Nakamura e-Cross City : vendu par Intersport, ce petit vélo-cargo électrique est très abordable

Commercialisé à un tarif particulièrement agressif, le Nakamura e-Cross City débarque ce mois-ci au sein des magasins Intersport et marque l’entrée de l’enseigne sur le segment du « petit vélo cargo » à assistance électrique. En effet, la conception renforcée de son porte-bagages permet d’emporter jusqu’à 60 kg de charge, que ce soit pour des sacoches ou autres dispositifs exploitant le système de fixation MIK HD. Voyons tout cela en détail. 

C’est à l’occasion des journées portes ouvertes Intersport organisées pour la presse que nous avons pu découvrir deux nouveautés majeures pour la marque Nakamura dont ce e-Cross City. S’il n’est pas encore à considérer comme un véritable vélo cargo, ce petit vélo urbain et périurbain permet néanmoins de profiter d’une capacité d’emport de près de 60 kg, tout en conservant un gabarit plutôt compact.

Ce Nakamura e-Cross City est actuellement en cours de déploiement dans les magasins, mais a-t-il des arguments valables pour répondre à vos attentes ? Si nous n’avons pas encore pu le tester, notre rencontre avec le manager produit et la découverte du produit devraient vous apporter quelques éléments de réponses.

Les sacoches et le panier sont optionnels.

Les prémices d’un « vrai » vélo cargo chez Nakamura

C’est pour répondre à une demande de sa clientèle que Nakamura a lancé le e-Cross City. Son porte-bagage renforcé est pour l’heure le seul véritable élément de conception qui permet aux enseignes Intersport de proposer un vélo à assistance électrique offrant une capacité de transport de charge supérieure à la normale. Comme nous l’avons écrit plus haut, il est question ici de 60 kg.

Soixante kilos qui pourront se résumer à des effets personnels sanglés sur le porte-bagages, rangés dans des sacoches ou déposés dans un panier, mais pourquoi pas aussi au transport de transport d’un enfant. En effet, en plus des deux barres d’attaches latérales à ajouter à la structure, le e-Cross City est nativement compatible avec les systèmes de fixation rapides MIK HD (dédié aux charges lourdes donc) sur laquelle vous pourrez passer du panier dédié à transporter vos courses, au siège bébé ou enfant compatible en un tournemain. Nous avons pu apprécier sur place le dispositif et nous le trouvons toujours aussi redoutable d’efficacité.

A l’heure d’écrire ces lignes, nous n’avons pas les dimensions précises du Nakamura e-Cross City, mais il est évidemment plus compact qu’un « long-tail » ou un biporteur ce qui pourrait justement constituer une alternative intéressante à ceux qui cherchent un vélo « renforcé » mais pas trop encombrant. Attention toutefois, le poids est naturellement plus important que celui d’un vélo à assistance plus traditionnelle. On parle ici d’environ 25 kg, sans accessoires vélos. Rappelons que ni les sacoches réfléchissantes ni le panier ne sont livrés avec ce vélo.

A noter aussi que le e-Cross City est dépourvu de toute suspension. En lieux et place, Nakamura mise sur ses larges pneumatiques 24×2.5″ pour encaisser les défauts de la route, quitte à rouler légèrement sous-gonflé nous dit-on sur place. Quoi qu’il en soit, les jantes Kargo profitent elles aussi d’une conception renforcée pour encaisser les charges lourdes.

 

Un moteur qui réagit aux premiers tours de manivelles

Vous l’aurez sans doute identifié, mais le e-Cross City accueille son moteur 250 W dédié à l’assistance électrique au niveau du moyeu de la roue arrière. Certains pourraient le regretter, mais Nakamura a fait le choix de ne pas associer ce moteur Naka Hub One – dont l’origine ne nous a pas été précisée, si ce n’est par la mention d’un partenaire proche – à un capteur de couple, mais un capteur de pédalage.

Comprenez que vous ne disposerez pas ici d’une accélération progressive et assez souple, mais plutôt d’un démarrage « en trombe », un comportement peut être plus adapté en effet au transport de charge. C’est en tout cas ce que pense Nakamura qui souhaite mettre entre les mains de ses clients un modèle qui réagit au quart de tour, a contrario d’un modèle avec lequel chaque (re)démarrage en ville serait une petite souffrance au niveau des jambes pour relancer la machine. Seul un test en situation nous permettra d’en conclure si le choix de Nakamura est le bon ou non.

Jusqu’à 45 Nm de couple et 4 niveaux d’assistance

Quoi qu’il en soit, le moteur délivre un couple de 45 Nm dans son mode le plus performant. Il existe en fait quatre niveaux d’assistance sur ce vélo allant d’un mode Eco à un mode Boost offrant plus ou moins de puissance et plus ou moins d’autonomie aussi.

Economie oblige, l’e-Cross City n’intègre pas d’écran, mais une petite console beaucoup plus minimaliste qui permet d’allumer le vélo, de changer de mode ou encore d’activer l’aide à la poussée. De série, il faut alors s’en remettre aux cinq diodes de couleurs qui se chargent de vous indiquer le mode activé et le niveau de la batterie restant. Mais vous pourrez tout à fait y coupler votre smartphone et l’application Naka e-Power qui vous permettra le cas échéant de disposer d’un compteur beaucoup plus détaillé, reprenant notamment des informations précises comme sa vitesse et son kilométrage par exemple. Pourquoi ne pas opter alors pour les étuis étanches et à fixation rapide ?

Concernant la batterie, il s’agit d’un modèle amovible 36 V – 12.7 A, soit 460 Wh. Comme toujours, l’autonomie du vélo électrique sera grandement dépendante de votre capacité à accompagner le vélo dans l’effort, du profil de route pratiquée, de la charge transportée et des conditions météo.

Il est à noter qu’un système à 7 vitesses Shimano Altus est également présent pour apporter un peu de polyvalence et de dynamisme si nécessaire à ce e-Cross City, que soit pour un utilisateur masculin ou féminin. Le temps de recharge annoncé est d’environ 5 à 6 heures.

À lire aussi Decathlon R500E : le vélo cargo longtail électrique va bientôt évoluer

Taille et coloris uniques

En effet, en plus du cadre ouvert qui sera particulièrement pratique pour grimper sur le vélo, mais aussi bien poser les deux pieds à terre pour se stabiliser à l’arrêt lorsqu’on transportera un enfant à l’arrière (par exemple), le guidon semble offrir une bonne amplitude de réglage pour ne pas rouler trop sur les poignets.

Une manière, peut-être aussi, de compenser le fait que ce petit cargo n’est disponible qu’en une seule taille, qu’on nous indique comme étant adaptée aux utilisateurs dont la taille irait de 1,5 m à 1,9 m.

Ajoutons pour conclure quelques informations sur les éléments de confort et de sécurité avec les phares LEDs qui sont, nous le regrettons, à pile et non pas couplés à la batterie.

En revanche, le e-Cross City est doté de freins à disque hydrauliques de 160 mm de diamètre à l’avant comme à l’arrière. Là encore, nous n’en saurons pas plus sur l’origine du fournisseur. Le  manager produit présent sur place nous a indiqué discrètement que ceux-ci utilisent la même huile minérale et les mêmes plaquettes que les systèmes Shimano, ce qui devrait faciliter l’accès aux pièces à quiconque souhaiterait en faire l’entretien.

Le Nakamura e-Cross City sera donc bientôt disponible en magasin au prix de 1200 euros, hors bonus.

David Nogueira
David Nogueira

Journaliste, essayeur

A la fois curieux et passionné par la tech et les nouvelles mobilités, David aime s'attarder sur toutes les innovations qui nous facilitent la vie.


Annonces

Commentaires

4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Valérie
6 mois il y a

Attention, contrairement à ce qui est annoncé, le porte bagage est limité à 27kg. Le vendeur intersport nous a fortement déconseillé d’en mettre plus. Nous ne sommes donc pas sur du cargo !

Guy
7 mois il y a

Quand je lis « tout est fait au rabais sur ce vélo », trouvez-moi un vélo cargo compact à 1200€ assemblé en France qui soit plus qualitatif que celui-là 😉

Certes le couple moteur est faible, mais couplé aux petites roues, je pense qu’il s’avèrera suffisant (le couple « réel » d’un moteur roue étant d’autant plus élevé que les roues sont petites). Certes l’éclairage est à pile, mais une paire de bons éclairages rechargeables chez Decathlon coute une quarantaine d’euros. La transmission Altus est entrée de gamme, mais suffisante pour un vélo destiné avant tout à la ville. En outre, ici la puissance du moteur ne passe par la transmission,contrairement aux VAE avec moteurs centraux, donc pas besoin d’une transmission renforcée.

Je suis curieux de voir les premiers essais. En tous les cas, sous réserve que la fiabilité soitt au rendez-vous, et même si la plupart des composants sont produits en Asie, faut pas rêver à ce prix, c’est bien d’avoir des vélos cargo compact à ce niveau de prix, qui le rend accessible à beaucoup de monde (et encore plus avec les subventions, qui se montent souvent à au moins 200€).

Davesnes
10 mois il y a

Tiens, où est passé mon commentaire ? Un moteur de 40 nm, c’est insuffisant; Avec un peu de chargement on ne pourra pas grimper la moindre côte.

Davesnes
10 mois il y a

Tout est fait au rabais sur ce vélo. Une transmission Altus, c’est beaucoup trop léger par rapport aux sollicitations qu’un vélo cargo réclame.