L’IA embarquée sur ce vélo électrique n’est pas qu’un gadget

Présenté par la marque éponyme lors de l’Eurobike 2023, l’Urtopia GPTs a fait l’objet de développements complémentaires qui confirment que, même à vélo électrique, ChatGPT peut rendre de nombreux services. Grâce à son assistant vocal, il peut notamment prendre en charge la navigation, adapter le niveau d’assistance électrique pour vous mener à l’heure au rendez-vous qu’il vous aura rappelé.

« J’ai soif ! » «  Il y a un café à 250 mètres, veux-tu que nous y allions ? » « Je préférerais m’arrêter dans un endroit plus fun. » « J’ai trouvé un bar à whisky à 800 mètres, cela te convient ? »… Cette conversion surréaliste entre un cycliste et son vélo électrique n’appartient plus au futur. C’est désormais une réalité rendue concrète par le fabricant hongkongais Urtopia.

Avec la nouvelle évolution de son Urtopia GPTs, présentée lors de l’Eurobike 2024, celui-ci démontre que l’embarquement de l’intelligence artificielle sur un vélo électrique offre une réelle plus-value.

Par rapport à la première version, dévoilée il y a un an, c’est notamment l’apport de l’assistant vocal intelligent qui change la donne. Capable de communiquer de manière fluide avec le cycliste, il répond tout à la fois aux questions liées à l’itinéraire, aux points d’intérêts ; mais, au-delà de ses fonctions GPS améliorées, c’est surtout sa capacité à interagir avec le vélo lui-même qui est particulièrement séduisante.

Par exemple, ChatGPT ne se contente pas de vous rappeler un prochain rendez-vous. Simultanément, il vous informe du temps de trajet et modifie le niveau d’assistance électrique (si vous l’y autorisez), s’il estime que vous ne pouvez y arriver à temps à votre allure actuelle.

À lire aussi Pour rendre ses vélos électriques encore plus sûrs, Panasonic mise sur l’IA

ChatGPT améliore l’expérience cycliste sur ce vélo électrique

Doté de modes de connexion multiples (Bluetooth, Wifi, LTE…), l’IA de l’Urtopia GPTs peut aussi être couplée à de nombreux autres services complémentaires tels que qu’Apple Health, Google Maps et Strava, entre autres. De plus, ce vélo électrique est compatible avec une variété de périphériques connectés tels que casques, bagues, montres ou lunettes.

Sous peu, le constructeur devrait annoncer la compatibilité de sa plateforme dans le système AIOT (Artificial Intelligence of Things) permettant, dès lors, l’intégration de nombreuses autres possibilités logicielles.

Avec ce vélo électrique, Urtopia montre que l’IA peut contribuer à l’amélioration de l’expérience cycliste. Son deux-roues préfigure probablement de nouveaux usages, qui dépassent le stade du gadget techno, même s’il est fort probable que la majorité des fonctionnalités que peut apporter l’IA à un vélo électrique n’est encore pas imaginée.

Jean-Luc Poncin
Jean-Luc Poncin

Journaliste

De formation scientifique, Jean-Luc est un journaliste diplômé du CFPJ. Passionné par les projets et les technologies qui gravitent autour de la transition écologique, il collabore régulièrement sur différents médias liés à l'énergie et à la mobilité.


Tous les modèles de vélos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
ARNAUD
19 jours il y a

À quand l’auto-réparation des crevaisons et l’auto-réglage de l’ergonomie dès qu’on pose ses mains et ses fesses, et ses pieds sur le vélo ? Détection du poids du cycliste pour moduler l’assistance ? On y viendra. Cyclisme assisté ? Je vieillis…