Lidl, Decathlon ou Intersport : qui propose le meilleur vélo électrique à prix contenu ?

Régis Jehl · 11 Juin 2023 8:00 ·

Appréciés pour leurs vélos électriques au bon rapport qualité prix, Decathlon et Intersport ont depuis peu un nouveau challenger nommé Lidl. Le discounter propose ses vélos Crivit Urban à un tarif agressif, l’occasion pour Cleanrider de voir si les deux enseignes sportives se positionnent bien par rapport à ces nouveautés.

Est-ce que Lidl va arriver à se faire une place sur le marché du vélo à assistance électrique avec sa marque Crivit ? C’est en tout cas le pari que fait l’enseigne spécialisée du discount qui a déjà su s’imposer sur celui du bricolage ou du jardinage notamment. Ses deux premières bicyclettes électriques Lidl prennent le nom de Crivit Urban X (cadre fermé) et Crivit Urban Y (cadre ouvert) et se destinent à un usage urbain avant toute chose. Lancés à 1199 €, ils pourraient voir leur prix réajusté à la hausse dans un second temps.

À lire aussi Vélo électrique : Lidl lance sa propre marque (et ça va faire mal !)

En attendant, nous avons souhaité voir comment ils se positionnaient par rapport aux modèles vendus par Decathlon et Intersport. Pour cet article, nous avons ainsi souhaité voir ce que les deux enseignes sportives françaises proposaient dans la même zone tarifaire ou avec des prestations proches.

Dans la gamme de vélos électriques Decathlon, il faut lorgner du côté de l’Elops 900 vendu 1199 € et de l’Elops LD 500 E proposé à 1499 € depuis quelque temps. Du côté des vélos électriques commercialisés par Intersport, on trouve les Nakamura E-City 110 à 1199,99 € et le Nakamura E-Crossover S vendu 1099,99 € et actuellement proposé à 899,99 € en promotion.

Motorisation : avantage Intersport

Moteur Naka E Power Moteur Naka E Power

Sur les six modèles de cette sélection, c’est le Nakamura E-City 110 qui se démarque. Le vélo d’Intersport embarque une motorisation maison E-Power logée dans le pédalier délivrant un important couple de 80 Nm et incluant un capteur de couple pour un pédalage plus naturel. Les autres vélos proposent des moteurs logés dans le moyeu arrière. C’est souvent un peu naturel justement et la répartition des masses s’en trouve également moins confortable.

Modèle Emplacement moteur Couple
Decathlon LD 500e Roue arrière 45 Nm
Decathlon Elops 900 E Roue arrière 35 Nm
Lidl Crivit Urban X/Y Roue arrière 40 Nm
Nakamura E-City 110 Central pédalier 80 Nm
Nakamura E Crossover S Roue arrière 45 Nm

Batterie : avantage Decathlon

Batterie Elops LD 500 E Batterie Elops LD 500 E

Sur le chapitre de l’endurance, c’est Decathlon qui se démarque sur le papier. L’enseigne préférée des Français intègre ainsi une batterie de 504 Wh sur l’Elops LD 500 E et une unité de 417 Wh sur l’Elops 900 E. De quoi donner lieu à une autonomie respective de 115 km et 70 km en mode d’assistance le moins élevé. Chez Intersport, il faut composer avec un module de 375 Wh à l’autonomie non communiquée. Elle devrait être néanmoins proche des 70 km offerts par la batterie 360 Wh des Crivit de Lidl.

À noter cependant que l’intégration de la batterie varie aussi d’un modèle à un autre. Les Lidl Crivit Urban ont le bon goût de loger l’élément amovible dans le tube de selle. Bien plus esthétique que le module sous forme de gros bloc inséré sous le porte-bagage des Nakamura E-City 110 et Elops 900 E.

Modèle Capacité batterie
Decathlon Elops LD 500 504 Wh
Decathlon Elops 900 E 417 Wh
Nakamura E-City 110 375 Wh
Nakamura E Crossover S 375 Wh
Lidl Crivit Urban X/Y 360 Wh

Système d’entraînement : courroie ou dérailleur, il faut choisir

Courroie Crivit Urban Courroie Crivit Urban

L’un des points étonnant des vélos Crivit Urban réside dans son système d’entraînement à courroie. Un système habituellement réservé à des vélos bien plus onéreux et qui a pour énormes avantages de ne pas dérailler et de ne nécessiter aucun entretien particulier. En revanche, il faut alors composer avec une vitesse unique, ce qui peut s’avérer un peu contraignant dans les montées les plus fortes si l’assistance électrique ne suit plus.

Decathlon et Intersport ont pour leur part opté pour un entraînement par chaîne plus classique. Cela permet d’intégrer un dérailleur et donc de jouer sur plusieurs vitesses en fonction de la topographie du terrain.

Confort : un détail non négligeable

Elops 900 E Sur l’Elops 900 E de Decathlon, la fourche avant est suspendue

Tout le monde n’a pas la chance d’évoluer sur des pistes cyclables dignes d’un billard. Revêtement de sol usé, nids de poule ou encore chemins non carrossés peuvent être le quotidien de certains. Pour eux, l’absence de fourche avant suspendue peut être rédhibitoire. Les Decathlon Elops 900 (aux poignées ergonomiques au passage) et Nakamura S Crossover S se démarquent sur ce point.

Freinage : Lidl opte pour des commandes hydrauliques

L’avantage d’un vélo électrique, c’est qu’il permet souvent d’être lancé à 25 km/h. L’inconvénient, c’est qu’à cette vitesse et avec un certain poids, il faut un système de freinage efficace pour rester en sécurité. Sur ce point-là, le Nakamura E-City 110 est décevant avec ses simples patins de type v-brake. Les autres modèles ont pour leur part des freins à disque, bien plus performants. Et encore, seuls les Crivit Urban, Crossover S et Elops LD 500 E ont des modèles à commande hydrauliques. Un système plus performant et progressif que ceux à commandes mécaniques du Elops 900 E.

Poids : les Crivit Urban champions de la catégorie poids plume

Si l’assistance électrique fait très vite oublier le poids des vélos électrique, c’est une autre histoire lorsqu’il s’agit de les déplacer dans un box, les monter dans un escalier ou les manipuler dans un endroit exigu. Avec leur châssis assez fin, les Crivit Urban ne font que 20 kg, ce qui est tout de même surprenant. Il faut compter 25,4 kg pour l’Elops 900 E et 23 kg pour l’Elops LD 500 E. Chez Intersport, le Nakamura E-City 110 est annoncé à 23 kg et le Crossover S à 22,5 kg.

Conclusion : les Lidl Crivit Urban X et Y vont faire mal

Lidl Crivit Urban X et Urban Y Lidl Crivit Urban X et Urban Y : deux vélos à assistance électrique au bon rapport qualité prix

Sur le papier, les vélos à assistance électrique de Lidl se positionnent vraiment bien. Face à la concurrence de Decathlon et Intersport, ils représentent une alternative intéressante aux Elops et Nakamura pour les cyclistes évoluant surtout en milieu urbain. Si on peut regretter l’absence de vitesses, de fourche suspendue ou de porte-bagage, leur faible poids et le niveau d’équipement global en font d’excellents rapports qualité prix. Car à 1199 €, le positionnement tarifaire est réellement très agressif, vous l’aurez compris. Si le tarif venait à augmenter, la donne changerait toutefois radicalement, la concurrence étant alors plus farouche.

L’affiliation chez Cleanrider

Ce contenu vous est proposé par nos rédacteurs. Il est possible que cet article comprenne des liens d'affiliation : l'e-commercant pourra alors nous reverser une commission lors de l'achat d'un article. Pour vous, rien ne change. Les prix indiqués dans cet article sont susceptibles d'être modifiés.

En savoir plus


Les bons plans vélos électriques

Tous les modèles de vélos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments