Moto électrique : avec la TE-1, Triumph sonne la charge !

Maxime Fontanier · 12 Juil 2022 13:00 · 5
Moto électrique : avec la TE-1, Triumph sonne la charge !

La célèbre marque de moto anglaise développe depuis plusieurs mois un prototype de roadster électrique ultra sportif en partenariat avec Williams et Integral Powertrain. Voici tous ses secrets…    

Si la marque américaine Zero Motorcycles commercialise des modèles 100% électriques depuis 2008, le marché de la moto sans émissions reste à l’état végétatif. Il faut dire que ces Zero restent bien trop chères comparées à des équivalents thermiques. Même problème pour l’excellente Harley Davidson LiveWire aux tarifs surréalistes. Seul BMW commercialise un scooter électrique performant à un tarif moins indécent depuis 2014 avec le C Evolution et le nouveau BMW CE-04 lancé cette année. Mais personne n’a la force de frappe de Tesla (ni le compte en banque d’Elon Musk) pour concurrencer les références thermiques et développer un réseau de Supercharger en temps record. Les géants de l’industrie de la moto se contentent d’effets d’annonces pour montrer patte blanche. La Triumph TE-1 vise elle aussi à faire patienter les motards technophiles mais ne se limite pas à un simple « concept bike ».  Il s’agit d’un vrai prototype développé depuis 2019 visant à proposer un modèle de grande série.

A première vue, cette moto électrique s’apparente à une Street Triple de 765 cm³ par sa compacité. Les visuels montrant le pilote de développement au guidon dévoilent une position de conduite radicale (en limande) avec des repose-pieds haut et un guidon bas. L’ergonomie des commandes, l’instrumentation digitale comme la partie cycle se rapprochent toutefois de la Triumph Speed Triple 1200 RS.

Dotées de suspensions Öhlins entièrement réglables et de gros freins Brembo, la TE-1 reprend la même géométrie et la même répartition des masses que sa sœur thermique. Elle intègre également les dernières aides à la conduite électronique comme un capteur à 6 axes couplé à l’antipatinage, l’ABS en virage. Un gros travail a aussi été effectué sur le freinage régénératif.

À lire aussi LiveWire S2 Del Mar : la moto électrique low-cost d’Harley-Davidson en détail

Des accélérations foudroyantes

Avec 220 kg sur la balance, la Triumph TE-1 pèse certes 28 kg de plus que la Speed 1200 RS mais demeure relativement légère pour une moto sans émissions. La nouvelle moto électrique Ducati V21L réservée au Grand Prix de MotoE affiche 5 kilos de plus sans feux ni clignotants. La Triumph a une plus petite batterie (15 kWh contre 18 kWh pour l’italienne) mais se montre plus puissante (177 ch contre 150 ch). Triumph revendique un 0-100 km/h en 3,7 s et un 0-160 km/h en 6,2 s. Autant dire des accélérations foudroyantes.

Outre son cadre en aluminium, la Triumph TE-1 contient sa masse grâce à un petit moteur ingénieux développé par Integral Powertrain. Ce bloc synchrone à aimants permanents dispose d’un onduleur intégré et d’un système de refroidissement liquide. Le réducteur de couple compact et transmission par courroie participent aussi à la limitation du poids. Logée en longueur au centre du cadre, la batterie au lithium-ion, à cellules cylindriques de type Nickel Manganese Cobalt, bénéficie aussi d’un refroidissement liquide pour réguler sa température à l’usage comme en charge.

Une charge à 80 % en 20 minutes

La Triumph TE-1 accepte jusqu’à 50 KW de puissance de charge sur des bornes rapides en courant continu (DC) et ainsi faire un plein à 80 % en 20 mn. Pour l’instant le prototype exploite une prise de type Chademo qui sera remplacée par une prise combo CCS sur le marché Européen. Un chargeur interne devrait être développé pour se brancher sur une prise classique ou de type 2 en courant alternatif (AC).  L’autonomie de 161 km semble tout à fait raisonnable (et réaliste) au regard des performances de la belle anglaise que l’on rêverait d’enfourcher dès maintenant.

« Pas question d’annoncer une date commercialisation » précise le responsable marketing de chez Triumph Miles Perkins. Mais au regard du niveau d’aboutissement de ce prototype, la version de série de la Triumph TE-1 devrait faire son apparition avant 2025. Croisons les doigts avant de les mettre en V.

Fiche technique Triumph TE-1 : principales caractéristiques

  • Puissance : 177 ch en Pic (110 ch en continu)
  • Couple : 110 Nm
  • Poids : 220 kg
  • 0-100 km/h : 3,7 s
  • Batterie NMC
  • Capacité : 15 kWh
  • Autonomie : 161 km
  • Temps de charge en DC : 80% en 20 mn


Tous nos modèles de motos électriques

Sur le même sujet

Annonces

Commentaires

5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Cinos
4 mois il y a

Comment elle ne peut atteindre 100km/h en 3,7 secondes quand une Zero SRF ou une Livewire font mieux avec deux fois moins de puissance ?

Jonathan
4 mois il y a

A mon avis le tarif va etre bonbon, ok elle sera sûrement performante, mais 161km je trouve ça peut dans un sens, ca t’autorise une balade moto a peine a 80 km de chez sois, (qua’d je vois que pour aller chez mon dentiste je dois en faire 87 aller et autant retour… Ca m’emerderai de cherché une prise pour charger, sinon je rentre pas…. A voir dans le temps….

Toto
4 mois il y a

Joli article et jolie moto 👍 Est-ce le début de la fin des vroum-vroum 🤞

Nauatg
4 mois il y a

Des performances foudroyantes… Qui n impressionnent mm pas une bandit 12 d il y a 25 ans!
Et avec la politique tarifaire du moment de Triumph inutile de dire qu elle sera inaccessible.
Aucun intérêt

michou
4 mois il y a
Reply to  Nauatg

Suis d’accord

Pour le prix de fabrication d’une seule TE1, on peut entretenir une B12 pendant un demi siècle.

Et pour le prix de la R&D de ce modèle qui n’a rien d’extra ordinaire, on peut probablement entretenir toutes les B12 du marché pendant 1 siècle.

J’ai rien contre le progressisme, mais en période de crise il faut capitaliser sur l’existant : le B12 (ou la speed 1050 si tu veux)