En Suisse, les speed-bikes électriques font un carton

Capables d'atteindre 45 km/h, les speed-bikes électriques connaissent un succès retentissant en Suisse où plus de 26 000 exemplaires ont été écoulés au cours de l'année 2023.

Sur un marché du vélo électrique en forte de baisse, les vélos électriques rapides tirent leur épingle du jeu en Suisse où leurs ventes ont bondi de 17 % en 2023.

2023 n’aura pas été l’année du vélo ! Après l’euphorie de la période 2020-2022, les ventes se sont fortement contractées en 2023 dans la plupart des pays européens. En Suisse, les ventes globales de cycles ont diminué de 18 % l’an dernier, passant de quelque 480 000 à moins 400 000 unités vendues.

Une chute vertigineuse à laquelle n’échappent pas les vélos électriques. Alors que 218 730 VAE avaient été écoulés en 2022, seuls 172 487 exemplaires ont été vendus au cours de l’année 2023, soit une chute de 21 % en un an, supérieure à la tendance globale du marché !

À lire aussi Aux Pays-Bas, les ventes de vélos ont (encore) reculé en 2023

Evolution des ventes de vélos et vélos électriques en Suisse

Les speed-bikes à la hausse

Alors que les vélos à assistance électrique « ordinaires » enregistrent une chute vertigineuse de 25,5 %, les vélos électriques rapides, ou speed-bikes, sont les seuls à sortir leur épingle du jeu. En 2023, les volumes ont augmenté de 17 % pour atteindre un total de 26 559 unités vendues !

Un chiffre impressionnant lorsque l’on sait que les ventes de speed-bikes sont quasi-inexistantes dans la plupart des pays européens. Il faut dire que la Suisse a su adapter son cadre légal en offrant un régime particulier à la catégorie. Sorte d’intermédiaire entre le vélo et le cyclomoteur, ce statut « hybride » permet aux utilisateurs d’accéder aux pistes cyclables mais aussi de pouvoir porter un casque vélo « standard » (norme EN 1078).

À lire aussi Les différents types de vélos à assistance électrique, tout ce qu’il faut savoir avant d’acheter

Evolution des ventes de vélos électriques rapides en Suisse

Michaël TORREGROSSA
Michaël TORREGROSSA

Rédacteur en chef

Suivant le marché du deux-roues électrique depuis le début des années 2000, Michaël est rédacteur en chef et co-fondateur de Cleanrider.


Tous les modèles de vélos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
xavier
2 mois il y a

la belgique aussi a une legislation plus souple .. la france à la traine encore une fois ..

Dupré
2 mois il y a

Je veux déménager et travailler en Suisse juste pour ça !

J’appelle le Trésor Public français dans quelques minutes pour voir avec eux ce qu’ils en pensent…

😀

John974
2 mois il y a

 » permet aux utilisateurs d’accéder aux pistes cyclable » c’est à dire quoi contrairement? Si l’usagé en speed elec emprunte une piste cyclable il doit baisser son niveau d’assistance à 25 km/h (ou moins !?) pour évoluer avec les VAE ?
SI c’est le cas cela serait super d’avoir cela sur le sol français le « statut hybride »

Louis
2 mois il y a
Reply to  John974

D’après ce que j’ai lu, je dirais oui, les VAE rapides doivent respecter les limites de vitesse en tous cas donc sur les pistes cyclables aussi (et maintenant ils sont facilités par la récente obligation de tachymètre..) https://www.pro-velo.ch/fr/themes/securite-routiere/regles-pour-le-trafic-cycliste

daood
2 mois il y a

sans blague, un S-pedelec autorisé sur PC … , et les ventes augmentent, tu m’étonnes, faut être taré pour partager la route avec les bagnoles et camions

ARNAUD
2 mois il y a

C’est pas là où le pouvoir d’achat est au beau fixe en…Suisse.