Essai Bosch Performance SX : le moteur qui révolutionne les vélos électriques légers

Régis Jehl · 29 Juin 2023 11:50 ·
Essai Bosch Performance SX : le moteur qui révolutionne les vélos électriques légers

À peine annoncé, déjà essayé. Nous avons pu mettre le pied sur le nouveau moteur Bosch Performance SX. Destiné à tous types de vélos électriques légers, celui-ci nous a déjà séduit au travers d’une sortie gravel et VTT.

Présentée à la mi-juin, la nouvelle motorisation Bosch Performance Line SX est la première représentante d’un nouveau segment du catalogue de l’équipementier allemand. C’est en effet, le premier modèle à viser les vélos légers avec un poids de seulement 2 kg. Ce moteur s’accompagne d’une batterie adaptée, la CompactTube 400 qui, comme son nom l’indique, propose une réserve d’énergie de 400 Wh. Celle-ci pèse, elle aussi, environ 2 kg, ce qui amène l’ensemble à 4 kg.

Bosch n’a toutefois pas souhaité sacrifier les performances au profit du poids. Le moteur pédalier Performance Line SX affiche ainsi un couple de 55 Nm promettant une belle assistance dans les environnements difficiles. Mieux encore, le fabricant assure qu’avec sa puissance de 600 watts en pic (250 watts nominaux), il est capable d’assister durablement le pédalage, y compris lors des longues montées.

À lire aussi Bosch Performance Line SX : ultra-léger, ce moteur est taillé pour les vélos électriques gravel

Premiers tours de roue sur un VTT de 19 kg

Mieux que des paroles, Bosch nous a invité à essayer deux vélos équipés de cette nouvelle motorisation pour nous faire un premier avis. Rendez-vous a été pris dans la région de Colmar, en Alsace, pour essayer un VTT et un gravel montés avec ce nouveau moteur. De quoi l’essayer sur différents types de revêtements et topologies : bitume, espaces vallonnés et sableux au travers des vignes ou encore de la pure montagne au sol caillouteux et nervuré de racines.

Accompagné de Romain Chartier-Gaudry et Guillaume Heinrich, tous deux responsables marketing et presse pour Bosch France, nous avons commencé à prendre en main un VTT électrique tout suspendu monté de ce Performance Line SX. Typé haut de gamme, ce VTT à assistance électrique ne pèse que 19 kg, moteur et batterie incluse ! Evidemment, on trouvera des intégrations plus ou moins légères, mais le ton est donné : nous sommes à peine au-dessus du poids d’un VTT musculaire équivalent.

Le premier point qui saute aux yeux est l’extrême vivacité au démarrage. L’assistance s’enclenche dès les premiers centimètres de pression sur la pédale. C’est quasi instantané, ce qui est toujours agréable pour profiter d’un démarrage rapide. Nous démarrons sur du bitume, de quoi nous permettre d’apprécier le faible niveau sonore de cette motorisation. Par rapport à un moteur Performance Line CX, le son produit nous a semblé être un cran en dessous avec une sonorité plus sourde.

Nous avons ensuite entamé de premières montées pour atteindre le château du Hohlandsbourg. On découvre alors un moteur joueur qui nécessite de monter en cadence pour en tirer toute l’assistance. Viser les 80 tours minutes semble être idéal avec une assistance qui sera marquée – surtout dans le mode Turbo et Tour+ — et surtout, qui ne s’essoufflera jamais lors de notre sortie. Le fabricant nous a ainsi indiqué que si l’enveloppe du moteur est désormais en partie en plastique pour gagner du poids, différentes optimisations ont été faites pour que celui-ci n’entre pas en surchauffe. Testé et éprouvé par nos soins, nous n’avons effectivement jamais ressenti de baisse de régime dans l’assistance.

Un moteur qui excelle sur les gravels

Second tour avec la prise en main d’un vélo gravel électrique cette fois-ci. Là, le poids du vélo tombe sous les 16 kg – notons quand même que les roues étaient en carbone – et l’agilité est certaine. Sur ce vélo électrique, nous avons apprécié la montée progressive de l’assistance qui s’adapte parfaitement à notre cadence de pédalage et à la force que l’on applique. Les différents modes d’assistance – dont le nouveau mode Sprint – permettent d’ailleurs de profiter d’une assistance qui s’adapte parfaitement à ce que l’on recherche à l’instant T. De quoi gravir des obstacles en toute sérénité. Assistance éteinte, la résistance nous a parue assez faible, ce qui permet notamment de dépasser les 25 km/h sans avoir à trop forcer sur le pédalage. Bosch parle d’une friction réduite de 50% par rapport au modèle Performance Line CX.

Une autonomie limitée qui peut néanmoins être facilement étendue

Nous avons également pu manipuler la petite batterie de 400 Wh. Celle-ci a aussi profité d’un soin particulier pour évacuer chaque gramme superflu. L’enveloppe n’est plus en métal mais en plastique et l’on voit très bien l’agencement des cellules. C’est léger, c’est petit et, évidemment, cela ne donne pas une autonomie de grande envergure. Nos parcours de test ayant comporté par mal de dénivelé positif, il est difficile de statuer sur le sujet. Cependant, on peut facilement tabler sur une cinquantaine de kilomètres sur un trajet comportant montées et descentes. Et, pour ceux à qui cela peut sembler un peu juste, il est possible d’opter pour le PowerMore, une batterie complémentaire de la taille d’une gourde qui ajoute 250 Wh et 1,7 kg à l’ensemble.

Enfin, côté commandes, la motorisation Performance Line SX s’accommode de l’ensemble de la game « Système Intelligent » de Bosch. On peut ainsi aussi bien trouver des systèmes basés sur le Kiox 300 (comme sur notre gravel de test) que sur un simple module System Controller (présent sur les VTT et gravel essayés). Le récent Kiox 500 est également compatible tout comme le nouveau Purion 200.

Une motorisation qui vise aussi bien les gravel que les VTT et les vélos urbains

Le moteur Bosch Performance Line SX ne se trouvera pas uniquement sur les VTT légers et gravels. La marque ambitionne par ailleurs de fournir des fabricants de vélos urbains. C’est bien vu, car cela permettra d’obtenir des vélos légers, facile à transporter dans une cage d’escalier ou à manipuler dans un box exigu.

Nous avons désormais hâte de voir arriver sur le marché les premiers vélos équipés de moteurs Bosch Performance Line SX. L’occasion pour nous de nous faire un avis plus complet sur cette motorisation légère qui propose, il faut bien l’avouer, un niveau d’assistance électrique qui n’a rien à pas grand-chose à envier à des moteurs bien plus lourds. Dans tous les cas, l’équipementier allemand propose dorénavant une alternative sérieuse aux moteurs légers historiques de Mahle, Fazua et TQ.


Annonces

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments