Hybride, électrique, hydrogène : Kawasaki est sur tous les fronts à EICMA

Emmanuel TOUZOT · 9 Nov 2022 8:00 · 1
Hybride, électrique, hydrogène : Kawasaki est sur tous les fronts à EICMA

Lors du salon EICMA 2022, Kawasaki a présenté trois concepts. Le constructeur japonais compte bien s’imposer sur tous les fronts.

Kawasaki n’a pas encore assez avancé sur ses motos électriques pour les commercialiser. Cependant, le constructeur n’a pas voulu se faire voler la vedette au salon de Milan. Un mois après la présentation d’un premier modèle à Cologne, la marque a débarqué en force à l’EICMA. Comme prévu, les projets électrifiés se multiplient du côté du constructeur nippon.

Le premier est également électrique, c’est une Ninja EV à double batterie d’une capacité de 3 kWh. « Celle-ci permettra aux titulaires d’un permis A1 de se mettre à la moto électrique sans problème » met en avant le constructeur. Si elle promet une commercialisation dès 2023, la marque nous laisse sur notre faim et ne donne pas plus de précisions quant à la motorisation embarquée et à l’autonomie attendue.

Plus exploratoire, le second projet est une moto hybride associant thermique et électrique. Une fois de plus, le constructeur ne donne aucun détail technique. Largement démocratisée dans le monde automobile, cette technologie est évidemment très prometteuse. Sa commercialisation n’est toutefois pas prévue pour tout de suite, Kawasaki n’envisage pas une arrivée sur le marché avant 2024 (au mieux).

À lire aussi Yamaha Force X : le 125 hybride low-cost que vous ne verrez jamais en Europe

En parallèle, la firme japonaise continue de développer un de ses fers de lance, la H2 SX. Cette fois, c’est une technologie à moteur à combustion hydrogène dérivée d’un des blocs qui est utilisée. Il y a peu d’infos sur le modèle, et on ne l’attend pas avant 2025, au plus tôt.


Tous nos modèles de motos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
FFF
13 jours il y a

Bon, c’est toujours mieux que rien, même si le H2 et l’hybride n’ont aucun avenir, c’est le Giec qui le dit. Pour l’électrique, pas d’infos donc. Dommage.