Forfait Mobilités Durables : un dispositif mieux connu des employeurs mais encore insuffisamment déployé

Jean-Luc Poncin · 12 Fév 2024 16:30 ·

Introduit en 2020 pour favoriser les déplacements domicile-travail avec des moyens de transport écologiques, via une participation financière aux frais engagés par le salarié ; le Forfait Mobilités Durables (FMD) est désormais connu et déployé par un tiers des employeurs. Ce chiffre, révélé par le Baromètre FMD 2024, confirme que les mobilités douces doivent encore convaincre les employeurs, mais aussi les salariés.

On peut voir le verre à moitié plein ou à moitié vide. Certes, 29 % des organisations du secteur privé ont déployé le FMD et permettent donc à leurs salariés de bénéficier d’une aide financière qui peut aller jusqu’à 800 euros (exonérés de charges sociales et d’impôts) pour l’achat d’un vélo électrique (les scooters électriques ne sont pas éligibles), le covoiturage ou l’usage des transports en commun.

Mais cela veut dire que 71 % ne l’ont pas mis en œuvre, voire ne le connaissent pas (66 %). Étonnant au vu de l’intérêt de ce Forfait Mobilités Durables pour les salariés et leur employeur.

2 entreprises sur 5 pensent que le FMD n’est pas utile

Parmi les freins évoqués par les personnes interrogées : le manque de compréhension du dispositif (22 %), suivi par la crainte du risque encouru en cas de contrôle Urssaf (21 %) et l’absence d’enveloppe budgétaire disponible. Finalement, au-delà de la capacité économique de l’entreprise à mobiliser des fonds pour financer son FMD, on retrouve surtout (ce qui ressort dans de nombreux secteurs quand on évoque l’action de l’État) une lourdeur administrative qui fait peur. Dans ce cas précis, le principe déclaratif des engagements des salariés fait craindre aux services RH  d’avoir une usine à gaz à monter, lors d’un éventuel contrôle, pour justifier du bien-fondé de sa mise en œuvre.

Reste aussi à convaincre les « récalcitrants » et donc à déployer la pédagogie idoine pour convaincre de l’intérêt du dispositif. En effet, pour près de 2 entreprises sur 5 le FMD « ne paraît pas utile ».

Une tendance à l’accélération du déploiement du Forfait Mobilités Durables

Cependant, malgré ces difficultés, la tendance est néanmoins à une accélération de sa mise en œuvre pour de nombreuses entreprises. En effet, parmi celles qui n’ont pas encore déployé ce Forfait Mobilités Durables, 46 % envisagent de le faire à terme. Si ce baromètre (lancé par le Ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des Territoires avec la participation de l’ADEME et mené par Via ID et ekode) donne une bonne photographie de la mise en œuvre du FMD, dans le secteur privé ; on peut néanmoins regretter qu’une analyse aussi fine ne soit pas menée sur l’employeur public (dont les aides aux agents sont nettement moins attractives).

Retrouvez ici l’infographie de présentation
Retrouvez ici l’analyse détaillée


Annonces

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments