Les allemands préfèrent le vélo à la voiture électrique

Philippe SCHWOERER · 20 Déc 2022 13:00 ·
Les allemands préfèrent le vélo à la voiture électrique

Selon le cabinet d’audits et de conseils Deloitte, le véhicule électrique préféré des Allemands est le vélo. Ils sont nombreux outre-Rhin à l’utiliser de préférence à la voiture et à la trottinette pour leurs déplacements.

A la question « Quel moyen de transport utilisez-vous ? », à choisir dans une liste composée uniquement de véhicules électriques (voiture, moto, cyclomoteur tel le scooter, vélo, trottinette et autre petite mobilité), les 1 008 Allemands de plus de 18 ans réunis par Deloitte ont répondu majoritairement le vélo à assistance électrique (VAE) (18 %).

La voiture et la trottinette arrivent ensuite à égalité avec chacun 7 % de voix. Les scooters, motos et EDP (Engin de déplacement personnel) comptent respectivement pour 3, 2 et 1 %. Le tout donne 38 %. Ce qui signifie que les personnes interrogées sont 62 % à ne pas utiliser de véhicules électriques.

Sondage Deloitte sur les vélos à assitance électrique en Allemagne

Il n’est pas vraiment étonnant que le vélo arrive sur la première marche outre-Rhin, alors que les Allemands sont de plus en plus sensibilisés à prendre soin de leur santé. Selon l’association de l’industrie du vélo dans ce pays, la pandémie de Covid-19 a rendu ce message encore plus audible. Ainsi, entre 2019 et 2020, les ventes de vélos électriques sont passées de 1,36 à 1,95 million d’unités.

En dépit des difficultés d’approvisionnement causées par un manque de pièces détachées pour les assembler, ce niveau a pu perdurer en 2021 (2 millions d’exemplaires). Les VAE ont alors représenté 43 % des acquisitions de vélos.

Un moyen de transport attractif

Le vélo électrique est aussi perçu comme le plus attractif de ces moyens de transport branchés, avec une note de 2,7 sur 4, coiffant cependant tout juste les voitures particulières (2,6). Les catégories des trottinettes, des scooters et des motos ont chacune été créditées d’un 2,2. Les autres EDP s’affichent en lanterne rouge (1,9).

Face aux vélos conventionnels, les VAE emportent la préférence en raison de leur praticité (62 %). Ce qui inclut la possibilité d’aller plus loin sans se fatiguer, et un moindre effort à produire pour pédaler. Les trottinettes électriques affichent cependant un meilleur score avec 68 %. La voiture électrique individuelle s’en écarte avec 43 %. Pour cette dernière, c’est la durabilité qui est mise en avant (63 %). Ce critère n’arrive qu’en 3e position pour les vélos à batterie (41 %) et les trottinettes branchées (30 %). Ces 2 catégories intercalent chacune à la 2e place sur la possibilité d’une utilisation alternative à d’autres moyens de transport, respectivement à hauteur de 46 et 38 %.

Le côté fun est aussi bien positionné pour les vélos (37 %), moins pour les trottinettes (27 %) ou les voitures (18 %). Ils se démarquent aussi par la possibilité de les exploiter comme équipement sportif (22 %). Ils sont d’ailleurs couramment utilisés à cet effet (40 %), et plus encore pour des sorties récréatives et des randonnées (67 %, contre des niveaux de 45 % pour les trottinettes et 29 % pour les voitures individuelles).

Sondage Deloitte sur les vélos à assitance électrique en Allemagne

Au quotidien

Pour un usage quotidien, le VAE n’apparaît pas comme le moyen de transport préféré. La voiture arrive en tête. Déjà avec un pourcentage de 65 %, contre 29 %, pour se rendre sur son lieu de travail ou d’étude, en raison de sa capacité à protéger ses occupants d’une mauvaise météo. Pour cet usage, la trottinette électrique passe également devant (38 %).

La voiture est aussi préférée à l’heure d’effectuer les courses (68 %), du fait de la possibilité à embarquer des charges plus importantes et/ou volumineuses, notamment des packs de bouteilles. Toutefois, le vélo conserve ici une avance sur la trottinette : 53 contre 47 %.

Deloitte envisage que le développement des vélos cargos et des remorques électriques à atteler pourrait modifier la donne pour cette exploitation dans quelques années. Le cabinet pointe en outre les infrastructures dédiées pour circuler en sécurité avec des vélos assistés. Leur manque dissuaderait nombre d’Allemands à adopter le VAE.

Sondage Deloitte sur les vélos à assitance électrique en Allemagne

Longueur des trajets

La distance médiane des trajets effectués avec une trottinette, un vélo et une voiture électrique est respectivement de 5, 15 et 25 km. Toutefois, les sondés allemands ont été 25 % à indiquer des valeurs supérieures à 30 km par trajet en utilisant un VAE, et 40 km avec une voiture.

Si les vélos affichent des valeurs kilométriques relativement élevées, c’est en raison de leur utilisation courante pour des activités de loisir et les longues randonnées. À l’inverse, du fait d’une position debout sur la plateforme et d’une sensibilité accrue aux intempéries, les trottinettes sont à la traîne, très rarement utilisées outre-Rhin pour des trajets au-dessus des 10 km.

Bien que les prix aient tendance à grimper de manière sensible, l’association allemande de l’industrie du vélo table sur de nouvelles progressions des ventes dans les années à venir concernant les VAE. Avec un approvisionnement en pièces et équipements qui reviendrait à la normale, les futurs modèles pourraient être encore plus intéressants du fait de l’adoption de nouvelles technologies. La possibilité de passer par la location plutôt que d’acheter offrirait alors une plus grande souplesse pour les utilisateurs particuliers.

Sondage Deloitte sur les vélos à assitance électrique en Allemagne

 


Les bons plans vélos électriques

Tous nos modèles de vélos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments