Les différentes catégories de scooters électriques

23 Sep 2022 9:56 ·
Les différentes catégories de scooters électriques

Équivalents 50 et 125 cc, il existe sur le marché deux grandes familles de scooters électriques dont les caractéristiques sont encadrées par l’article R311-1 du code de la route.

L1e – Les scooters électriques 50cc

La catégorie L1e définit les deux-roues à moteur dont la vitesse maximale est égale ou supérieure à 6 km/h et ne dépasse pas 45 km/h. La puissance est par ailleurs limitée à 50 cm3 s’il s’agit d’un moteur à combustion interne ou à 4 kW dans le cas d’un scooter électrique.

Pour conduire un scooter électrique équivalent 50cc, il faut être âgé d’au moins 14 ans et être titulaire du permis cyclomoteur AM (anciennement Brevet de Sécurité Routière), qui consiste en une formation théorique assortie de 8 heures de formation pratique.

Les scooters électriques L1e conviennent aux adolescents qui ont besoin d’un moyen de transport personnel ainsi qu’aux adultes qui ne font pas de route. Les performances des scooters électriques équivalents 50cc sont en effet suffisantes pour une utilisation en ville.

En savoir plus : Scooters électriques équivalents 50 : accéder au catalogue

L3e – Les scooters électriques 125 cc

La catégorie L3e désigne les scooters électriques dont la puissance dépasse 4 000 watts (4 kW) ou dont la vitesse de pointe est supérieure à 45 km/h.
Pour accéder à cette catégorie de scooter électrique, l’utilisateur doit être âgé au minimum de 16 ans et être titulaire du permis A1, également appelé permis 125, ou d’un permis A ou A2 si la puissance de l’engin dépasse les 11 kW. Pour les détenteurs du permis B, les choses sont plus compliquées et dépendent en grande partie de la date d’obtention :

  • Si vous disposez d’un permis B obtenu avant le 1er mars 1980, vous bénéficiez d’une équivalence directe avec le permis A1.
  • Si vous disposez d’un permis auto B obtenu après le 1er mars 1980 depuis au moins 2 ans, vous devez suivre une formation obligatoire de 7 heures. Sont exonérés de formation les détenteurs du permis B en mesure de justifier de la conduite via une assurance d’un équivalent 125 entre le 1er janvier 2006 et le 1er janvier 2011.

Pour en savoir, n’hésitez pas à consulter notre dossier sur les permis nécessaires pour conduire un scooter électrique.

Les personnes qui aiment le confort, la vitesse, ou qui parcourent des trajets plus longs et sur route trouveront leur bonheur dans la gamme de scooters électriques L3e.

En savoir plus : Scooters électriques équivalents 125 : accéder au catalogue

Consommation des scooters électriques

Le coût de recharge moyen pour un scooter électrique est d’environ 0,33 € pour 100 km. En comparaison, un scooter thermique consomme en moyenne 5 € d’essence pour 100 km ! De plus, le prix de l’électricité est beaucoup moins fluctuant que celui du pétrole, même s’il a beaucoup augmenté cette année.

À lire aussi L’autonomie d’un scooter électrique

50 vs 125 cc électrique : comparatif

L1e L3e
Équivalence cylindrée 50cc 125cc
Vitesse max 45 km/h > 45 km/h
Puissance max 4 000 watts 35 000 watts
Âge minimal 14 ans 16 ans
Accessibilité Dès 14 ans avec permis AM Permis A ou permis B avec formation 125cc

Avantages du scooter électrique

  • Scooter électrique 50cc : léger, maniable, pratique en ville, le scooter électrique de catégorie L1e est aussi moins cher que les modèles L3e.
  • Scooter électrique 125 cc : bonne accélération, faible rayon de braquage et confort ultime !

Quels que soient le modèle et la catégorie choisis, tous les scooters électriques sont écologiques (car ils émettent très peu de CO2) et silencieux, apportant ainsi un véritable plus au conducteur, mais aussi aux autres utilisateurs de la voie publique. Un choix citoyen, en somme !

À lire aussi Scooter électrique : quels sont les avantages et les inconvénients ?


Autres guides d'achat sur le scooter électrique

Annonces

Commentaires

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments