Témoignage : ce vélo-cargo électrique Decathlon a remplacé leur vieux diesel

Vélo cargo longtail électrique de Decathlon

En région Centre, Julie et Romain ont décidé de revoir complètement leur mobilité en passant au tout électrique. La vieille Peugeot 207 a cédé la place au vélo à assistance Elops R500Elec. Il s’agit d’un modèle cargo longtail à chargement arrière qui rencontre aujourd’hui un grand succès en raison de son prix, de sa qualité et de sa praticité.

Utiliser une Peugeot 5008 de fonction au moteur sous-dimensionné et une 207 de plus de dix-sept ans ne pouvait plus convenir à Julie et Romain. Le couple voulait agir pour à la fois faire chuter leur empreinte environnementale et éduquer leurs enfants dans un véritable esprit de fraternité entre eux.

« Avoir deux voitures au sein du foyer était une situation clairement pas idéale. J’ai réussi à avoir gain de cause auprès de Romain à ce sujet », se réjouit encore Julie. Si le grand SUV a cédé la place à une Tesla Model 3 grâce à l’octroi d’une prime en échange d’un véhicule de fonction, la citadine a été remplacée par un vélo cargo à assistance électrique.

Et pas par n’importe lequel qui aurait été choisi trop rapidement : « Nous avons testé plusieurs modèles dans un magasin spécialisé dans le domaine, sans être conquis. Puis, nous sommes allés chez Decathlon. Nous avons tout de suite été convaincus par le vélo cargo longtail dont nous avons acheté un exemplaire en octobre 2022 ».

« Un véritable outil pour le quotidien »

« J’avais reçu la Peugeot 207 pour mon bac. Elle ne roulait plus beaucoup. On aurait fini par avoir de gros frais avec elle. Pourtant polluante, elle était cependant de quelques mois trop jeune pour nous faire accéder à la prime à la conversion. Et pas d’aide dans notre commune pour acheter un tel vélo. Il remplace pourtant bien notre deuxième voiture pour tous les petits déplacements en ville, à hauteur d’environ 30 km par semaine. Avec une autonomie comprise entre 60 et 80 km, je recharge sa batterie environ tous les quinze jours », explique Romain.

« Sans les accessoires comme le siège bébé pour porte-bagages et les coussins procurant une assise plus confortable, nous avons payé le vélo longtail de Decathlon environ 2 800 euros. Il est génial et très qualitatif. Les autres modèles que nous avons essayés ailleurs coûtaient parfois le double sans que nous en trouvions une justification », souligne Julie.

Pour tous les deux, le Decathlon Elops R500Elec « est idéal pour emmener les enfants à toutes leurs activités à 5 ou 6 kilomètres de la maison ou chez leurs copains. Il est pour nous un véritable outil dans notre quotidien. Nous pouvons faire quelques courses avec et chercher un peu de matériel de bricolage ».

Un vélo électrique utilisé été comme hiver

« Au début, on appréhendait un peu d’utiliser le vélo cargo sous les intempéries et en particulier l’hiver. Nous nous sommes mis à la recherche d’une protection pour les enfants », rapporte Romain. « Mais on voulait que cet accessoire soit bien compatible. Nous avons interrogé Decathlon qui, en l’attente d’ajouter cette petite cabine à son catalogue, nous a transmis un moyen de l’obtenir déjà chez Rad Power Bikes », complète Julie.

La structure apparaît très adaptée : « Avec des vitres pour les enfants, elle est munie d’un zip à l’avant pour assurer la ventilation à l’intérieur. Quand on roule parfois jusqu’ à 30 km/h avec le vélo cargo, nos enfants n’ont plus le vent dans les oreilles ».

Agés de 4 et 8 ans, ils montent facilement à l’arrière : « Il y a pour cela une plateforme de chaque côté. Grâce aux barres Monkey, ils sont très en sécurité. Nous voulions qu’ils partagent des aventures et des expériences ensemble. La position l’un derrière l’autre leur permet de se raconter plein de choses. En outre, l’espace arrière est évolutif. Quand les enfants seront grands, nous pourrons installer des sacs ou des paniers. Nous comptons bien conserver ce VAE jusqu’au bout. Nous faisons confiance à Decathlon pour l’entretenir longtemps avec son SAV ».

De plus en plus visibles dans les villes

Les vélos cargos se développent dans leur ville : « On en voit près de l’école. Dans notre quartier, il y en a 4 ou 5. Beaucoup sont des modèles avec une caisse en bois devant, parfois des tricycles. Nous les avions essayés et jugés pas très maniables. On ne se sentait pas vraiment en sécurité avec ceux qui tournent à plat. La stabilité est un gros point fort du longtail de Decathlon ».

Et pour le dynamisme ? « Même à quatre et pour grimper de grosses côtes comme nous en avons dans notre ville, l’assistance apparaît bien puissante. On ne peine pas du tout. Hors poids du vélo, ce modèle est conçu pour supporter 170 kg. A nous tous, nous sommes dans cette limite ».

Dans le flot de la circulation, il faut aussi savoir s’adapter : « Lorsque nous redémarrons au feu vert, une aide par gâchette nous permet de décoller en vitesse et d’échapper un peu aux gaz d’échappement des voitures en pleine accélération. Si nous sommes tous les 4 sur le vélo, nous, les deux adultes, nous mettons pied à terre pour assurer la stabilité ».

Une pratique du vélo facilitée

Le remplacement des voitures par des vélos cargos sera d’autant facilité qu’il y aura des zones cyclables : « Nous avons pas mal de pistes dans notre ville. Le maire est dans la mouvance écolo. Maintenant le grand pont est interdit aux voitures. Il n’y passe que le tram et les engins de petite mobilité. Les principales rues et grandes artères ont été refaites en incluant des espaces cyclables. C’est d’ailleurs une obligation que l’on retrouve dans le code de l’environnement ».

Julie et Romain ont raison d’évoquer l’article 228-2. Il stipule en particulier : « A l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l’exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements prenant la forme de pistes, de bandes cyclables, de voies vertes, de zones de rencontre ou, pour les chaussées à sens unique à une seule file, de marquages au sol, en fonction des besoins et contraintes de la circulation ».

Un succès fou

Romain a remarqué : « C’est lorsque nous sommes tous les quatre sur le vélo que nous attirons le plus les regards. En octobre, quand nous l’avons eu, des familles nous ont interceptés pour obtenir des renseignements sur l’autonomie, le prix et la capote à l’arrière ».

Julie témoigne : « Lorsque je suis allée en ville avec les enfants pour acheter des glaces, une dame m’a posé plein de questions. Sur notre passage, j’entends souvent dire : ‘Ah, c’est trop bien !’. Une fille de 11-12 ans a lancé à sa grand-mère : ‘Regarde Mamie, c’est de ce vélo dont je t’ai parlé ».

Vélo cargo longtail électrique de Decathlon

Les familles des deux parents ont montré beaucoup d’intérêt. « Beaucoup l’ont essayé et tout le monde adore. Une nièce de 14 ans a tenu à voyager avec pour une sortie au restaurant. Quand nous y allons juste en couple, Monsieur pédale et Madame est derrière. Alors qu’il vit à la campagne, un frère s’apprête à en prendre un pour aller travailler à 7 km de chez lui ».

Le vélo cargo longtail de Decathlon arrive même à convertir d’autres personnes dans l’entourage de la famille : « Deux couples de parents qui emmènent aussi des enfants à la danse où va notre fille ont déjà acheté le même modèle ».

Accessoires et équipements

Romain estime qu’un équipement de sécurité manque sur le VAE familial : « C’est très bien qu’un feu stop s’allume quand on freine, mais j’aurais bien aimé des clignotants sur ce vélo cargo. On a acheté en accessoire un modèle sans fil. On a toutefois renoncé à le mettre parce que son petit accumulateur se décharge trop vite ». Julie indique qu’avant de tourner, « ce sont les enfants qui tendent le bras pour indiquer la direction qu’ils vont prendre ».

Le père de famille avait la crainte que le vélo soit volé lors de son stationnement en ville : « je mets plusieurs antivols contre cela. L’encombrement du vélo doit aussi être dissuasif ».

A la rentrée, Julie a prévu l’achat de masques antipollution : « Je préfère me bouger et ne pas programmer trop fortement l’assistance. C’est bien de faire du vélo tous les jours, mais il y a ces gaz d’échappement que nous respirons quand nous sommes dans la circulation. Nous avons trouvé chez Frogmask ce qu’il faut, de fabrication française, pour filtrer l’air. Le modèle est d’ailleurs aussi vendu chez Decathlon ».

Ni elle ni lui n’avait eu précédemment un VAE : « Nous pensons que ce serait bien que nos enfants puissent utiliser un vélo à assistance électrique quand ils iront au collège ».

Cleanrider et moi-même remercions beaucoup Julie et Romain pour leur excellent accueil au téléphone et leur très sympathique témoignage.

Philippe SCHWOERER
Philippe SCHWOERER

Journaliste

Auteur et journaliste, Philippe est un passionné de voitures électriques et de nouvelles mobilités depuis de très nombreuses années.


Tous les modèles de vélos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Tanguy
8 mois il y a

Bonjour,
Nous avons 3 enfants, et avons commandé le vélo qui arrivera dans 1 semaine.
le dernier ayant 2 ans, je cherche un siège peu encombrant et celui sur la photo semble parfait.
avez-vous le modèle ? Il ressemble au Thule mais je n’en suis pas sûr
merci

Pascal
9 mois il y a

Bonjour, avez-vous une photo du vélo avec la protection pluie sûr l’arrière ? Merci

Lounis
10 mois il y a

J’ai acquis ce vélo depuis 5 mois et c’est le meilleur investissement que j’ai réalisé depuis longtemps.
J’ai 3 enfants (8, 6 et 4 ans ) qui montent à l’arrière pour aller à l’école (une très forte pente à monter à l’aller mais ça passe quand même )
C’est un vrai régale à conduire avec une très bonne autonomie.
L’espace l’arrière est suffisant pour 3 enfants ou une grosse caisse quand je souhaite faire mes courses.
Même chargé il se conduit très bien
Vraiment je le recommande

Benoit
10 mois il y a

Ouaip c est clairement un public reportage idyllique.

Beaucoup trop d incohérences pour que ce soit vrai.

J utilisé ce vélo au quotidien depuis septembre 2022, minimum 20km par jour, je fais tout avec et je n’ ai plus de voiture. Mais cet article est incohérent….

Perso le seul intérêt de ce vélo est son prix….

Il y a bien mieux. Mais il roule et est accessible.

jean
10 mois il y a

un peu dangereux ton truc, quatre d’un coup ça fait un vide dans la maison, moi je garde mon vieux diesel qui pollue moins que les nouvelles voitures, suffit de changer les injecteurs et l’échappement pour redonner un coup de jeunesse, chez nous en Bretagne les pistes cyclables se font rares, c’est les routes à 3 grammes qui font peur

Ffff
10 mois il y a

Et bien, belle motivation, bravo à eux. À Limoges, c’est plus compliqué : les infrastructures dédiées au vélo, ce sera pour dans un siècle ou deux.