Scooter électrique : quels sont les avantages et les inconvénients ?

6 Déc 2022 11:40 ·

Choisir de rouler en scooter électrique amène de nouvelles habitudes. Quels sont les avantages et les inconvénients pour l’utilisateur ? On fait le point !

Les avantages du scooter électrique

De belles économies à l’usage d’un scooter électrique

En moyenne, parcourir 100 kilomètres en scooter électrique vous coûtera moins d’un euro en électricité. En comptant une moyenne de consommation de l’ordre de 3 litres/100 km pour un modèle équivalent, les économies à l’usage sont donc particulièrement intéressantes et permettent d’amortir le surcoût observé à l’achat. Et ce, même si le coût de l’électricité augmente !

Un silence de fonctionnement quasi-total

Ni bruit, ni vibrations… en scooter électrique, la sensation de glisse est tout simplement impressionnante et permet de profiter du paysage sans nuisances. Au final, seul le léger sifflement du moteur électrique et les bruits de roulement se font entendre.

Zéro émission à l’échappement du scooter électrique

Naturellement dépourvu de pot d’échappement, un scooter électrique n’émet ni odeur ni pollution.
Les normes Euro sur les scooters étant bien moins avancées que celles appliquées dans le monde automobile, l’intérêt environnemental n’en est que plus important. Et en plus, vous n’avez aucun risque de vous brûler sur le pot !

Des frais d’entretien réduits pour le scooter électrique

Beaucoup plus simple dans sa conception qu’un modèle thermique, un scooter électrique contient moins de pièces d’usure. De quoi réaliser de belles économies sur les entretiens périodiques.

Pas de restrictions de circulation ni de stationnement en scooter électrique

Peu à peu, les Zones à Faibles Émissions deviennent la norme dans les grandes villes. Interdisant l’accès de certaines zones aux véhicules les plus polluants, ces ZFE ciblent aujourd’hui principalement les poids lourds, les utilitaires, les voitures particulières et les deux-roues thermiques immatriculés avant le 1er janvier 2007. Mais ces conditions vont se durcir au fil du temps, en visant une interdiction des véhicules non électriques dès 2030. Le scooter et la moto électrique sont donc des alternatives indispensables pour les usagers des ZFE.

De plus, pour encourager la transition vers l’électrique et réduire la pollution de l’air, certaines villes comme Paris rendent le stationnement payant pour les motos et scooters thermiques. Seul moyen de bénéficier du stationnement gratuit : rouler en scooter électrique !

Le plein à la maison ou au bureau pour le scooter électrique

Pour qui dispose d’un garage connecté au réseau électrique, le scooter électrique est sans doute la solution idéale. À défaut, de nombreux modèles proposent un dispositif de batterie amovible qui permet de charger facilement la batterie chez soi ou au bureau.

Outre le gain économique, l’avantage pratique est, lui aussi, évident. Fini le passage à la station-service, ses files d’attente et ses odeurs de carburants.

Des aides à solliciter pour scooter électrique

De nombreuses subventions existent pour les acheteurs de scooters électriques. À l’échelle nationale, la prime accordée aux scooters électriques peut aller jusqu’à 900 €. Elle peut également être complétée par la prime à la conversion en cas de mise à la casse d’un vieux véhicule essence ou diesel.

À l’échelle locale, certaines collectivités proposent aussi des financements spécifiques. Ils viennent compléter les aides déjà accordées à l’échelle nationale. Pour les entreprises, il existe une subvention spécifique à l’achat de scooters électriques.

À lire aussi Scooter électrique et prime à la conversion 2023

Scooter électrique : quels sont les avantages et les inconvénients ?

Les inconvénients du scooter électrique

Un prix d’achat initial élevé pour un scooter électrique

Si le gouvernement a mis en place une prime dédiée aux scooters électriques, celle-ci ne suffit pas à compenser le surcoût des véhicules. Selon la marque et le type d’engin choisis, l’écart avec un modèle thermique équivalent peut être relativement important. En revanche, en roulant électrique, vous faites des économies de carburant et d’entretien sur le long-terme.

Une autonomie plus réduite pour le scooter électrique

Passer au scooter électrique nécessite de bien anticiper son utilisation. Pour bien choisir un scooter électrique, la première question à se poser est celle de l’usage et en particulier de la distance quotidienne parcourue.

Aujourd’hui, le rayon d’action des scooters électriques dépasse rarement les 50 à 100 km (ce qui permet déjà de couvrir de nombreux usages !).

À lire aussi L’autonomie d’un scooter électrique

Le temps de charge d’un scooter électrique

S’il ne faut compter que quelques minutes pour faire le plein d’un scooter thermique, recharger un scooter électrique se révèle beaucoup plus long. La plupart du temps, les constructeurs se contentent de solutions de charge à brancher sur une simple prise secteur. Résultat : avec des temps de charge moyens allant de 4 à 6 heures, il faudra être patient pour repartir au guidon de sa monture.

Notons toutefois que certains scooters électriques proposent un dispositif de charge rapide, ou d’échange de batterie afin de gagner du temps.

Une offre limitée pour les scooters électriques

Suzuki, Yamaha, PiaggioPeugeotBMW, Honda… les principales marques du domaine du scooter sont aujourd’hui absentes du segment de l’électrique ou n’offrent qu’une gamme de produits réduite à un ou deux modèles. Pas vraiment de quoi aider à démocratiser la technologie auprès du plus grand nombre…

Ce sont principalement des startups qui dominent le marché du scooter électrique. Parmi les marques les plus populaires, on citera NiuSuper Soco, Eccity ou encore Askoll. Certains constructeurs automobiles se lancent aussi dans l’aventure. C’est notamment le cas de Seat qui s’est associé à l’espagnol Silence pour commercialiser un scooter électrique en catégorie 125.


Autres guides d'achats

Annonces

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments