ebike-generation.com devient cleanrider.com

Comment bien attacher son vélo (ou son vélo électrique)

Michaël TORREGROSSA · 25 Mar 2021 15:00 · Vélo électrique · 0
Comment bien attacher son vélo (ou son vélo électrique)

Alors que 400 000 vélos et vélos électriques sont volés en France chaque année, voici quelques conseils pour bien attacher votre monture et réduire les risques.
 
Chaque jour, 1 076 vélos sont volés en France, soit 400 000 par an. Si un quart d’entre eux sont retrouvés, la plupart disparaissent à jamais dans la nature. Un véritable fléau que tente d’enrayer les autorités. Si le marquage des vélos neufs est devenu obligatoire dans l’Hexagone depuis le 1er janvier 2021, ce sont aussi les usagers qu’il convient de sensibiliser. Car bien souvent, c’est la négligence des cyclistes qui tend à attirer les malfaiteurs. Voici 6 règles à respecter pour éviter le vol de votre vélo ou de votre vélo électrique !

Systématiquement attacher sa bicyclette

Les mauvaises nouvelles surviennent toujours au moment où l'on s'y attend le moins…

Pressé, vous n'avez pas jugé important d'attacher votre vélo. Après tout, vous ne comptiez laisser votre vélo que quelques minutes et l’aspect reculé et calme des lieux n’incitait pas à la vigilance. Malheureusement, au sortir du bâtiment, votre deux-roues avait disparu. 

Quel que soit les circonstances, attachez toujours votre bicyclette avant de vous en éloigner.

Toujours attacher votre vélo à un point fixe

Poteau, grille, arceau de vélos… Au moment d'attacher votre deux-roues, veillez à le faire sur un support qui ne soit pas mobile. Ainsi, l'antivol ne pourra pas en être dégagé. Pour une sécurité renforcée, le support se doit d'être bien plus robuste que l'antivol.

Aujourd’hui, cette règle de base n’est pas suivie par 30 % des cyclistes.

Opter pour un antivol de qualité

Combien avez-vous dépensé pour acheter votre bicyclette ? 200, 300, 400 voire plus de 1000 euros s’il s’agit d’un vélo à assistance électrique. Pourtant, au moment de protéger cet investissement conséquent, certains font preuve d’avarice. 95 % des cyclistes utilisent des antivols de piètre qualité. Sans grande surprise, cela explique en grande partie la résurgence des enlèvements de deux-roues.

Recommandés par les forces de l'ordre, les antivols en U permettent d'aisément attacher le cadre de votre deux-roues à un support fixe. Certes plus lourds et plus encombrants, ces systèmes sont beaucoup plus efficaces qu’un antivol de base dont une simple pince viendra à bout.

Bien positionner son antivol

Surtout, ne laissez pas votre antivol reposer à même le sol ! Le sol étant dur et plat, il suffira de quelques coups de masse pour en venir à bout. En revanche, si le cadenas est suspendu dans les airs, il sera beaucoup plus compliqué de tenter de le fracturer.

De même, ne vous contenter pas seulement d’attacher la roue. Pour éviter les mauvaises surprises, assurez vous aussi que le cadenas bloque à la fois la roue le cadre du vélo. Les plus prudents pourront ajouter un second cadenas pour la deuxième roue (certains vélos proposent des cadenas intégrés pour la roue arrière).


 

Retirer les accessoires de valeur

Avant de laisser votre deux-roues à l'arrêt, retirez tous les éléments amovibles qui valent leur pesant d'or. Porte-bébés, phares à piles, compteurs, sacs, etc. S'ils vous ont coûté cher, ne les laissez pas hors de votre vue.

Dans le cas d’un vélo électrique, la batterie doit aussi être correctement sécurisée. En règle générale, un verrou permet de la fixer au cadre. Si ce n’est pas le cas ou si vous sentez le dispositif fragile, mieux vaut peut-être garder la batterie avec vous.

Faites marquer votre vélo

Mieux vaut prévenir que guérir. Pour faciliter les recherches si votre vélo est volé, réalisez un gravage antivol qui facilitera le travail de recherche et surtout de restitution si votre monture est retrouvée.

En France, le marquage est obligatoire pour tous les vélos neufs depuis le 1er janvier 2021. Pour les autres, vous pouvez vous rendre chez votre vélociste pour demander des informations sur les dispositifs existants.

Des dispositifs spécifiques sur les vélos électriques

Bien plus onéreux que leurs comparses mécaniques, les vélos électriques attirent la convoitise des personnes mal intentionnées. En plus des stratégies susmentionnées, s'assurer qu'ils ne risquent rien passe aussi par le recours à des logiciels de surveillance. C'est ainsi que certains modèles sont équipés d'outils de géolocalisation GPS capables d'indiquer leur position à tout instant.

En cas de perte, le recours à une application vous permettra de les retrouver en un battement de cils. Autre élément à ne surtout pas négliger : le blocage à distance. Sur certains modèles une simple pression permet d’ancrer votre vélo au sol en bloquant purement et simplement les roues.

Sur le même sujet

eBike Generation devient Cleanrider
Greyp T5 : le nouveau vélo électrique high-tech à grande autonomie
Le vélo électrique devient le choix préféré des européens
CrownCruiser présente son étonnant vélo électrique rétro-futuriste

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments