opérationnelle s’est totalement effondrée.

En cause, la forte baisse des prix du marché en raison de surstocks mondiaux. Une situation qui a conduit Pierer à accorder de nombreuses remises sur ses produits pour tenter de vider ses entrepôts, au détriment des marges. Malgré des premières mesures correctives appliquées au cours de l’année (revente de deux de ses marques de vélos électriques R Raymon et Felt, réduction de certains coûts de production), l’entreprise se trouve en situation difficile (à l’instar d’autres acteurs du marché du vélo électrique).

À lire aussi GasGas ECC : un VTT électrique à moteur Sram aux performances radicales

Près de 300 emplois supprimés au siège du groupe

Compte-tenu de la situation de trésorerie, c’est principalement le manque de liquidités qui risque de mettre en péril Pierer Mobility et qui a conduit les dirigeants à prendre des décisions radicales pour améliorer la rentabilité de leurs « vaches à lait » que sont les marques de motos KTM, Husqvarna, MV Agusta et GasGas. La plus lourde de conséquences est probablement la délocalisation d’une partie de la production de motos individuelles chez Bajaj Auto (Inde) Inde et CFMoto (Chine). Une restructuration qui se traduira par la suppression de 300 emplois sur les sites autrichiens de Pierer Mobility en 2024.

L’incertitude reste forte pour la division vélo, pour laquelle la direction a annoncé mettre en œuvre « des mesures de réduction des coûts de l’ordre de plusieurs millions de dollars au cours de l’année de consolidation en cours ». Devenue le maître mot de nombreux fabricants de cycles, la rationalisation sera au coeur de la stratégie de Pierer qui pourrait ainsi restreindre ses gammes dans les mois à venir.

À lire aussi Face à la crise, le fabricant des vélos électriques Lapierre et Winora va tailler dans ses effectifs

 


Les bons plans vélos électriques

Tous les modèles de vélos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments