Moto : les premières Kawasaki électriques sont enfin là !

Michaël TORREGROSSA · 19 Sep 2023 7:00 · 2
Moto : les premières Kawasaki électriques sont enfin là !

Taillées pour la ville et caractérisées par leurs batteries amovibles, les Ninja e-1 et Z e-1 de Kawasaki se révèlent en détail.

Moins d’un an après leur présentation à EICMA, les premières motos électriques de Kawasaki s’apprêtent à faire leur entrée sur le marché européen avec un parti pris original, celui de deux motos électriques 125 légères dont les fiches techniques sont désormais officielles.

Kawasaki Z e-1 : un petit roadster électrique pour la ville

Première moto électrique de la gamme « Z » de la firme nippone, la Kawasaki Z e-1 prend la forme d’un petit roadster 125. Pendant électrique de la Z400, le modèle embarque un moteur central capable de développer 12 chevaux de puissance maximale (9 kW) et 40.5 Nm de couple. Un positionnement plus proche de celui d’une Super Soco TC Max (5 kW) que d’une Zero S (44 kW).

Réservée à l’urbain et au péri-urbain, la moto électrique de Kawasaki offre deux modes de conduite. Alors que le mode Eco bride la vitesse à 62 km/h, le mode Road pourra atteindre 85 km/h. S’y ajoute un mode boost qui, limité à 15 secondes, permet d’atteindre provisoirement 99 km/h de vitesse maximale. Destiné à faciliter les manœuvres tant en marche avant qu’en marche arrière, un mode « walk » vient compléter le tout.

Amovibles, les batteries sont discrètement logées en lieu et place du réservoir à carburant. Chacune pèse 11.5 kilos et cumule 1.512 kWh de capacité énergétique (50.4 V / 30 Ah), soit un peu plus de 3 kWh au total. L’autonomie est donnée pour 72 kilomètres. Une valeur sans doute optimiste qui rendra les longs trajets délicats. D’autant que la charge rapide n’est pas de la partie (comptez 3h45 par batterie). Point positif : cette conception légère permet au roadster électrique de Kawasaki d’afficher un poids de 135 kilos, plutôt bon pour la catégorie.

Animée par une transmission par chaine et montée sur des roues de 17 pouces, la Z e-1 reçoit une fourche télescopique de 120 mm et un dispositif de freinage à disque avec ABS.

Kawasaki Ninja e-1 : la (fausse) sportive électrique

Caractérisée par ses lignes à la fois plus sportives et affutées, la Kawasaki Ninja e-1 n’en demeure pas moins une version recarénée de la Z e-1. Contrairement aux apparences, son usage reste donc réservé à la ville.

Batteries, motorisation… les caractéristiques sont les mêmes que la Z e-1. Idem pour les performances avec une vitesse maxi donnée pour 64 km/h en mode Eco et 88 km/h en mode Road. Comme le roadster, une fonction e-Boost permet d’atteindre provisoirement 99 km/h. Comme la Z e-1, l’autonomie est donnée pour 72 km avec une charge.

La partie cycle est également identique. La seule différence se joue sur le poids. Avec les équipements supplémentaires, la Ninja e-1 prend 5 kilos de plus, soit 140 kilos au total.

Chaque moto électrique Kawasaki est équipée d’un compteur TFT

 

Une grille de tarifs à préciser

Les nouvelles Ninja e-1 et Z e-1 sont attendues dans les concessions de la marque dans les toutes prochaines semaines. Si leurs performances risquent d’attirer les railleries des puristes, ils pourraient bien trouver leur public si le positionnement prix est correct. Il s’agit malheureusement de la seule information qu’il nous manque à ce jour…

Kawasaki Z-e1 / Ninja e-1 : toutes les caractéristiques

Z e-1 Ninja e-1
Puissance nominale 5 kW 5 kW
Puissance maximale 9 kW 9 kW
Couple 40.5 Nm 40.5 Nm
Vitesse mode Eco 64 km/h 62 km/h
Vitesse mode Road 85 km/h 88 km/h
Vitesse mode Boost 99 km/h 99 km/h
Batterie 2 x 1.5 kWh (50.4 V x 30 Ah) 2 x 1.5 kWh (50.4 V x 30 Ah)
Autonomie 72 km WMTC 72 km WMTC
Poids 135 kg 140 kg


Tous les modèles de motos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Cinos
1 jour il y a

Cette honte que devrait avoir Kawazaki à moins de vouloir tuer la propulsion électrique dans l’œuf.
Ce n’est pas digne de la compagnie, Soco fait déjà mieux si on prend en compte rapport qualité/prix. Sans compter tous les autres concurrents déjà en place depuis des années maintenant.

Ombror
1 jour il y a

Oulala… Quand j’ai vu le titre, je me suis dis « génial, enfin un des grands constructeurs propose qq chose, on avance ! ». Puis en lisant les carac techniques, la déception totale…J’ai une sur ron storm bee. Certes c’est une enduro, pas une routière, m’enfin, malgré sa conception plus ancienne, elle est plus légère, elle a 2 à 3 fois plus de puissance et propose une autonomie très largement supérieure. Et je parie en plus qu’elle restera largement moins chère que ces 2 kawa.